news

Chainlink, entre smart contracts de nouvelle génération et accusation de pump and dump

Par Carole le 13/09/2019 (News)
0


EXMO affiliate program

Chainlink est la 22ème cryptomonnaie dans le classement du Market Cap. Il y a un an, Chainkink n’était qu’à la 65ème place et s’échangeait aux alentours de 0$30, contre environ 1$67 à l’heure actuelle. Qu’est-ce que le projet Chainlink et quelles sont les accusations qui planent autour de lui ? 

Chainlink veut “permettre aux smart contracts d’atteindre leur réel potentiel“

L’écosystème de Chainlink est décrit comme “le premier oracle décentralisé qui peut donner accès à des données externes aux smart contracts“. Son but est de connecter les smart contracts de n’importe quelle blockchain aux données, de façon fiable et sécurisée. Si le projet Chainlink a vu le jour, c’est justement pour pallier l’impossibilité des smart contracts à se connecter à des flux de données en dehors des blockchains.

Ce manque de connectivité, Chainlink le résout grâce à un système d’oracle sous la forme de middleware (intergiciel), dévoilé dans son whitepaper en septembre 2017. L’innovation de la solution est qu’elle consiste en un système décentralisé, de façon à garantir le caractère inviolable des données qui y transitent. Deux architectures, une off-chain et une on-chain, forment le protocole décentralisé de Chainlink. Pour les entreprises, il est également possible de vendre directement des données à des smart contracts via une API existante.

Le LINK, le token de Chainlink, a-t-il été manipulé ?  

La société Chainlink est menée par Sergey Nazarov, son CEO, et Steve Ellis, son CTO. Les deux hommes ont également fondé SmartContract.com. Pour eux, les smart contracts ont le potentiel de devenir “la forme dominante d’accords numériques“. Du côté du token, la croissance du LINK a débuté en mai 2018, avant de s’emballer fin juin 2018 et d’atteindre son record le 29 juin 2018 avec 4$54, puis de redescendre. Pour le moment, LINK est à -61% de son All Time High (ATH). 350 millions de tokens sont en circulation, pour un total fixé à 1 milliard. 

Le 26 juin 2019, Coinbase a annoncé le rajout du token de Chainlink sur sa plateforme Coinbase Pro, ce qui témoigne de la vitalité du projet et a conduit le prix du LINK a la hausse. Toutefois, la société AnChain.Ai a publié le 11 septembre dernier une analyse démontrant une manipulation des prix du marché par Chainlink, antérieure à la hausse causée par l’ajout du LINK sur Coinbase Pro. Une accusation de pump and dump que Sergey Nazarov réfute. 

Après avoir récolté 32 millions de dollars en 2017, Chainlink a établi des partenariats avec plus firmes majeures comme SWIFT. Dernièrement, Google Cloud a annoncé son alliance avec Chainlink, dont la solution a été intégrée au service BigQuery. Les récentes accusations portées au projet pourraient néanmoins entacher sa popularité. 

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.