news

Bienvenue dans le monde de la crypto-pop japonaise

Par Fred le 16/01/2018 (Curiosité)
0


EXMO affiliate program

Honnêtement, le Japon ne cessera jamais de m’étonner. Parfois, on dirait que toutes les fêtes bizarres, toutes les idées décalées, tordues voire franchement perverses viennent de là. Ce n’est évidemment pas le cas mais il n’en reste pas moins vrai que ce pays nous a donné par le passé plus d’une raison de rire ou de s’effrayer, le cosplay en étant, au final, la face la plus ‘présentable’.

On peut ainsi découvrir au Japon des festivals bizarres, comme le festival annuel des pénis de fer à Kawasaki, des émissions loufoques mais cruelles comme Tore !, ou Gaki no Tsukai, des pratiques cosmétiques étranges comme le Ganguro (jeunes filles se teignant le visage de manière aussi foncée que possible) ou la pratique de modification des dents nommée Yaeba. On pense aussi aux restaurants improbables comme Mr. Kanso qui ne sert que des boites de conserve ou aux crèmes glacées goût pieuvre, charbon ou viande de cheval… Et je ne vous parle même pas des objets étranges comme les espadrilles de toilettes, le porte-menton pour métro ou le plus petit escalator du monde (5 marches). On y trouve également des endroits franchement glauques comme la forêt des suicidés d’Aokigahara.

Tout cela pour vous dire que si une nouvelle tendance bizarre devait envahir le petit monde des crypto-monnaies, il y avait de fortes chances que cela vienne du pays du soleil levant. C’est maintenant chose faite avec Kasotsuka Shojo, un groupe de jeunes filles qui chante les vertus des crypto-monnaies. Les tenues de scènes sont classiques des chanteuses kawaï : robes courtes à froufrous, tabliers de servantes, chaussettes montantes au-dessus du genou.   S’y ajoutent quelques éléments référentiels spécifiques : ici les chanteuses sont identifiées par leurs masques, à l’image des crypto-monnaies, et leurs petits noms : BTC, ETH, XRP, BCH, NEO, XEM, MONA et ADA. L’objectif déclaré du groupe est de promouvoir, via le divertissement, l’idée que les crypto-monnaies ne sont pas qu’un instrument spéculatif mais aussi, et surtout, une technologie prometteuse pleine d’avenir. Quant à leur première chanson, « La Lune et les crypto-monnaies et moi », elle met en garde contre les opérations frauduleuses et encouragent les auditeurs à s’équiper d’une sécurité en ligne fiable.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.