news

Focus sur les tokens non fongibles

Par Floriane le 30/08/2018 (Monnaie)
0


EXMO affiliate program

Vous avez peut-être entendu parler de tokens ‘fongibles’, ou ‘non fongibles’, sans pouvoir pleinement saisir la différence entre les deux. Les tokens non fongibles sont plus rares et nous expliquerons ici leurs principales caractéristiques.

Définition d’un actif non fongible

On dit qu’un actif est fongible lorsque celui-ci peut facilement être remplacé par un actif identique, autrement dit que celui-ci est facilement interchangeable.

La fongibilité a deux conséquences principales :

  • Seule la quantité de tokens considérée compte : les actifs fongibles de Marie et ceux de Sébastien sont interchangeables. Si Sébastien et Marie ont la même quantité d’actifs, ils peuvent donc les échanger,
  • N’importe quel montant de ces actifs peut être fusionné avec un plus gros montant sans que le petit montant ne soit distinguable du reste. Lorsque l’on ajoute 5 euros à notre portefeuille dans lequel il y avait déjà 10 euros, on se retrouve donc avec 15 euros, que l’on pourra parfaitement dépenser comme un tout.

Dans la vraie vie, l’essentiel de nos actifs sont fongibles. Si Marie emprunte à Sébastien un euro, un chewing-gum ou une cigarette, Sébastien pourra lui rendre un autre billet d’un euro, un autre chewing-gum ou encore une autre cigarette que celle qu’elle lui aura initialement donnée.

Avec un actif non fongible, le fonctionnement est différent : chaque actif est unique. Autrement dit, si les euros n’étaient pas fongibles, Marie chercherait à récupérer LA pièce de 1€ qu’elle avait prêté à Sébastien, et pas une autre.  Les actifs non fongibles semblent donc à priori identiques, mais leurs caractéristiques les rendent uniques et non interchangeables.

Dans la vraie vie, plusieurs actifs sont non-fongibles. L’exemple le plus simple est celui des tickets d’avion, qui comportent un nom, une destination, une heure de départ, un numéro de siège. Il n’est en principe pas possible d’échanger son billet d’avion, car celui-ci est unique.

En quoi les tokens non fongibles sont-ils différents des autres ?

La plupart des tokens ou des coins sont fongibles : si Marie envoie un Bitcoin à Sébastien, et qu’il lui renvoie un Bitcoin dans la foulée, elle ne constatera aucune différence sur son wallet (en faisant fi, bien sûr, de la possible volatilité du cours entre le premier et le deuxième envoi). Le principe est le même pour les tokens de la norme ERC-20, qui sont interchangeables et considérés comme identiques.

La règle change avec les tokens non fongibles. Certains tokens présentent des caractéristiques uniques qui les distinguent par leur rareté. Un grand nombre d’entre eux répondent à la norme ERC-721, et peuvent être comparés à des balles de baseball dédicacées, ou toute autre pièce de collection rare voire unique. C’est précisément la rareté et la spécificité de ces tokens qui les rend non-interchangeables.

Un collectionneur de timbres n’échangerait pour rien au monde un banal timbre humoristique contre le Once cent magenta de Guyane britannique, dont on estime la valeur à 9 millions d’euros. Le principe est le même pour les tokens non fongibles, qui sont encore assez rares dans la cryptosphère mais commencent néanmoins à se faire une place. 

On notera qu’un token non fongible est indivisible : on ne peut pas en acquérir 0,5 unité, comme c’est le cas pour le Bitcoin ou tout autre token fongible dont la valeur unitaire est élevée. De la même manière que l’on ne pourrait pas acheter la moitié d’un timbre de collection.

A quoi sert un token non fongible ?

Un token non fongible a globalement la même valeur intrinsèque que celle d’un objet de collection. L’exemple de token non fongible le plus populaire est le chat que l’on crée via le jeu Crypto-Kitties basé sur la blockchain Ethereum.

Le jeu consiste à créer et collectionner des chats virtuels. Leur apparence et leur personnalité fait la singularité de leur ADN digital. Un Crypto Kitty peut être vendu en Ethereum. La valeur de chacun d’eux dépend de leurs caractéristiques et de leur rareté, le plus rare des chats ayant été vendu pour l’équivalent de 120 000 dollars en ETH.

D’autres jeux se sont alignés sur le modèle de Crypto-Kitties. La Major League Baseball américaine prévoit également de lancer un jeu permettant d’échanger des cartes de baseballs sur la blockchain.

L’intérêt des tokens non-fongibles dans le monde réel

A priori, à part pour les collectionneurs, le token non fongible semble avoir relativement peu d’intérêt. Pourtant, le modèle pose les bases d’un écosystème particulièrement intéressant pour le stockage de données administratives.

A l’heure où le stockage papier n’est plus adapté à nos besoins, et où l’obsolescence informatique complique considérablement l’archivage sur le long terme, le stockage des certificats de naissance, des diplômes universitaires ou encore des garanties personnelles gagnerait à se faire sur une blockchain pour assurer à la fois la sécurité et l’infalsifiabilité des données.

Ce type de données pourrait tout à fait prendre la forme de tokens non-fongibles, puisque chaque document administratif personnel est unique et indivisible.

Les avantages et inconvénients d’un token non-fongible

Les tokens non-fongibles permettent à leurs propriétaires de détailler précisément les attributs de leurs actifs pour les rendre spéciaux, bien au-delà du simple nom et du symbole. Les utilisateurs peuvent inclure des métadonnées riches et détaillées sur leur propriété afin de les rendre uniques au monde et de pouvoir vendre à de nouveaux collectionneurs une pièce particulièrement rare et recherchée.

Les tokens non fongibles n’ont cependant pour l’instant pas rencontré un franc succès auprès de la communauté crypto. Le protocole ERC-721 présente des avantages par rapport à la norme ERC-20, mais est encore très récent et nécessite encore quelques améliorations techniques. Il est également complexe et chronophage de développer des applications décentralisées spécialement conçues pour des tokens non fongibles. Le développement d’une dApp peut prendre des mois. Or, dans l’univers ultra-évolutif de la blockchain, un entrepreneur peut facilement perdre son avantage concurrentiel le temps du développement.

A terme, la multiplication de différents frameworks pour chaque type de token non fongible pourrait aboutir à une fragmentation du marché, avec des degrés variables de certification, ce qui n’est pas nécessairement souhaitable. C’est aussi la raison pour laquelle certaines plateformes essaient aujourd’hui de créer une couche technologique sur la blockchain permettant d’unifier et de standardiser les tokens non-fongibles, pour alléger la complexité de leur création et uniformiser ce nouvel écosystème.

C’est, par exemple, le projet de la plateforme 0xcert, qui propose un système plug and play permettant de créer et de vérifier un token non fongible beaucoup plus facilement, en seulement quelques jours. L’entreprise vise à proposer une plateforme intuitive qui éliminerait la nécessité de disposer de connaissances approfondies de la blockchain tout en empêchant les données sensibles d’être dispersées. Un projet intéressant qui rappelle l’initiative de Crowd Machine, mais ici spécialement conçu pour la création de tokens non fongibles. De quoi ouvrir de nouvelles perspectives pour développer un type de tokens encore peu répandu sur le marché.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.