news Bitcoin

France : bienvenue Mr Bitcoin?

Par Fred le 19/01/2018 (News)
1


EXMO affiliate program

Suivant la trace de quelques autres pays qui ont déjà créé leur propre mission d’étude sur les crypto-monnaies, c’est au tour de la France d’annoncer la mise en place d’une telle étude. Pour mener à bien cette tâche, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a nommé l'ancien sous-gouverneur de la Banque de France, Jean-Pierre Landau, au poste officiel de Monsieur Bitcoin français.

Le ministre a justifié cette initiative, non pas comme une validation des crypto-monnaies mais comme un pas afin de « mieux en maîtriser le développement et empêcher leur utilisation à des fins d'évasion fiscale, de blanchiment ou de financement d'activités criminelles ou de terrorisme. » Ajoutant que, souhaitant une bonne stabilité économique, « nous refusons les risques de spéculation et les possibles détournements financiers liés au bitcoin. »

Dans ce cadre, la mission sera censée objectiver le débat et suggérer des orientations règlementaires, un objectif qui prolonge celui discuté par le Ministre français avec son collègue allemand, Peter Altmaier. Ces derniers ont déclaré, ce jeudi, lors de la conférence de presse achevant leur rencontre : « Nous avons les mêmes inquiétudes et nous partageons l’ambition de réguler le bitcoin ». Ils ont précisé que les propositions de régulation dégagées par les deux pays seront mises sur la table lors d’une prochaine réunion du G20.

La position de Jean-Pierre Landau sur les crypto-monnaies, assez rigide et déjà exprimée il y a quelques années lorsqu’il comparait le Bitcoin à la folie spéculative régnant autour du bulbe de la tulipe au 17ème siècle, fait craindre des propositions de régulation assez stricte. Mais est-ce forcément une mauvaise chose ? Sa vision des monnaies est celle d’un instrument utile, quelque chose qui « doit conserver sa valeur sur de longues périodes » et « doit aussi être immédiatement échangeable contre des biens et des services que les gens veulent vraiment. » Au final, ce genre de missions, qui commencent à se généraliser dans le monde, pourrait mettre une halte à la spéculation folle sur les crypto-monnaies mais aussi permettre, enfin, à celles qui sauront évoluer et s’adapter, d’entrer de plain-pied dans l’économie réelle et de toucher, en conséquence, un public nettement plus large.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



commentaires

  • jeannine-etoile
    Commentaire du 05/03/2018

    J’apprécie fortement cette initiative prise par la France ! Je dirais qu’il est toujours bon de mener une étude sur la crypto-monnaie avant d’y investir dessus. Ceci, évitera alors que l’arrivée de la devise numérique puisse impacter négativement sur l’économie du pays. Comme je le dit si bien, la France a pris la bonne décision, car en menant une étude sur les cryptos, elle parviendra ainsi, à empêcher l’utilisation de ces monnaies virtuelles à des fins d'évasion fiscale, de blanchiment ou de financement d'activités criminelles ou de terrorisme en son sein. Moi, particulièrement je suis novice dans l’univers des cryptomonnaies ; et avant d’investir mes euros dans ces monnaies virtuelles, j’ai eu à passer au peigne fin ces devises ; ceci en parcourant diversarticles parlant de la crypto-monnaie.

laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.