news Bitcoin

Crash du Bitcoin : les contrats à terme en cause ?

Par Carole le 16/05/2018 (News)
0


Les contrats à terme, les futures en anglais, sont-ils responsables de la chute du Bitcoin ? La polémique, lancée le 07 mai par la Federal Reserve Bank of San Francisco (Fed), a de quoi faire couler de l’encre. Voyons ce qui a poussé la Fed à tirer cette conclusion.

La relation entre futures et prix du BTC mise en évidence

L’article ”How Futures Trading Changed Bitcoin Prices” est publié par la Réserve Fédérale de San Francisco. Dans ce papier est fait le rapprochement entre le plus fort taux du Bitcoin, atteint le 17 décembre 2017, et le lancement des contrats à terme sur le Chicago Mercantile Exchange (la Bourse de Commerce de Chicago), qui a eu lieu le même jour. Alors que le Bitcoin valait à ce moment 19 783$, il ne lui faudra que cinq jours pour descendre à 12 239$. Une chute rapide et violente.

L’article est signé par Arvind Krishnamurthy, professeur à la Stanford Graduate School of Business, Galina B. Hale, Marianna Kudlyak et Patrick Shultz, travaillant tous trois dans le département de recherches économiques de la Fed. Pour étayer leurs arguments, ils citent de nombreuses références, allant de professeurs et d’économistes à Satoshi Nakamoto, le fondateur du Bitcoin. Du sérieux donc…

Les nouveaux investisseurs, la raison avancée de la chute du Bitcoin

Pour la Fed, l’explication de cette baisse phénoménale est liée à l’arrivée d’investisseurs misant sur la baisse des cours du Bitcoin via des contrats à terme, alors qu’auparavant les traders qui misaient sur le Bitcoin pariaient plutôt sur sa prise de valeur.

Les pessimistes, comme les appelle la Réserve Fédérale de San Francisco, ont donc pu rentrer sur le marché du Bitcoin avec l’émergence des contrats à terme. Les auteurs de l’article prennent l’exemple d’un fait similaire survenu quelques années plus tôt, avec les créances hypothécaires titrisées et la crise financière mondiale qui a débuté en 2007, démontré par Ana Fostel et John Geanakoplos dans l’American Economic Journal: Macroeconomics 4, paru en 2012.

Ces derniers jours, à la suite de l’annonce de la création à venir de contrats à terme sous la forme ”non deliverable forward” par la banque d’investissement Goldman Sachs, le Bitcoin a vu son taux bondir. Pour redescendre de plus belle.

Si certains voient le Bitcoin s’élever à des centaines de milliers de dollars l’unité, d’autres pensent qu’il va totalement s’effondrer. Une chose est sûre, c’est qu’aucun cours, qu’il s’agisse du Bitcoin ou de n’importe quel actif financier, n’est gravé dans le marbre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.