news

Dubaï lancera sa propre Blockchain pour tracer les véhicules

Par Floriane le 08/03/2018 (Technologie)
0


Lors de la dernière conférence Dubaï 10x, Dubaï a annoncé son projet de lancement d’une Blockchain suivant l’ensemble du cycle de vie d’un véhicule et permettant de le localiser à n’importe quel moment de ce cycle. Un projet innovant parmi les 20 autres services que Dubaï souhaite mettre sur Blockchain, en vue de s’affirmer dès 2020 comme le leader mondial en la matière. Zoom sur l’esquisse d’une innovation de rupture sur laquelle Dubaï semble bien décidé à se démarquer de la communauté internationale.

Le projet de la RTA

L’Autorité des Routes et des Transports (RTA) a annoncé avoir commencé à travailler sur ce projet pour couvrir l’ensemble des véhicules de la ville d’ici 2020, et l’ensemble des Emirats Arabes Unis par la suite. Le but de cette blockchain serait de garantir une transparence totale des mouvements et opérations liés à chaque véhicule, « depuis le fabricant jusqu’à la casse ».

Les enregistrements se feront de manière continue et automatique grâce aux contrats intelligents et permettront à chaque utilisateur de bénéficier d’une source fiable d’informations sur son véhicule. Particulièrement intéressante pour améliorer la confiance sur le marché d’occasion, la Blockchain le sera également pour tous les tiers impliqués dans le cycle de vie du véhicule, comme le précise Mattar Al Tayer, président et directeur exécutif de la RTA : « Ce nouveau service gouvernemental est une première dans le monde et devrait améliorer le secteur de l’automobile en général. La Blockchain permet de conserver les données d’un véhicule de façon transparente, c’est très intéressant pour un particulier et cela facilitera aussi le travail des concessionnaires et des assurances. Elle suit la vente et l’historique des accidents grâce aux contrats intelligents et vise à créer des chaînes d’approvisionnements plus efficaces ».

Dubaï, une longueur d’avance sur les projets Blockchain

La conférence Dubaï 10x a lieu tous les deux ans. Elle rassemble des entités publiques et privées afin que Dubaï garde en permanence « 10 ans d’avance sur le reste de la planète ». Les projets Blockchain du pays mobiliseront des acteurs comme SmartDubai et des multinationales comme IBM pour bénéficier d’un développement rapide et de qualité.

Pour capter les meilleurs développeurs, Dubaï a lancé, le 5 février dernier, un challenge pendant lequel 100 startups auront jusqu’au 5 mai pour s’affronter. Seules 20 d’entre elles seront partenaires des projets Blockchain de Dubaï et pourront marquer l’histoire de la ville.

Quelles autres blockchains pour Dubaï ?

Dubaï a déjà fait part de quelques-uns de ses autres projets de Blockchain, qu’il s’agisse de services du secteur privé, comme les taxis ou l’immobilier, ou de services publics, comme les activités de la police. Après avoir lancé son premier robot policier l’année dernière, la ville souhaiterait que ce type de robots représente 25% de ses effectifs de police et soient connectés à un système de Blockchain pour faciliter et sécuriser le transfert d’informations avec le gouvernement. Un gain de temps phénoménal pour les administrations, qui traiteront bientôt également de manière numérique certaines procédures comme les demandes de visa, paiements de facture et renouvellements de licence.

Pas de doute, les gouvernements européens ont un train de retard...

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.