news

La Chine annonce le lancement de sa crypto-monnaie nationale

Par Floriane le 16/03/2018 (Monnaies)
0


C’est vendredi dernier (9 mars), à la suite de la 13e Assemblée Nationale Populaire, que le gouverneur de la Banque Populaire de Chine, Zhou Xiaochuan, a annoncé la création à venir d’une crypto-monnaie chinoise appelée le DCEP (Digital Currency Electronic Payment). Une annonce majeure pourtant restée très vague, et sur laquelle il reste difficile d’émettre un avis éclaire à l’heure actuelle…

Oui à la crypto, tant qu’elle est centralisée !

En poste depuis 15 ans, Zhou Xiaochuan a su hisser la Chine depuis la sixième place à celle de deuxième économie mondiale. Une véritable prouesse qui lui vaut aujourd’hui l’image d’un homme moderne et visionnaire. Il a su aligner sa politique monétaire avec les directives du gouvernement central avec brio et a milité, année après année, pour une ouverture accrue de l’économie chinoise.

La création d’une crypto-monnaie chinoise ne semble que la suite logique de la modernisation progressive du pays et de son recours systématique aux technologies de pointe. Dans le domaine bancaire, la transformation numérique du pays est déjà bien entamée, avec une diminution significative des paiements par cash et carte bancaire au profit de plateformes de paiement comme Wechat et Alipay, par exemple.

Lors de la conférence de presse ayant suivi la 13e Assemblée Nationale Populaire, Zhou Xiaochuan a déclaré que le projet de lancement d’une crypto-monnaie nationale était un projet de longue date, sur lequel la Banque Populaire de Chine se pencherait depuis 2014 via l’organisation de séminaires et l’ouverture d’un institut de recherche dédié à la monnaie virtuelle. Cependant, certaines voix commencent à s’élever pour crier à l’incohérence : interdiction des ICOs, durcissement de la régulation à l’encontre des crypto-monnaies... la Chine ne saurait-elle plus sur quel pied danser face aux monnaies virtuelles ?

Mais, précisément, nous pouvons avoir une très nette idée de sa position en la matière. Ce ne sont pas les crypto-monnaies en tant que telles qui posent problème aux institutions chinoises, mais bien leur usage… Résolument innovante, il ne fait aucun doute que la Chine saura prendre en marche et, qui sait, même avoir un coup d’avance sur la crypto-révolution. Le pays entend cependant aborder cette révolution à sa manière, en proposant sa monnaie virtuelle : une monnaie d’état, centralisée et sur laquelle les institutions pourront garder un contrôle quoiqu’il arrive. Exit donc les Bitcoin, Dash, et Monero, bien trop opaques pour un pouvoir aussi centralisé et un contrôle des libertés individuelles aussi poussé…

L’info sans info, une spécialité chinoise

Si l’on peut tous s’accorder sur l’importance de cette nouvelle, les réactions que celle-ci a pu susciter sont assez mitigées. Difficile de se faire une opinion lorsque la seule information que nous ayons est le futur nom de la crypto-monnaie chinoise, le DCEP (Digital Currency Electronic Payment). Nous supposons que celle-ci sera basée sur sa propre Blockchain, mais elle peut tout aussi bien rester un simple token ou reposer sur un autre système de Distributed Ledger Technology.

Zhou Xiaochuan a fait son annonce après une flopée de questions concernant la régulation chinoise des ICOs et sa position sur les crypto-monnaies. Il semble donc être resté volontairement évasif sur la question. Serait-il possible que le projet de crypto nationale soit bien plus récent que les institutions ne voudraient le faire croire ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.