news Bitcoin

La Fondation Bitcoin détient 4 millions de dollars en bitcoins et dépense 150.000 dollars chaque mois.

Par JeanCrypto le 29/05/2014 (News)
0


EXMO affiliate program

La Fondation Bitcoin a publié son compte rendu annuel de la réunion de ses membres, un document de 22 pages qui offre un aperçu d’ensemble des initiatives récentes à but non lucratif ainsi que son projet pour promouvoir le Bitcoin dans le monde.

Ce qui reste probablement le plus intéressant c’est que la Fondation Bitcoin a révélé des nouveaux détails sur sa situation financière. En effet, le directeur général Jon Matonis a indiqué qu’actuellement la société dépense 150.000 dollars par mois pour ses opérations, soit 1.8 millions de dollars par an.

Jon Matonis a également souligné que la fondation détenait 4.6 millions de dollars en actifs et que 90% de ses actifs étaient en bitcoins. En outre, il a déclaré que la fondation avait gagné près de 7 millions de dollars en actifs lorsque le prix du Bitcoin à atteint son sommet.

Le directeur général de la fondation a déclaré que la société va poursuive ses objectifs afin d’améliorer la façon dont les fonds qui proviennent des membres et des dons anonymes sont utilisés : « La stratégie de demain et la restructuration des fonds consiste à continuer d’élargir notre budget en évitant le flux de liquidités négatif et en évitant d’emprunter de notre dotation».

À présent, le flux de liquidités de la fondation est positif mais elle emprunte environ 40% de sa dotation chaque mois.

Expansion des opérations

Le conseil a examiné l’avancement de l’une de ses initiatives principales pour 2014 qui est de sensibiliser le plus large publique grâce aux programmes d’affiliation, qui ont été récemment introduits au Mexique, en Allemagne et aux Pays-Bas.

Selon Jon Matonis, actuellement la fondation vise à ajouter 18 programmes d’affiliation d’ici la fin de l’année 2014. Il s’agit d’une approche qui permet à l’organisation d’intensifier sa présence dans le monde.

Dans l’ensemble, Jon Matonis suggère à la fondation et à ses membres d’adopter une approche plus active ayant pour cible les principaux marchés mondiaux. « On peut se dire que l’Inde est un endroit idéal pour y aller et planter notre drapeau et de faire quelque chose de bien là-bas. Ou aller en Chine et continuer nos efforts en Chine. Et nous ne devons pas nous demander si ces pays sont prêts ou pas, nous devons agir de manière proactive », a-t-il déclaré.

Il a rappelé également que ces sections locales ne doivent pas modifier les règlements ou lois pour rejoindre le programme et que tous les engagements sont soumis à un accord de deux ans dont chacune des deux parties consentantes peut résilier.

Informer les législateurs

L’un des objectifs principaux à long-terme de la fondation mis en avant par les membres du conseil est le besoin d’une législation plus favorable vis-à-vis du Bitcoin

Par exemple, les législateurs doivent être d’abord informés sur le Bitcoin et sur ses avantages avant de s’attaquer à toute question de politique monétaire. Cela ne veut pas dire que la fondation n’a pas l’intention d’étendre ses efforts de sensibilisation au Bitcoin parmi les législateurs dans le monde, a rajouté Jon Matonis. Et il a continué en expliquant que la fondation est en train de tirer des leçons de ce qu’elle a appris avec la législation aux Etats-Unis afin de reproduire le même schéma dans d’autres pays-clés : « Bruxelles est évidemment tout en haut de cette liste. Londres également. Après, nous voulons également étendre nos activités aux pays de l’Asie ».

Plus de flexibilité

En réponse aux critiques quant à l’interaction des membres du Conseil d’administration est la communauté, la fondation a fait savoir qu’elle aimerait que le forum de la communauté soit fréquenté davantage car actuellement seulement 10 à 15% des membres l’utilisent.

En outré, Jon Matonis a fait savoir que la fondation prend des mesures pour résoudre ce problème : « Nous venons d’engager du personnel à temps partiel qui va agir en tant qu’interface afin de pouvoir répondre à toutes les questions importantes de la communauté. Nous avons mis en place une équipe de communication pour le forum, ce qui est, je pense, une chose positive étant donnée qui les questions ne resteront plus sans réponses ».

L’avenir des conférences

La fondation a révélé qu’actuellement elle ne faisait pas de bénéfices sur sa conférence annuelle, dont la plus récente s’est tenue à Amsterdam le week-end dernier.

Matonis a émis l’idée de s’octroyer une licence pour les conférences à venir, mais il doit d’abord discuter ce projet avec les membres du conseil.

« Nous avons aujourd’hui la possibilité de procéder de la même manière que le Consumer Electronics Show (CES) le fait à Las Vegas ou encore le Mobile World Congress à Barcelone. Et nous sommes en train d’examiner ces options. »

Les controverses au sein du Conseil d’administration

Matonis a également commenté les démissions controversées des anciens membres du conseil Charlie Shrem et Mark Karpeles, le PDG de MtGox, en disant que c’était plutôt une bonne chose que ces deux membres aient remis la démission d’eux-mêmes.

« Ils ont reconnu d’eux-mêmes que c’était plus approprié de quitter la fondation, autant pour eux que pour les autres membres mais également pour la réputation du Bitcoin. Nous n’avions pas du organiser des sessions de votes pour décider de leur départ. Je pense que nous avions eu de la chance que les choses se soient passées de la sorte. »

Les membres du conseil d’administration ont rapidement répondu à la question liée à la nomination récente de l’investisseur à risque Brock Pierce. Un membre du conseil a déclaré :

« En général, je pense que ce genre de choses est très distrayant pour nous, cela prend énormément de temps, de l’énergie et des ressources et j’aurai préféré que nous n’ayons pas à la faire. »

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.