news

Elon Musk et Mark Zuckerberg s’expriment sur la technologie blockchain et les cryptos

Par Carole le 22/02/2019 (News)
0


EXMO affiliate program

D’un côté, Mark Zuckerberg, le CEO de Facebook. De l’autre, Elon Musk, le fondateur de SpaceX et CEO de Tesla. Deux visions de la technologie de la blockchain et des crypto-monnaies provenant d’hommes qui sont parmi les plus influents de la planète. Voici le décryptage de leurs dernières déclarations.

Pour Elon Musk, les cryptos sont intéressantes mais trop énergivores

L’entrepreneur américain Elon Musk est connu pour la fertilité de son imagination pour tout ce qui rapporte à la tech. Pourtant, l’an passé, le visionnaire avait annoncé sur Twitter ne détenir quasiment rien en crypto-monnaies, hormis 0,25 BTC qu’un ami lui avait envoyé de nombreuses années auparavant. Récemment, Elon Musk s’est de nouveau exprimé sur le Bitcoin, en affirmant que la tech qui se cache derrière est “assez brillante“ et que “les cryptos sont une bien meilleure façon de transférer de l’argent que des morceaux de papier“.

Doit-on y voir un signe du lancement de Tesla sur le créneau de la technologie blockchain ? Non, car l’ingénieur et homme d’affaires trouve que “le point faible des cryptos est qu’elles sont informatiquement très coûteuses en énergie“. Hors Tesla mise justement sur les énergies propres, ce qu’explique Elon Musk “Ce ne serait pas une bonne idée d’utiliser les ressources de Tesla pour s’impliquer dans la crypto-monnaie. Nous essayons vraiment d’accélérer le développement des énergies renouvelables“. Une position claire !

Mark Zuckerberg pèse le pour et le contre de la blockchain

Contrairement à Elon Musk, Mark Zuckerberg envisage bien d’intégrer la technologie blockchain à Facebook, même si cela suscite des problématiques qui n’ont pas encore été résolues. C’est lors d’un entretien avec un professeur de droit de l’Université Harvard, Jonathan Zittrain, que le fondateur du plus grand réseau social au monde s’est exprimé sur la difficulté de faire entrer la blockchain sur Facebook : “Si vous avez un système complètement distribué, cela donne beaucoup de pouvoirs aux individus d’un côté mais… cela pose aussi la question du consentement et de la façon dont les personnes peuvent savoir qu’elles donnent leur consentement à une institution“.

Ce questionnement fait suite au scandale Cambridge Analytica, qui avait causé des remous à propos de l’utilisation des données privées des utilisateurs de Facebook. Mark Zuberberg a également évoqué la possibilité de remplacer Facebook Connect “avec quelque chose qui est réellement distribué“, même si les défis techniques sont de taille.

Facebook a recruté en ce début de mois plusieurs chercheurs de la startup blockchain Chainspace. Si l’on se fit aux déclarations de leurs dirigeants respectifs, il semblerait que Facebook ait un temps d’avance sur la technologie blockchain par rapport à Tesla.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.