news

Bitfinex / Tether : ce que l’on sait de la polémique actuelle

Par Fred le 13/02/2018 (Exchange)
0


EXMO affiliate program

D’un côté Bitfinex, une des plateformes d’échange en crypto-monnaies les plus utilisées au monde ; de l’autre, Tether, société émettrice de la crypto-monnaie USDT. Dans le grand monde des cryptos, la transparence n’est pas vraiment de mise. C’est bien dommage et la situation ici ne fait pas exception puisque ce sont les liens entre ces deux sociétés qui posent question en premier : le CEO de Bitfinex étant également celui de la compagnie Tether Limited, ce qui induit un risque de conflits d’intérêts.

Le Tether est une crypto-monnaie particulière puisqu’il s’agit d’une crypto ancrée, en ce sens qu’elle est liée à une valeur spécifique d'une monnaie émise par une banque, ici le dollar américain : 1 USDT vaut donc normalement toujours 1 USD. Afin de valider cette affirmation, l’émetteur de la monnaie ancrée se doit d’avoir en permanence en réserve la quantité équivalente de la monnaie liée. Donc, si la société Tether émet, par exemple, un million d’USDT, elle devrait avoir un million de dollars en caisse.

De l’usage du Tether sur Bitfinex

Sur Bitfinex, le Tether est utilisé comme une monnaie de conversion, ce qui permet les transferts entre monnaies Fiat et crypto-monnaies sans devoir repasser par une conversion en dollars, que ce soit au sein de la plateforme ou même vers d’autres plateformes acceptant le Tether. En ce sens, le Tether se substitue au dollar américain au sein de l’écosystème des plateformes d’échange.

Emettre une monnaie ancrée à une monnaie Fiat, et en particulier à une monnaie Fiat de référence comme le dollar, a pour effet direct une excellente stabilité vu que son cours est fixe. Mais cela a pour corollaire que celle-ci perd tout caractère spéculatif et qu’il n’y a donc aucun profit à tirer directement de l’achat ou de la vente de cette monnaie. En outre, ce type d’ancrage requiert une forte crédibilité, c'est-à-dire une transparence des comptes de la société qui garantit ainsi la convertibilité permanente entre Tether et Dollar, ce qui est la clé de la stabilité du système.

QUID des tokens en circulation ?

En janvier, la société Tether a émis 850 millions d’USDT, amenant le montant total émis à un peu plus de 2,3 milliards d’USDT en circulation. Mais elle n’a pas, à ce stade, fourni de preuves incontestables qu’elle dispose bien des réserves équivalentes en dollars. Et c’est là un problème puisque, comme rapporté dans un article précédent, Tether et sa société d’auditing ont rompu le contact, relançant les doutes quant à la bonne gestion des comptes bancaires et à la quantité de dollars réellement présents.

Notons ici que dans le monde des banques classiques, il est d’usage courant de ne maintenir qu’une partie de l’argent effectivement déposé par les clients, on appelle cela la « Réserve fractionnaire ». Cependant, dans le cas d’une monnaie ancrée à une autre et annonçant explicitement un taux de conversion de « Un pour Un », cette pratique n’est pas censé avoir lieu. Ainsi, comme le déclarait récemment l’économiste de renom Nouriel Roubini, « seul un audit complet pourra montrer s’ils disposent bien des 2,3 milliards de dollars nécessaire pour soutenir les tokens ».

Le Tether est-il un outil à usage spéculatif ?

Autre souci, quel est l’usage réel fait du Tether ? En soit, étant fixé au dollar, il ne peut être un instrument d’investissement spéculatif. Mais, comme il joue un rôle d’intermédiaire dans un monde où de nombreuses crypto-monnaies ont parties liées, certains ont imaginé qu’il pourrait jouer un rôle indirect dans les processus spéculatifs tournant autour du Bitcoin. Ainsi, le site d’analyse tetherreport.com avance que le Tether semble être créé en phase avec les chutes de prix du Bitcoin.

Si c’est le cas, le Tether serait donc utilisé comme point d’appui pour le Bitcoin via des achats massifs de Bitcoins. Ce qui n’est pas en soi un problème : le monde des monnaie Fiat connait également des épisodes spéculatifs opposant certaines monnaies à d’autres. Mais, dans le cas qui nous occupe, cela nécessite que l’équivalence entre USD et USDT soit bien réelle et maintenue. Et donc, une nouvelle fois, cela ne manque pas de soulever l’interrogation quant à l’argent réellement détenu sur les comptes bancaires de la société Tether…

Selon ce même site, l’impact sur la progression du cours du Bitcoin serait important puisque l’utilisation du Tether pour soutenir ou pousser le Bitcoin serait responsable de près de la moitié de la hausse de sa valeur. De plus, si le Tether est un levier du Bitcoin, les émissions des tokens USDT ne concorderaient alors pas forcément avec des rentrées de fonds mais avec des moments d’usage… Et on ne peut donc que se poser la question suivante : les émissions récentes de Tethers sont-elles à la source de la flambée du Bitcoin de décembre dernier ?

Sous la loupe du législateur

Notons que ces doutes quant à la solvabilité de la société Tether avaient déjà attiré l’attention de l’office de régulation américain puisque, le 6 décembre dernier, l’U.S. Commodity Futures Trading Commission avait envoyé une citation à comparaitre à Bitfinex et Tether. Une information importante qui, curieusement, mettra presque deux mois à être diffusée dans la presse (plus précisément par Bloomberg, le 29 janvier).

De leurs côtés, les deux compagnies ont nié toutes activités frauduleuses, parlant de théories du complot infondées, et avançant que l’audit se poursuivrait et prouverait la bonne gestion de la société. Appuyant un peu cette déclaration, on trouve sur leur site un document, datant d’avant la rupture entre Tether et son cabinet d’audit Friedman LLP. Ce document, remontant à mi-septembre 2017, montre une correcte adéquation entre USD et USDT puisqu’il établit que la compagnie disposait alors de 443 millions de dollars et 1 590 euros alors qu’au même moment le nombre de tokens en circulation avoisinait les 420 millions.

Prophétie autoréalisatrice

Au final, que penser de la situation ? Et que faire ? En l’absence d’un audit clair et transparent, tout n’est que spéculations. Cependant, à l’évidence, si la société Tether ne dispose pas de la somme en dollars correspondant à son émission d’USDT, une série de retraits massifs ne pourraient qu’amener à un effondrement : la monnaie devenant en pratique non convertible, tout un chacun qui en disposerait verrait sa valeur tomber à zéro, avec des effets en cascade dans tous l’écosystème des crypto-monnaies et des plateformes d’échange.

Reste qu’en disant cela, on pourrait penser qu’il serait plus sage de se retirer immédiatement de l’usage de Tether… Oui, et non. Oui parce que, pour un petit investisseur, ces retraits ou ces conversions en autres monnaies peuvent être significatifs par rapport à son patrimoine personnel et ne prêtent pas vraiment à conséquence sur l’ensemble et que, quitte à se retirer, mieux vaut être le premier que le dernier… Non, parce l’effet « boule de neige » de tous ces petits retraits éveilleraient vite l’attention des grands opérateurs qui pourraient à leur tour se retirer en masse, créant par la même la catastrophe que l’on tente de prévenir. Et voilà notre prophétie autoréalisatrice en action… Et tout cela peut être pour rien, si l’audit à venir ne révélait rien de problématique.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.