news Bitcoin

La NSA serait capable d'identifier les propriétaires de wallet bitcoins

Par Nicolas le 26/03/2018 (News)
0


EXMO affiliate program

Tout est dans le titre : la National Security Agency (NSA américaine) serait en mesure d’identifier les personnes qui envoient les bitcoins mais aussi celles qui les reçoivent. C’est du moins en substance ce que révèle le dernier rapport d’Edward Snowden qui date du 20 mars dernier.

L’information a été délivrée par Snowden au journal d’investigation indépendant « The Intercept », une publication spécialisée dans ce type de révélation fondée par Glenn Greenwald, Laura Poitras et Jeremy Scahill.

Si, d’un point de vue technique, il est impossible de lever l’anonymat inhérent à la blockchain Bitcoin, la NSA veut contourner cela en recoupant des informations collectées sur le web (trafic web, cookies, etc.) et en les analysant afin de relier des adresses bitcoins à des noms.

OAKSTAR : le logiciel espion de la NSA

Le logiciel de surveillance de l’agence américaine, Oakstar, sorte d’algorithme compilant les données recueillies sur les connexions fibre optique, surveille les connexions, les analyse et traite les données extraites. Tandis qu’au travers de logiciels espions, comme MoneyRocket (une sorte de VPN qui divulgue à la NSA le contenu de navigation de l’utilisateur), l’agence collecte des datas permettant de tracer des transactions bitcoins.

Même si le bitcoin reste la monnaie électronique visée par la NSA il semblerait, toujours selon Snowden, que le gouvernement américain s’intéresse à toutes les crypto-monnaies et collecte un maximum d’informations au travers de ces logiciels.

Ainsi, sous couvert d’executive orders passés dans un objectif de protection du territoire américain ou de support au contreterrorisme, la NSA peut infiltrer n’importe quelle machine (d’un particulier ou d’une entreprise) qui utilise directement ou indirectement les connexions surveillées par l’agence.

Le rapport de Snowden fait aussi état d’un gros doute dans l’affaire SilkRoad (ex principal site marchand du darkweb récemment fermé après l’arrestation par le FBI de son fondateur Ross Ulbritch). Il semblerait que la NSA, au travers de données collectées précisément dans le cadre énoncé ci-dessus, aurait aidé le FBI à prouver la culpabilité d’Ulbritch. Une collecte d’information qui pourrait être contraire au 4ème amendement américain (qui interdit les perquisitions et les saisies abusives), même si les interprétations de ce dernier telles que validées par les cours de justice sont parfois très larges…

Les révélations de Snowden pourraient bien évidemment inquiéter les possesseurs de Bitcoins, ou d’autres crypto-monnaies, qui sont bien souvent adeptes de l’anonymat des transactions. Plus avant, elles posent également la question de l’avenir d’un système qui, à coup de régulations et de traçages de ce type, devient, petit à petit, moins « alternatif ».

Pour rappel, le wallet à froid Ledger Nano S est à nouveau disponible. Comptez un peu moins de 100 € pour acquérir ce type de solution de stockage sécurisé.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.