news Bitcoin

La Chine souhaite interdire le minage du Bitcoin

Par Floriane le 16/01/2018 (Législation)
0


EXMO affiliate program

Le 8 janvier dernier, Quartz dévoilait auprès du grand public un document officiel concernant les mesures de la Chine pour organiser la fermeture progressive des fermes de minage de Bitcoin du pays, en réduisant progressivement leur approvisionnement en électricité. En cause ? La consommation énergétique du minage. Du moins, en apparence.

La consommation énergétique du minage de Bitcoin

Plus personne ne peut le nier, le minage de Bitcoin pose un réel problème environnemental. Face à une difficulté de minage de plus en plus importante, celui-ci réclame aujourd’hui une puissance de calcul très gourmande, si bien qu’on estime à l’heure actuelle que sa consommation énergétique équivaut à celle du Danemark.

Fort heureusement, la plupart des crypto-monnaies l’ont compris et répondent aujourd’hui à un mécanisme de validation différent, basé sur la preuve d’enjeu (proof-of-stake) et non sur la preuve de travail. Pour ces monnaies, on ne parle plus de « minage », mais bien de « validation des blocs ».

Si un passage en proof-of-stake est prévu pour Ethereum, le protocole du Bitcoin ne peut pas, en l’état, répondre à un autre fonctionnement que celui de la preuve de travail.

Quand la Chine met un stop au minage de Bitcoin

Si l’argument de la consommation énergétique est parfaitement valide, prétendre qu’il s’agirait de la cause principale d’une telle mesure relèverait d’une pure et simple hypocrisie, en particulier de la part d’un gouvernement ayant rechigné pendant 15 ans à appliquer les règles du protocole de Kyoto - trop contraignantes pour son économie.

Après l’interdiction des ICO et des transactions en crypto-monnaies, la fin du minage en Chine achève en effet une démarche allant bien au-delà de la protection environnementale. Les sources gouvernementales soulignent d’ailleurs qu’actuellement, « il existe des entreprises dites ’de minage’ qui produisent des ‘monnaies virtuelles’. Elles ont consommé énormément de ressources et ont attisé la spéculation sur les ’monnaies virtuelles’ ». Quoiqu’on en dise, c’est bien la spéculation et tout ce qui en découle qui pose un problème majeur au gouvernement chinois.

Une bonne nouvelle ?

Si la nouvelle peut, a priori, sembler envoyer un signal négatif sur l’avenir du Bitcoin, il s’agirait plutôt du contraire, du moins à moyen terme.

En effet, à l’heure actuelle, la Chine représente plus des deux tiers de la puissance mondiale consacrée au minage. Cette concentration de ressources nuisait jusqu’à présent à la décentralisation du réseau et posait d’importants problèmes de gouvernance. Aujourd’hui, les mineurs chinois s’intéressent à de nouveaux pays d’accueil comme le Vietnam, le Laos, la Thaïlande, la Russie et les Etats-Unis, avec lesquels les mineurs parviennent à négocier des tarifs d’électricité avec les gouvernements.

A plus long terme, nous devons cependant nous attendre à ce que d’autres gouvernements s’alignent sur la position chinoise, en premier lieu pour des raisons écologiques, en second lieu pour des raisons fiscales et économiques.

Le ralentissement, voire la fin du minage de Bitcoin posera problème sur le marché des crypto-monnaies, car la plupart d’entre elles s’échangent pour l’instant uniquement contre du Bitcoin. Si celui-ci en venait à disparaître, il faudrait trouver une nouvelle référence d’échange sur le marché des crypto-monnaies.

Notons que certaines crypto-monnaies s’échangent directement contre des monnaies FIAT (l’Ethereum ou le Ripple, par exemple) et sont donc nettement moins dépendantes du Bitcoin que les autres. Il existe encore une lourde marge de manœuvre pour permettre d’échanger un plus grand nombre de crypto-monnaies directement contre des monnaies FIAT et libérer ces cryptos de leur dépendance vis-à-vis du Bitcoin.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.