news Bitcoin

La SEC rejette 9 demandes d’autorisation d’ETF Bitcoin

Par Fred le 23/08/2018 (Monnaie)
2


EXMO affiliate program

Aux Etats-Unis, la route conduisant à l’approbation de l’émission de fonds négociés en bourse (ETF) sur Bitcoin risque d’être encore longue…. Cette nuit, la SEC (Securities and Exchange Commission) a rejeté neuf demandes d’autorisation relatives à l’émission de ce type d’instruments financiers. Ces demandes émanaient de trois entreprises différentes, cinq ETF proposés émanant de Direxion, deux de ProShares et deux autres de GraniteShares.

Dans tous les cas, la SEC a justifié sa décision par des inquiétudes concernant de possible fraudes ou des manipulations de marchés, comme stipulé ici : « La Commission désapprouve le changement de règle proposé car (…) la plateforme d’échange ne s'est pas acquittée de son obligation imposée par la Loi sur les échanges et  par les règles de (bonne) pratique de la Commission de démontrer que sa proposition est conforme aux exigences de la Loi sur les échanges, section 6(b)(5), en particulier l'exigence que les règles d’un échange national de valeurs mobilières soient conçues de manière à empêcher les actes et pratiques frauduleux et manipulatrices. »

La SEC a cependant tenu à souligner que « sa désapprobation ne repose pas sur une évaluation de la question de savoir si la technologie Bitcoin, ou plus généralement la blockchain, a une utilité ou une valeur en tant qu'innovation ou investissement. »

Il est cependant à noter que, selon certains analystes, les propositions qui ont été rejetées hier n'offraient pas les mêmes avantages que la proposition conjointe soumise par VanEck et SolidX, cette dernière solution devant être soutenue par un bitcoin physique et assurée contre la perte ou le vol. Le report de décision au 30 septembre prochain par la SEC concernant cet ETF en particulier laissait donc peu de chances à des projets moins robustes.

Depuis, la SEC a annoncé qu'elle allait passer en revue les décisions de la Commission, aucun délai n'a cependant été précisé quant à la durée de cette procédure.

Notons au passage que ce rejet ci n’est pas forcément une mauvaise chose : contrairement aux ETF Bitcoin proposés par d’autres, comme VanEck SolidX, l’émission de ces ETF Bitcoins ci n’aurait pas nécessité de détenir de bitcoins réels en contrepartie, ce qui implique qu’en fait ce type d’instrument spéculatif détourne en quelque sorte les investissements du marché Bitcoin réel sur un marché de dérivés papier. Tout cela explique probablement également la faible réaction des marchés à cette décision...

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



commentaires

  • Thomas
    Commentaire du 24/08/2018

    Bonjour, merci pour cet article de suivi. Outre ces demandes d'acceptation d'ETFs par la SEC, existe-t-il d'autres fondamentaux à venir et encore sous le radar pouvant fortement affecter le cours du BTC à la hausse? Merci et cdmt, Thomas

  • Fred
    Commentaire du 29/08/2018

    En général, les marchés vont réagir de la même manière qu’un marché de change traditionnel de type Forex. Ils sont donc sensibles aux situations internes au secteur, comme le hack d’une plateforme d’échange, et aux situations internationales, comme l’effondrement bancaire à Chypre en 2012 qui avait proposé le Bitcoin vers le haut, et en particulier à celles impliquant le dollar. Ce dernier point, qui est également la raison pour laquelle les décisions légales américaines comme celles de la SEC sont si importantes, est dû à la prédominance de cette monnaie dans les échanges mais aussi au fait que les USA imposent unilatéralement des sanctions non seulement à certains pays mais interdisent également le commerce en dollar avec ces pays mis sous embargo. En outre, les crypto-marchés n’étant pas régulés, les facteurs de manipulation sont nombreux, comme les opérations de « pump & dump » consistant à acheter en masse une monnaie pour la faire grimper artificiellement avant de la revendre.

laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.