news Bitcoin

Bitstamp passe un audit supervisé par le développeur Bitcoin, Mike Hearn

Par JeanCrypto le 05/06/2014 (News)
0


EXMO affiliate program

La plateforme d’échange Bitstamp a passé un audit supervisé par le développeur Bitcoin, Mike Hearn.

L’ancien ingénieur de Google a confirmé dans un rapport sur Bitstamp les preuves de l’examen exécuté ce 24 mai.

« On m’a demandé d’agir en observateur neutre durant l’examen afin d’aider à établir la confiance de la communauté envers Bitstamp, en tant que plus grand réseau des crypto-monnaies », a-t-il déclaré dans le rapport.

Mike Hearn a tenu à souligner que l’examen n’avait rien d’un audit financier et il confirme qu’actuellement, « Conformément à la base de données principale, Bitstamp détient suffisamment de bitcoins pour couvrir les dépôts de ses clients ».

Le rapport poursuit en disant :

« En ce 24 mai 2014 à 13:00, l’heure d’été d’Europe centrale, Bitstamp possède 183,497.40310794 BTC dans son portefeuille ‘froid’. Combiné avec l’argent de son portefeuille ‘chaud’, le total représentait 45 BTC de plus que le total de dépôts des clients et l’effet de reconnaissance de dettes est enregistré dans leur base de données.

L’état précis des comptes n’est cependant pas disponible dans la mesure où le site n’a pas été suspendu lors de l’examen vérificatif. La taille du portefeuille ‘chaud’ n’a pas arrêté de fluctuer en raison des retraits et des dépôts traités tout au long de la vérification. »

Selon notre indice de prix, 183,497.40310794 BTC représenteraient environ 102.9 m. de dollars.

Comment ça se passe ?

Afin de prouver le nombre de bitcoins que la société détient dans son portefeuille ‘froid’, Bitstamp a effectué une transaction d’envoi à elle-même avec la signature comportant un message sélectionné par Mike Hearn avec une clé privée associée.

Dans son rapport Mike Hearn écrit :

« Pour prouver la taille des dépôts de la société, j’avais à ma disposition l’accès direct MySQL à la base de données principale. Nous avons exécuté la requête SQL SELECT SUM (btc_balance) du tableau des profils d’utilisateurs afin de déterminer le total des soldes.

Plus tôt, j’avais examiné une partie du code du site afin de vérifier si le tableau était bien mis à jour lorsque les dépôts et les retraits avaient lieu. »

Il tenait à préciser que l’examen n’a relevé aucune information privée des clients.

La raison pour laquelle Hearn a décidé de superviser l’examen est que « l’équipe de Bitstamp tient à faire ce genre d’examen sur une base semi-régulière avec un observateur différent à chaque audit. On m’a sollicité et maintenant que je suis indépendant, je n’avais aucune raison de refuser de leur rendre visite ».

Il a tenu à souligner l’importance de ce genre d’examen en tant que tel, en ajoutant que cela « aide à dissiper les doutes et à établir la confiance en l’écosystème ».

Toutefois, Hearn n’est pas convaincu que ce soit le moment de mettre en place un système d’audit standardisé pour toutes les plateformes Bitcoin.

« Il est un peu tôt de mettre des standards », a-t-il expliqué.

« Il existe beaucoup de différences dans les techniques et les technologies utilisées, de nouvelles recherches et développements devraient d’abords être effectués. Et une fois que les choses serontt bien claires, un audit standard pour les plateformes pourrait, en effet, s’avérer utile. »

Audits trimestriels

Ce n’est pas la première société qui passe ce genre d’audit et ce ne sera pas la dernière. Le premier audit a eu lieu à la fin de l’année dernière dont les résultats ont été publiés début mars.

Dans le cadre de cet audit, mené par Firestartr.co, Bitstamp a transféré 194,933 BTC vers un seul portefeuille Bitcoin. Cette transaction n’est pas passée inaperçue et a déclenché une vague de spéculation généralisée : pour certains Bitstamp en était responsable, pour d’autres c’était le fondateur du Bitcoin Satoshi Nakamoto.

Le PDG de Bitstamp, Nejc Kodrič a expliqué que la société prévoyait de se soumette à ce genre d’examen une fois par trimestre afin de prouver sa transparence et solvabilité aux clients actuels et aux clients potentiels.

« Nous voulons encourager d’autres plateformes à suivre l’exemple. C’est un pas vers une meilleure protection des clients », a-t-il déclaré. 

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.