news

Déroute d’OKEx sur un futures, les investisseurs à contribution

Par Carole le 10/08/2018 (Exchange)
0


La plateforme de trading OKEx a été confrontée la semaine dernière à un investisseur ‘baleine’ (Bitcoin whale, terme utilisé pour désigner les détenteurs de très grosses quantités de bitcoins), qui a initié une opération en BTC d’une valeur de 416 millions de dollars sur un contrat à terme. La déroute qui a suivi « servira de leçon », selon Andy Cheung, chef des opérations chez OKEx.

Les contrats à terme sur les crypto-monnaies chez OKEx

Les contrats à terme portants sur les crypto-monnaies sont récents, et en sont encore à leurs balbutiements. Pour la plateforme d’échange OKEx, les futures (contrats à terme) ont été adoptés en novembre 2017, avec trois cryptos proposées : le Bitcoin, le Bitcoin Cash et l’Ethereum.

Si ce type de contrats ouvre la voie à toute une nouvelle tranche d’investisseurs, ces derniers risquent de s’inquiéter en apprenant la dernière décision d’OKEx. En effet, le 03 août dernier OKEx s’est retrouvé face à un trader inconnu ayant ouvert une position longue incluant 4 168 515 contrats. L’équipe en charge de la gestion des risques a demandé à ce client de « fermer partiellement les positions pour réduire les risques globaux sur le marché » mais, face à son refus, un choix a dû être fait. Le compte du trader a donc été gelé, et la position liquidée. Mais, malheureusement, le cours du cours du BTC ayant baissé entretemps, cette liquidation forcée a laissé une dette conséquente derrière elle.

La société OKEx a décidé que la perte à laquelle elle se retrouvait confrontée allait être répercutée auprès de l’ensemble des traders. En conséquence, ceux-ci devraient perdre 18% de leurs bénéfices de leurs positions à court terme (shorts) de la semaine concernée.

Le rôle des fonds d’assurance

D’ordinaire, ce type de problématique est couvert par un fond d’assurance. Le souci est qu’OKEx n’était couvert qu’à hauteur de 10 BTC, alors que la perte s’élève à 950 BTC ! OKEx a donc été contraint d’adopter ce que l’on appelle un ‘recouvrement socialisé’ (socialized clawback). Pour éviter de se retrouver dans une situation similaire à l’avenir, la plateforme OKEx a décidé de sacrifier une partie de son capital pour injecter 2 500 BTC dans son fond d’assurance.

D’autres actions sont également prévues pour pallier aux déficiences du système existant, à savoir : une police anti-manipulation, un mark price permettant de déclencher des liquidations forcées ainsi qu’un système de marge à plusieurs niveau (tiered margin system) et l’optimisation du fond d’assurance.

Ce n’est pas la première fois qu’OKEx se retrouve confronté à des difficultés vis-à-vis de ses contrats à terme. Espérons que les mesures prises parviendront à écarter tout nouveau problème.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.