news

La blockchain pour s’assurer de la traçabilité du vin

Par Carole le 06/06/2018 (Curiosité)
0


La blockchain est un formidable outil pour lequel nous n’avons pas fini de trouver des applications toujours plus surprenantes et innovantes, et cela dans tous les secteurs. Et même dans le domaine agricole comme la startup VeChain nous le montre brillamment.

Quand le vin passe au numérique

Si vous achetez une très bonne bouteille de vin, vous avez sûrement envie d’être certain de ne pas avoir été berné. Les grands crûs ont un prix et certaines personnes mal intentionnées peuvent être tentées de commercialiser de fausses bouteilles pour faire des profits sur le dos des consommateurs. Résultat, à terme, ce genre de pratiques frauduleuses ne peut que mettre la confiance à mal, causant des dommages financiers à tout le secteur.

C’est en partant de ce constat que la startup chinoise VeChain a décidé de lancer une application blockchain qui permet d’obtenir toutes les informations sur un produit de son élaboration à sa commercialisation, une traçabilité complète et infalsifiable à même de garantir la qualité dudit produit, dans le cas présent, le vin.

La Chine est très friande de vin, notamment de vins français de grands crus. En 2017, c’est l’équivalent de 2,4 milliards d’euros de vins qui ont été importés en Chine ! On comprend donc l’importance d’avoir un suivi tout particulièrement efficace de la chaine d’approvisionnement pour écarter tout risque de contrefaçon et de revente illégale.

Blockchain et chaine d’approvisionnement

Grâce à une puce NFC située au niveau du bouchon, chaque bouteille de vin est enregistrée sur la blockchain de VeChain. Un simple scan permet d’obtenir le détail sur les caractères principaux du vin mais aussi toutes ses étapes logistiques puisque tous ses mouvements sont enregistrés, jusqu’au moment de l’ouverture de la bouteille qui détériorera la puce.

La blockchain étant une technologie infalsifiable, faisant office de registre incorruptible et transparent, les consommateurs peuvent être rassurés quant à la provenance du vin qu’ils consomment.

Les atouts de la blockchain vis à vis de la traçabilité des produits - qu’ils soient alimentaires ou non - est indéniable. Qu’il s’agisse de s’assurer de la provenance de diamants, de médicaments ou de denrées périssables, la blockchain appliquée à la chaine d’approvisionnement a de beaux jours devant elle.

Si son application à l’industrie du vin est une réussite, elle prouve la modernisation du milieu. Et ce dans un domaine où les contrefaçons sont légions et pourraient prochainement être amplifiées par une autre innovation technologique, celle mise en place par la société américaine Replica Wine.

Cette compagnie a en effet mis au point un procédé chimique permettant de copier à l’identique n’importe quel grand cru. Il est donc désormais possible de commander, aux États-Unis pour le moment, et de déguster un vin issu de laboratoire qui reproduit tel ou tel vin d’exception. Notons que la compagnie, bien conscience de l’appréhension que peut susciter son ‘vin Frankenstein’, en joue à l’envi, baptisant ses répliques de noms qui ne laissent aucun doute, comme « Pickpocket », « Misbehaved » ou « Just Right ». On n’arrête pas le progrès !

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.