news

Bientôt une crypto-monnaie officielle en Iran ?

Par Carole le 06/09/2018 (Monnaie)
0


EXMO affiliate program

Après avoir banni les crypto-monnaies de son pays, le gouvernement iranien serait-il pris de remords ? Alors que les devises numériques restent, pour le moment, interdites, une crypto-monnaie officielle devrait voir le jour en Iran…

La crise monétaire d’Iran et l’interdiction des crypto-monnaies

La relation entre l’Iran et les crypto-monnaies oscille entre l’amour et la haine. En février dernier, le ministre de l’Information et des Communications d’Iran laissait entendre qu’une crypto-monnaie nationale pourrait voir le jour. Pourtant, deux mois plus tard, le pays interdisait les crypto-monnaies sur son territoire. Une décision prise par la Banque Centrale d’Iran pour tenter de palier à l’abandon de la population face à sa monnaie nationale, le rial iranien.

La crise monétaire dans laquelle est empêtré l’Iran découle de sanctions de la part des États-Unis, remises en place après la décision de Donald Trump de sortir de l’accord sur le nucléaire qui liait l’Iran à plusieurs pays occidentaux. Signe de ces difficultés, depuis l'annonce du retour des sanctions, plus de 100 entreprises ont fermé leurs opérations en Iran. L'administration Trump espère même réduire à zéro les exportations de pétrole en novembre, lorsque le volet énergétique des sanctions entrera en application.

Depuis mi-2013, le rial iranien est en perpétuel décrochage, plongeant même à des taux records. Ces derniers temps, sur le marché noir, le dollar se négocie parfois à plus de 100 000 rials iraniens, tandis que le Bitcoin atteint jusqu’à 24 000 dollars par BTC. L’Ethereum apparait également sensiblement boosté, pouvant atteindre 900$.

A l’instar de ce qui s’est passé au Venezuela avec l’émission du Petro, l’échec de la réforme monétaire en Iran donc pousse ses dirigeants à revoir leur position sur l’adoption des crypto-monnaies, et ainsi à réfléchir à une monnaie numérique nationale.

Une crypto-monnaie nationale pour l’Iran

L’ISC (Informatics Services Corporations) a tout récemment fait une annonce que beaucoup attendaient : une crypto-monnaie nationale va bien faire son apparition en Iran. Saeed Mahdiyoun, à la tête du SCC (Supreme Cyberspace Council), a confirmé cette décision et a affirmé que fin septembre, la Banque Centrale d’Iran statuera également sur l’utilisation des crypto-monnaies. Nul ne doute que les iraniens, qui préfèrent trouver refuge auprès d’actifs qu’ils considèrent plus sûrs comme l’or et le Bitcoin, espèrent un retour sur le bannissement des cryptos dans leur pays.

Quant à la future crypto-monnaie officielle d’Iran, elle devrait être indexée sur le rial iranien et serait, selon les informations données, entièrement contrôlée par le gouvernement iranien. Elle serait destinée à faciliter les transactions internationalesLa Banque Centrale d’Iran aurait ainsi la main mise sur cette crypto, dont la blockchain sera visiblement basée sur l’Hyperledger Fabric de The Linux Foundation.

Enfin, l’agence de news locale IBENA a rapporté que le minage de crypto-monnaies aurait été approuvé en tant que secteur par les principales autorités gouvernementales. Cependant, sa mise en place n’est pas d’actualité, la législation officielle formant un cadre juridique pour l'industrie devant encore être introduite, ce qui pourrait être fait d’ici fin septembre.

L’Iran va-t-il ouvrir les vannes des crypto-monnaies pour tenter de lutter contre l’effondrement de son économie ? Nous en serons visiblement fixés à la fin du mois.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.