news

La semaine passée, en bref (06-12 Mai)

Par Carole le 13/05/2019 (News)
0


EXMO affiliate program

Actu des plateformes de trading

  • Bitfinex a réalisé une IEO (Initial Exchange Offering) pour réunir 1 milliard de dollars en USDT, le stablecoin de Tether. Cette information a été rendue publique par Dong Zhao, un actionnaire de Bitfinex puis confirmée par le whitepaper officiel. Le token LEO sera utilisé au sein de Bitfinex, d’EthFinex et d’EOSFinex et sera émis par la société mère de Bitfinex, iFinex. La firme ne semble pas avoir prévu de créer sa propre blockchain.

Actu des crypto-monnaies

  • Une faille de sécurité aurait pu anéantir la blockchain de TRON ! La Tron Foundation a dévoilé qu’en utilisant un smart contract, un hacker aurait pu réaliser une attaque DDOS ou une attaque des 51% à l’aide d’un seul ordinateur. Cette brèche de sécurité a été découverte en janvier et est désormais corrigée.
  • L’Ethereum Foundation vient relancer son site communautaire ethereum.org. Il s’agit d’un endroit où la communauté Ethereum peut partager des contenus et est donc amené à évoluer. Il s’organise autour de quatre grands axes : des conseils pour les débutants, des ressources pour comprendre le fonctionnement d’Ethereum, des explications quant à son utilisation et enfin des guides à destination des développeurs.
  • De nombreuses nouveautés sont à prévoir pour Ethereum. Le développeur Justin Drake a annoncé que la Phase Zero, amenant à la création de la beacon chain, devrait être achevée d’ici le 30 juin. Il s’agit de la première étape de la transition d’Ethereum vers le proof-of-stake (PoS). La seconde étape vers Ethereum 2.0 est la mise en place de la technique du sharding, qui, selon Vitalik Buterin “devrait améliorer la scalabilité avec un facteur de 1 000.“
  • Pour tester ce que pourra être Ethereum 2.0, les développeurs de Prysmatic Labs ont mis en place une version expérimentale de la beacon chain sur leur testnet, le Prysm Eth2 Tesnet. Le testnet est public, de façon à ce que quiconque le souhaite puisse expérimenter le staking sur Ethereum en version PoS. Toutes les fonctionnalités qui seront présentes dans Ethereum 2.0 ne sont pas forcément disponibles sur le Prysm Eth2 Tesnet, comme les smart contracts.
  • Nous vous parlions la semaine dernière des stability fees du stablecoin DAI de la MakerDAO Ecosystem Growth Foundation (MEGF), qui connaissent une forte augmentation. La Maker Foundation Interim Risk Team a instauré un nouveau vote le 03 mai dernier pour augmenter de 3% ces frais, qui passeront ainsi à 19,5%. Pour le président de Maker, Steven Becker, le DAI est désormais relativement stable. 
  • Malheureusement pour les personnes ayant participé au vote organisé par la Maker Foundation, une faille critique a été découverte au niveau du smart contrat permettant le vote. Les personnes ayant utilisé leurs tokens MKR pour voter sont invités à les retirer le plus rapidement possible. À l’heure où sont écrites ces lignes, aucune perte n’est à déplorer et l’équipe de Maker atteste que cette faille n’impacte pas la sécurité des tokens MKR.
  • Une belle surprise attendait les développeurs de Grin la semaine dernière, qui ont reçu une donation de 50 BTC, soit environ 300 000 dollars. La crypto-monnaie Grin, qui utilise le protocole MimbleWimble et qui se veut orientée sur la confidentialité, n’a jamais lancé d’ICO. Dans son manifeste, la communauté atteste que “pour garder Grin à l’abri de tout contrôle d’influence, le projet essayera de reposer à 100% sur les donations pour couvrir ses besoins financiers“. La récente donation montre la force de la communauté de Grin !

