news

La blockchain, moteur du développement d’IBM

Par Carole le 07/06/2018 (Technologie)
0


IBM est une société que l’on ne présente plus. Autrefois classée première capitalisation boursière au monde, IBM a connu des difficultés mais a su se transformer pour répondre aux attentes d’un monde en perpétuel changement. Avec l’émergence de la technologie blockchain et de l’Internet des Objets, l’empire IBM a trouvé un nouveau terrain de jeu.

IBM, une société en permanente réinvention

La multinationale IBM n’est pas ce que l’on peut appeler une débutante dans le monde du numérique. Âgée de plus de cent ans, la société tire sa force de sa volonté permanente de transformation et d’innovation.

D’une activité auparavant concentrée sur le matériel informatique, IBM a largement ouvert son champ d’action à de nombreux domaines, allant de l’intelligence artificiel au cloud en passant par la blockchain. On peut ainsi lire sur leur site « Les technologies comme l’intelligence artificielle, le cloud, la blockchain et l'Internet des Objets (IoT) vont changer le monde ».

Alors que dans les années 90, le pôle français d’IBM comptait plus de 30 000 employés, son nombre s’est considérablement réduit pour atteindre seulement 7 000 salariés en 2016. Cependant, la PDG de la multinationale, Virginia Rometty, a affirmé durant l’évènement ‘Tech for Good’ qui s’est déroulé à Paris le 23 mai dernier que 1 800 personnes allaient être embauchées en France. Ces emplois, qui vont être créés d’ici 2020, concerneront justement l’IA, la blockchain et l’IoT. 

IBM Blockchain Platform et crypto-monnaie

L’IBM Blockchain Platform est une plateforme reposant sur une blockchain basée sur l’Hyperledger Fabric de The Linux Foundation. Avec sa technologie blockchain, le géant américain propose de repenser différents secteurs d’activité, de la logistique à l’assurance, en passant par les services publics, les marchés financiers, le tourisme et la santé.

Luca Comparini, Leader Blockchain chez IBM France, dans une interview réalisée pour le site TOM, précise le champ d’application des outils blockchain existants : « Nous proposons une offre de plateforme et une offre de service. La première permet aux entreprises de faciliter la mise en œuvre de solutions liées à la blockchain. (…) La seconde offre s’adresse aux entreprises qui souhaiteraient être accompagnées et qui ne seraient pas assez matures sur le sujet de la blockchain. »

Qui dit blockchain dit bien souvent crypto-monnaie. Et si le partenariat entre IBM et la startup Stellar ne date pas d’hier, il y a une nouvelle qui devrait susciter l’enthousiasme des crypto-addicts : le lancement sur la blockchain de Stellar du token Verde par IBM, en association avec Veridium Labs Ltd. Bâti sur un modèle similaire aux ‘crédits carbone’, ce token est destiné aux entreprises polluantes qui souhaitent compenser leurs émissions de CO2 en soutenant financièrement la conservation d’une réserve de biodiversité située dans la forêt tropicale de Bornéo, en Indonésie.

En se positionnant sur une technologie aussi prometteuse que la blockchain, IMB a eu le nez creux. Pour Nicolas Sekkaki, CEO d’IBM France, « La France est une terre d’innovation ». Nous avons hâte de découvrir ce que nous réserve le pôle français de la multinationale dans les années à venir.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.