news

Analyse des cours : les tendances

Par Fred le 13/09/2018 (Monnaie)
0


Les lignes de tendance sont un instrument d’analyse modérément prédictif des cours. A travers elles, on étudie l’évolution historique des prix dont on va ensuite essayer d’anticiper les prochaines fluctuations.

Pour l’étude des tendances, on va utiliser un graphique linéaire des prix où la ligne tracée l’est à partir les prix relevé lors de la fermeture de sessions successives, chaque session étant définie par une unité de temps (minute, heure, jour).

Comme on l’a vu au lors de l’article précédent, cette ligne joint différentes chandelle à leurs points respectifs de clôture : en haut pour les chandelles haussières affichant un ton clair (blanc ou, comme ici, vert), en bas pour les chandelles baissières affichant un ton foncé (noir, rouge ou comme ici, rose). Ce qui donne quelque chose ressemblant à ceci :


En retirant les chandelles et en ne conservant que la ligne reliant leurs points de clôtures, on obtient le graphique qui va servir à déterminer les tendances à différentes termes (long, moyen, court). Il s’agit de la ligne verte dans le graphique affiché un peu plus plus bas.

Tracer les tendances

Pour cela, on trace tout d’abord deux lignes de tendance extrêmes, une supérieur et une inférieure, auxquelles peuvent s’ajouter des lignes intérieures et horizontales, utiles pour étudier le comportement des mouvements à plus court termes.

Prenons l’exemple d’un graphe fictif qui affiche une courbe de prix correspondant aux valeurs de clôture d’un titre sur une année.


On va tracer d’abord deux lignes. Une ligne supérieure A est tracée sur trois points haut de la courbe. Elle est nommée ligne de résistance. De manière similaire, on va tracer une ligne sur trois points bas de la courbe. Cette ligne ci est nommé ligne de support.

La ligne de résistance est celle à laquelle le prix du cours de heurte fréquemment, comme s’il avait du mal à la dépasser. De fait, lorsqu’il va le faire, brisant cette ‘résistance’, la hausse sera très prononcée. De manière similaire, la ligne de support B est également une ligne de ‘résistance’ du cours, mais cette fois ci à la baisse. Passer outre cette ligne signifie donc que le cours subit une dépression vraiment significative.

A l’intérieur, de ces extrêmes, on peut tracer plusieurs autres lignes en parallèle à la tendance générale supérieure ou inférieure (parfois aux deux comme illustré ici, mais ce n’est pas forcément le cas). Ces lignes correspondent alors à des tendances sur des périodes plus courtes. C a ainsi été tracée à partir de trois points de février à mars, et resté valide jusque mi-avril.

Enfin, on peut ajouter à tout cela des lignes horizontales, comme la ligne D, représentant un niveau de cours spécifique, ici situé un peu sous la valeur de 50. Ce type de ligne horizontale permet des analyses de cas spécifiques comme ici où ce seuil de 50 correspondait à un pic de résistance en janvier et avril puis est devenu un niveau de support en fin juin et début octobre, indiquant que la performance du titre analysé a effectivement bien progressé sur moins d’un an.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.