news

La France s’attaque aux crypto-monnaies avec une taskforce au sein du G7

Par Carole le 26/06/2019 (News)
0


EXMO affiliate program

Si les crypto-monnaies suscitaient déjà à la fois l’intérêt et la méfiance au sein de nombreux gouvernements, l’annonce fracassante de l’arrivée du Libra de Facebook a semé un vent de panique. À tel point que la France a décidé de créer un groupe de travail dans le cadre du G7.

Le Libra de Facebook fait trembler les États

La régulation des crypto-monnaies à travers le monde n’en est qu’à ses balbutiements. Jusqu’ici, les États du G7, à savoir l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni se montraient curieux, voire ouvert sur le sujet. Mais c’était sans compter la venue d’une crypto-monnaie un peu particulière, celle de Facebook.

Le Libra de Facebook n’est pas une crypto comme les autres. Détenue par une des entreprises les plus puissantes et les plus influentes au monde, elle inquiète les États par sa propension à concurrencer les monnaies souveraines. Pour rappel, l’écosystème Facebook compte 2,6 milliards d’utilisateurs. Autant d’utilisateurs potentiels du Libra. À côté, le Bitcoin fait pâle figure en atteignant tout juste un million d’adresses actives le 14 juin dernier.

G7 : un groupe de travail sur les stablecoins

Récemment, Bruno Le Maire a exprimé sa méfiance quant au stablecoin de Facebook lors d’une séance à l’Assemblée Nationale. Pour le Ministre des Finances, il est impensable que Facebook, une entreprise aux intérêts privés, puisse émettre une monnaie souveraine. Il n’en fallait pas plus pour que la France prenne une décision : contrôler la future crypto-monnaie du géant Facebook.

Pour cela, François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, a annoncé la création d’une taskforce au sein du G7 sur les projets de stablecoins. Le groupe de travail, dirigé par Benoit Cœuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne, devra “devra livrer un rapport d'ici à la fin de la présidence française du G7“.

Le prochain sommet du G7, présidé par la France, aura lieu à Biarritz du 24 au 26 août prochain. Nul ne doute que les représentants des différentes grandes puissances aborderont la question des devises numériques et tout particulièrement celle du Libra de Facebook.

Si Facebook a surpris avec la création de sa propre monnaie numérique, Amazon a en revanche affirmé que la firme ne se lancerait pas dans le secteur avant plusieurs années. Un temps de répit avant l’hégémonie totale du rouleau compresseur GAFA sur l’économie ?

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.