news

« La fin, c’est la fin », disent-ils en cœur…

Par Fred le 08/02/2018 (News)
0


Vous l’aurez remarqué, il suffit que le marché des crypto-monnaies s’affaisse un peu pour que tous les prophètes de malheur sortent de leur trou et annoncent la fin imminente des cryptos. Ici, notre CryptoKing local n’y croit absolument pas et il le répète dans ses vidéos (1, 2), que je vous encourage à voir et revoir lors de vos coups de blues. Vous pouvez même les relire puisque désormais les textes de nos vidéos sont affichés sous chacune d’entre elles.

Parmi les annonceurs de cataclysmes, ce n’est aujourd’hui rien de moins que Steve Strongin, analyste de chez Goldman Sachs, une des banques d’affaire les plus réputées au monde, qui monte au créneau, annonçant sur Bloomberg que non seulement « la forte interconnexion entre les différentes crypto-monnaies l’inquiète » mais que, selon, lui « du fait d’un manque de valeur intrinsèque », de nombreuses monnaies ne survivront pas et tomberont à une valeur zéro. Un point de vue partagé par d’autres spécialistes, dont le fondateur d’Ethereum, Vitalik Biturin qui prédisait récemment lors d’un meeting que, selon lui, 90% des ICOs construites sur le protocole Ether ne rencontreraient pas leurs objectifs.

Le ratio avancé est certes important mais le principe en lui-même ne surprendra pas les investisseurs attentifs qui savent que ce genre d’avancées technico-financières se fait par pallier et que chaque pallier implique des phénomènes disruptifs : bulles spéculatives, offres invalides, fraudes, restructurations, etc.

L’explosion de la bulle spéculative de décembre initie probablement une réduction à venir de la création d’ICOs et une diminution des souscriptions aux ICOs en cours, ce dernier point étant déjà observable. Mais ce n’est pas une mauvaise nouvelle : le moment est à la consolidation des acquis, à l’élimination des mauvaises pousses, au développement des protocoles techniques et sécuritaires, à l’adaptation législative et, au final, au développement d’une nouvelle offre, plus solide, plus à même de convaincre et de rassurer un plus large public.

C’est sur cela que compte sans doute la banque Goldman Sachs, qui malgré les observations mentionnées plus haut, reste fortement intéressée par les crypto-monnaies puisqu’elle prévoit le lancement de son propre comptoir d’échange en Bitcoin peut être déjà pour juin prochain. Il s’agira là d’un événement important puisque Goldman Sachs sera alors la première des banques de Wall Street à se lancer dans le trading d’actifs en cryptos. On garde l’œil ouvert !

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.