news

Décrochage des marchés sur fond de possible manipulation des prix

Par Fred le 12/06/2018 (Monnaie)
0


EXMO affiliate program

Dimanche dernier, les cours de la grande majorité des crypto-monnaies ont brusquement dévissé, perdant entre 5 et 20% et réduisant l’ensemble de leur capitalisation de près de 50 milliards de dollars. Un mouvement de panique temporaire qui ne signifie en rien un effondrement généralisé et continu mais qui est plutôt un recul logique dans une période riche en évolutions législatives et règlementaires.

Ce jour-là, les volumes échanges ont affiché une forte hausse, atteignant 19,5 milliards, pour une moyenne quotidienne de 14 à 16 milliards la semaine précédente. Les acteurs du top 10 du Market cap ont été particulièrement touchés, reculant de plus de 10%, le ‘record’ étant atteint par l’EOS qui a reculé de 22% et fleurte désormais avec les 11$.

Quatre exchanges sous enquête

Mais pourquoi ce brusque recul ? Deux facteurs ont pu jouer. Tout d’abord, le hack d’une plateforme d’échange coréenne, Coinrail, qui aurait perdu l’équivalent de quelques 40 millions de dollars en tokens mineurs comme NPXS, ATX et NPER. Les achats/ventes de ces tokens ont rapidement été bloqués, de même que le compte du hacker, ce qui l’empêche de transférer les tokens détournés. Cependant, Coinrail n’étant qu’une plateforme mineure (99ème mondiale) cet évènement n’a sans doute eu qu’un impact limité, de type émotionnel, sur les variations des cours.

Second facteur, plus important : aux USA, la CFTC (Commodity Futures Trading Commission) a envoyé des assignations à comparaitre (subpoena) à quatre importantes plateformes de trading en ligne, nommément Coinbase, Kraken, itBit et Bitstamp, les enjoignant de fournir nombre de données précises.

Ces quatre exchanges sont ceux à la source de l’établissement des prix auxquels sont vendus les contrats à termes (futures) basés sur le Bitcoin par la compagnie financière CME Group.  Pour rappel, les contrats à terme sont des contrats décrivant des transactions qui doivent avoir lieu à une date ultérieure, l'acheteur et le vendeur d'une marchandise ou d’une valeur financière décidant, lors de la signature, du moment et du prix auquel le contrat sera ultérieurement liquidé. En ce qui concerne les futures sur le Bitcoin, le prix est déterminé en calculant la moyenne des prix sur une heure le dernier vendredi du mois sur les quatre exchanges cités plus haut.

Une manipulation des prix sur ces exchanges peut donc avoir un important effet sur les contrats à termes émis. De fait, les prix et données demandées par le CME Group n’ont été qu’incomplètement fournis par les exchanges, entrainant une tension entre les deux parties. Et c’est cette tension qui a éveillé l’attention de la CFTC, qui cherche désormais à déterminer si CME Group avait un motif d’inquiétude légitime, et donc si des manipulations de prix ont eu lieu au niveau d’un ou de plusieurs de ces exchanges.

Quel futur pour les crypto-actifs ?

Qu’on ne s’y trompe pas, ce type de procédures de contrôle, et le durcissement de la législation en général, est appelé à se généraliser. Il est également probable que la SEC (Securities and Exchange Commission) conclue à la nécessité de traiter les ICOs comme des émissions de valeurs mobilières, avec pour conséquence qu’une bonne part des tokens le soient également et tombent sous sa juridiction. Pour les traders, tant professionnels qu’amateurs, il est donc important de se préparer mentalement dès maintenant à une telle évolution, et ce afin de mieux anticiper les fluctuations des marchés qui en seront les conséquences logiques.

Fondamentalement, la mise en place de règles et de contrôles n’est pas forcément une mauvaise chose. Certes, on trouvera toujours des crypto-addicts pour râler face à ce qu’ils perçoivent comme une récupération du processus de décentralisation et d’anonymisation. Mais, à partir du moment où une certaine masse critique d’investisseurs se mettent à négocier d’importantes sommes en crypto-actifs, il était naïf de croire qu’il pouvait en être autrement : les états n’allaient pas rester longtemps inactifs face à des montants grandissants échappant à leur contrôle, et à toute taxation.

De manière plus positive, la mise en place et l’application de règles strictes ne peut que rassurer les investisseurs classiques. Elle participe donc à l’étendue du marché des crypto-actifs vers une adoption de masse. La contrepartie en est des adaptations nécessaires pour les crypto-actifs qui seront classifiés en valeurs mobilières, ce qui peut résulter en de nouvelles fluctuations des cours. C’est dans ce cadre que l’on peut, par exemple, apprécier la publication par la CFTC d’un ensemble de lignes directrices et de ‘bonnes pratiques’ relatives aux produits dérivés liés aux crypto-monnaies.

La question n’est donc pas de savoir si cela va arriver de manière garantie, personne n’en est sûr à 100%, mais plutôt d’avoir une stratégie d’achats/ventes prête au cas où cela arrive. « Hope for the best and prepare for the worst », comme dit un ancien dicton anglais…

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.