Le Cloud mining, qu’est ce que c’est?

Si vous voulez vous mettre à miner des bitcoins sans devoir gérer votre propre matériel, vous pouvez générer des bitcoins avec le Cloud mining.

Pour faire simple, le Cloud mining revient à utiliser (en général) la puissance de traitement à partir des centres de données à distance. Vous avez juste besoin de votre ordinateur de bureau pour les communications et des portefeuilles bitcoin prêts à l’emploi.

Avantages

Quelques points qui peuvent vous séduire dans le Cloud mining :

  • Une maison calme est fraîche, sans le bruit des ventilateurs qui fonctionnent en permanence ;
  • Pas de frais d’électricité supplémentaires ;
  • Pas besoin de chercher à revendre votre matériel lorsque le minage n’est plus rentable ;
  • Vous ne devez pas vous soucier des pannes de matériel ;
  • L’installation est pratiquement instantanée : pas de construction d’un système ou de configuration de logiciel ;
  • Pas de risques d’être déçu par les fournisseurs du matériel ;

Inconvénients

Quelques points qui peuvent vous déplaire à propos de Cloud mining :

  • C’est moins amusant (surtout si vous êtes un geek !) ;
  • Les bénéfices sont plus modérés, les opérateurs doivent couvrir leurs frais ;
  • Manque de contrôle et de flexibilité ;

Différents types de Cloud mining

En ce moment, il existe trois grands types de Cloud mining disponibles :

  1. Mining hébergé : vous louez une machine hébergée chez le fournisseur
  2. Mining virtuel hébergé : vous créez un serveur virtuel privé (d’usage général) et installez votre logiciel de minage.
  3. Puissance de hashage louée : vous louez une partie de puissance de hashage sans avoir un ordinateur physique ou virtuel dédié. (C’est la méthode la plus populaire de Cloud mining).

Mining hébergé

Bitcoin ASIC Mining 

Les clients paient une location mensuelle pour une large série de systèmes de minage ASIC. Il est également possible de louer une machine physique dédiée pour un usage exclusif.

De nombreux fournisseurs développent leur propre équipement de mining hébergé. KnCMiner a annoncé récemment qu’ils sont en train de développer un système basé sur les énergies renouvelables en Suède.

Mining virtuel hébergé

Plateforme Amazon EC2

La plateforme Amazon Elastic Cloud Computing (EC2) était une façon populaire de miner les devises basées sur le scrypt, telles que litecoin, feathercoin et dogecoin. Le service d’Amazon est payant et disponible soit par contrat conclu pour une année, soit par mode prépayé. Toutefois, un autre model potentiellement plus économique serait le « spot instance », où les utilisateurs peuvent miser pour le temps de calcul qu’ils souhaitent payer. Si Amazon a une capacité de réserve, la puissance de calcul est accordée au plus offrant. Mais si votre offre est insuffisante, votre système de minage pourrait ne jamais apparaître en ligne. En outre, vous pouvez sélectionner les instances dans différentes zones géographiques qui peuvent avoir un effet sur le prix.

Le meilleur type de machine virtuelle pour miner EC2 aura des cartes graphiques virtuelles. Celles-ci ne sont pas toujours disponibles en « spot instance ».

À un moment, il était rentable de miner les litecoins de cette manière, mais ça n’est plus le cas.

Digital Ocean

Ce service VPS offre un système prépayé très simple, devenu assez populaire au lancement du primecoin. Toutefois, les plans bon marché offrent une puissance de calcul modeste. Par exemple, le forfait de 5€ /mois vous offre seulement un cœur (core) et un taux de hash par seconde à un seul chiffre pour les monnaies utilisant scrypt. Cependant, cela pourrait être rentable pour les toutes nouvelles devises.

Le reste

En principe, le minage peut se faire à partir de n’importe quel service virtuel hébergé. Cependant, il faut examiner soigneusement la capacité de calcul offerte. Et même si en théorie, il est possible d’installer un logiciel de minage sur le serveur web, cela ne serait pas rentable.

Par le passé il y a eu des problèmes avec les botnets (réseaux de machines) pris de contrôle par des pirates qui ont manipulé une bonne partie de puissance de calcul lors de minage des crypto-monnaies ou encore développé des différents types de logiciel malveillants pour infecter plus de machines.

Puissance de hashage loué

Voici quelques unes des options proposées :

Hashage dans le Cloud

Avec ce service, les clients peuvent spécifier quelle puissance de hashage ils souhaitent avoir pour un contrat d’un an. Il existe des contrats allant de 30 GH/s. à 350 GH/s.

Hash Rack

Les clients effectuent un seul paiement pour une durée indéterminée (en principe, pour la durée de vie du matériel). Un pourcentage est alors réinvesti pour augmenter la puissance du hashage et les utilisateurs peuvent déplacer leurs « hashpacks » entre leurs travailleurs.