Actu des innovations

  • La plateforme Quorum est désormais disponible sur l’Azure Blockchain Service. En plus de cette annonce, Microsoft a dévoilé les atouts de sa solution blockchain-as-a-service (BaaS), qui “simplifie la création, la gestion et la gouvernance d’un réseau blockchain de consortium“. Le CTO d’Azure, Mark Russinovich, a expliqué le choix de la plateforme Quorum de JP Morgan “du fait qu’elle est construite sur le protocole Ethereum, qui a la plus grande communauté de développeurs blockchain au monde, Quorum est un choix naturel.“
  • La plateforme Azure Blockchain Service de Microsoft a semble-t-il séduit Starbucks. La firme, présente dans 78 pays, a décidé d’utiliser l’Azure Blockchain Service afin d’assurer la suivi de la production de son café, dont les informations seront rendues disponibles à ses clients via son application mobile. Par ailleurs, Starbucks devrait prochainement accepter indirectement les paiements en Bitcoin grâce à sa collaboration avec la plateforme Bakkt.
  • Facebook, qui serait en pleine préparation de sa propre crypto-monnaie et qui vient de déposer la marque Libra, a assoupli sa politique concernant les publicités liées à la crypto-sphère. Facebook lâche du lest aux annonceurs, qui pourront mettre en avant un produit ou un exchange dans une publicité, sous réserve que celle-ci soit approuvée. Les ICOs restent toutefois exclues de cette nouvelle politique marketing, qui sera effective dès le 5 juin prochain. 

Actu des partenariats

  • La plateforme Qtum vient de dévoiler une suite d’outils pour les développeurs disponible sur Google Cloud. Le CIO de Qtum, Miguel Palencia, a expliqué que “Google Cloud est le parfait partenaire pour rendre l’écosystème blockchain plus simple et plus intuitif“. Les outils développés permettent de créer des dApps, de concevoir un full node ou encore de réaliser un fork.  Pour 15$ par mois, il est désormais possible de développer des smart contracts à partir de Qtum, avec une mise à jour automatique du code effectuée par Google Cloud.
  • La ville de Belfast a annoncé son partenariat avec la firme Colu afin de créer sa propre crypto-monnaie, le Belfast Coin. La capitale d’Irlande du Nord décrit le token comme un moyen de récompense pour les habitants effectuant des actions civiques et qui pourront ensuite être utilisé dans des magasins et autres structures de la ville. Développé par la startup israélienne Colu, le Belfast Coin devrait voir le jour cette année.
  • Les branches singapourienne et malaisienne de Domino's Pizza se sont associées à SingularityNET. Le but de cette alliance est de permettre au géant de la pizza d’améliorer la gestion de sa chaîne d’approvisionnement et de sa logistique par le biais de la plateforme blockchain de SingularityNET, qui utilise l’intelligence artificielle (IA). La blockchain est de plus en plus utilisée par des entreprise pour améliorer le suivi de leur supply chain.

Actu des levées de fonds

  • Winklevoss Capital a participé à la levée de fonds de 4,5 millions de dollars de Crusoe Energy Systems Inc. Cette société spécialisée dans la diminution du torchage, une pratique qui consiste à brûler des rejets de gaz naturels, gaspillant ainsi cette source d’énergie. La récolte de fonds vise à permettre à Crusoe Energy Systems Inc. de construire des data centers mobiles et modulables, qui utiliseront l’énergie excédentaire des exploitation de gaz. Une solution décrite comme “gagnante pour l’environnement, les producteurs d’énergie et l’économie digitale“ par Winklevoss Capital.
  • La startup QEDIT vient de récolter 10 millions de dollars pour poursuivre le développement de solutions blockchain utilisant le protocole zero-knowledge proof. Le ZKP, déjà utilisé par IBM permet de fournir des preuves aux entreprises sans avoir à divulguer de données privées. Ant Financial, une filiale du géant Alibaba, a participé dans cette série A de QEDIT aux côtés d’autres firmes comme VMWare et RGAX.