E-Pickaxe

Offre le contrat d’un an ou des contrats pour une durée indéterminée, payés en bitcoins. Le montant du GH par contrat n’est pas fixé car leur politique est suivante : « si nous ajoutons plus de matériel, vous en profitez également ; donc si nous continuons à se développer et à investir dans du matériel, vous en profitez tout au long de votre contrat ».

Bit-Miner

Propose le service de minage collectif à un prix compétitif par GH/s et partages de « location ». Il existe des divers actifs (rigs) par offre, par exemple AntMiner.rig (6 x 180 GH/s.) est divisé par 10.000 partages, avec prix fixé à 5.50$ par partage.

Cex.io

Contrairement à d’autres services, les clients ici peuvent à la fois trader le GH/s. et miner en utilisant Cex.io. Vous pouvez choisir la façon dont vous souhaitez dégager les bénéfices en optant soit pour le Cloud mining ou pour faire du business sur la variation du prix du GH/s. Même si vous avez décidé de passer un ordre de vente sur votre GH/s., le minage dans le cloud continue jusqu’à la vente. Les bénéfices sont partagés selon le schéma PPLNS (pay per last N share) et le taux de hash est garanti.

Butterly Labs Nimbus Mining

Nimbus Mining propose des contrats de 12 mois avec une puissance de hashage variable.

Bit of Glory

Cette compagnie offre un contrat de 12 mois à 100GH/s., 500GH/s. et 1TH/s.

eBay contracts

Pour ceux qui souhaitent s’essayer aux contrats de minage, la plupart des utilisateurs eBay offrent maintenant de contrats de minage pour une somme modique de £1 (1,20 €). Ces contrats sont souvent pris en charge par de vieux mineurs USB Bloc Erupter et la puissance de hashage est alors limitée. Toutefois, rien ne vous empêche de proposer un contrat de minage plus performant dans le futur.

Comment calculer la rentabilité?

Nous en avions déjà parlé précédemment des paramètres à prendre en compte pour calculer la rentabilité de minage. Toutefois, les services web disponibles ont été conçus pour travailler avec les paramètres de votre matériel et non pas avec les paramètres du Cloud mining.

Mais vous pouvez quand même utiliser les mêmes paramètres de calcul pour avoir une idée plus claire des frais impliqués. Les calculateurs de rentabilité (comme The Genesis Block), pour la plupart, demandent vos coûts en électricité et parfois la somme investie initialement en matériel.

Et comme ici ce n’est plus vous mais le fournisseur qui paie les factures d’électricité, vous pouvez, à la place de coût en électricité, introduire le montant de votre facture en Cloud.

Ce procédé de conversion n’est pas des plus simples. Dans le cas de minage avec le matériel, vous pouvez calculer le coût mensuel en multipliant le coût en électricité (€ par KWh) par la consommation d’énergie par l’appareil et par un facteur de conversion de 0.744 (rapport de secondes en joules d’énergie par KWh par mois).

Pour le calcul de rentabilité en Cloud, vous devez faire le contraire car le fournisseur vous donne le coût mensuel d’exploitation. Donc, vous devez calculer l’équivalent des dépenses par KWh et l’introduire dans le calculateur. Pour ça, vous devez diviser (pas multiplier !) le coût mensuel d’exploitation par 0.744, donnée de conversion mentionnée plus haut.

Par exemple, si vous faites votre calcul sur le calculateur de bitcoin sur le site de The Genesis Block, vous allez mettre « 0 » pour le coût du matériel, livraison et autres et vous allez mettre « 1 » pour la consommation d’énergie et ensuite entrer l’équivalent de votre facture d’électricité dans la case coût d’électricité. Notez que vous pouvez aussi inverser ces deux valeurs, cela ne changera rien au calcul.

Par contre ce type de calcul ne s’applique pas à toutes les catégories de Cloud mining car les structures de coût diffèrent. Hash Rack et Cex.io, par exemple, ne sont pas à être pris en considération pour effectuer ce genre de calcul.

Risques et récompenses

Lorsque vous vous lancez dans le minage des crypto-monnaies, il y a également les risques, mais la rentabilité reste possible si vous faites le bon choix. Dans cet article, nous avons donné quelques conseils sur les critères à en tenir compte quant à votre choix.

Dans votre test de calcul, vous verrez probablement que certains services de Cloud ne seront rentables que dans quelques mois. Cependant si la difficulté du Bitcoin se renforce, vous seriez probablement en perte d’ici 4 à 6 mois.

Une possibilité de solution serait alors de réinvestir l’argent gagné dans le maintien du taux de hash compétitif, mais cela reste très spéculatif.

Avertissement : Cet article ne doit pas être considéré comme une recommandation d’un des services mentionnés. Faites vos propres recherches avant d’envisager d’investir des fonds via ces services.