Actu des régulations

  • Coup dur en Chine : WeChat vient d’interdire les transactions en crypto-monnaies à compter du 31 mai. La célèbre application, qui compte plus d’un milliard d’utilisateurs, est utilisée pour ses services de messagerie mais également de paiement. Changpeng Zhao, le CEO de Binance, relativise quant à cette décision de WeChat d’interdire les devises numériques : “Ce type d’entrave à la liberté va pousser les gens à utiliser des cryptos. Ce n’est pas une mauvaise chose“. 
  • En France, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a dévoilé dans son rapport annuel la forte hausse des dépôts de plaintes concernant les crypto-monnaies, passant de 18 en 2016 à 2600 en 2018. Le médiateur de l’AMF a par ailleurs incité à la prudence dans un guide intitulé “Crypto-monnaies (Bitcoin, etc.) : attention aux arnaques !“, en soulignant que bien souvent, les chances de retrouver l’argent suite à une arnaque sont très limitées.
  • Au Liechtenstein, une loi vient d’être adoptée par le gouvernement afin de réguler le secteur des crypto-monnaies. La TVTG, pour Token and and VT [virtual token] Service Providers Act, a pour but de protéger les investisseurs et de combattre le blanchiment d’argent, tout en offrant un cadre structuré en prévoyance de la croissance exponentielle du secteur. La blockchain est décrite dans comme technologie “au grand potentiel“ par le gouvernement, qui pense que cette loi “facilitera le développement positif de la crypto-économie“.

Actu des piratages

  • Impossible de passer à côté du hack de Binance, qui a perdu 7 000 BTC lors d’un piratage survenu le 07 mai dernier. Les fonds volés, représentant 40,7 millions de dollars, seront compensés par le SAFU de Binance, de sorte qu’aucun de ses utilisateurs ne soit lésé. Selon le dernier communiqué de la firme, une collaboration avec de nombreux autres exchanges ainsi qu’une douzaine d’équipes d’experts en sécurité est en cours.

Actu des déclarations

  • Pour Jeffrey Sprecher, à la tête de l’ICE (Intercontinental Exchange Inc), le crypto winter n’a pas été une mauvaise chose. Pour lui, le fait que l’industrie des crypto-monnaies ait connu une période difficile a permis d’acheter des crypto-actifs à un prix très bas pour la plateforme Bakkt, une filiale de l’ICE. Cela a également rendu possible l’achat de sociétés qui, selon Jeffrey Sprecher, “n’aurait pas été possible si les marchés avaient été vraiment chauds“.
  • Lors du Mining Summit Friday organisé par Fidelity, les mineurs de Bitcoin ont fait part de leur engagement écologique. Le minage est souvent perçu comme une activité polluante mais le cliché que “le Bitcoin est en majorité miné grâce au charbon polluant de Chine“ est faux selon Chris Bendiksen de CoinShares. De nombreux mineurs utilisent en effet des énergies renouvelables, notamment l'énergie hydroélectrique. Pour John Belizaire, le CEO de Soluna, le fait que les mineurs cherchent à obtenir de l’énergie bon marché participe au développement de production d’énergie renouvelable.

Les chiffres à retenir

  • 189 millions d’euros, soit 40 000 BTC, ont été transférés par une whale pour seulement 3€50 de frais. C’est grâce à Segwit qu’une aussi grande quantité de BTC a pu être déplacée avec des frais aussi bas. Si la somme correspondante est impressionnante, il ne s’agit pas de la plus grosse transaction en Bitcoin puisqu’en novembre 2011, 500 000 BTC avaient été envoyés à une adresse. Ils valaient à l’époque 1,32 millions de dollars, et en vaudraient plus de 3 milliards aujourd’hui.
  • En parlant de gros sous, une étude de la firme deVere Group affirme que 68% de 700 millionnaires faisant partie de leur clientèle ont investi dans les crypto-monnaies ou sont prêts à le faire d’ici la fin 2022. Pour Nigel Green, CEO et fondateur de deVere Group, “La reconnaissance universelle que les crypto-monnaies sont le futur de l’argent s’accroit - et le futur c’est maintenant“.
  • La société DataLight s’est intéressée à la distribution géographique des crypto traders à travers l’étude des 100 plateformes de trading les plus populaires. Il en ressort que les USA remportent le palmarès, suivis par le Japon, la Corée, le Royaume-Uni et la Russie. La France arrive en 18ème position, avec un peu plus d’un million de crypto traders contre plus de 22 millions aux États-Unis. Autre constat : la fièvre des cryptos-monnaies touche quasiment tout le globe, à l’exception du Groenland et de quelques pays d’Afrique Centrale.
  • Et, enfin, notre petite liste hebdomadaire d’Airdrops. On vous rappelle au passage de ne jamais donner vos pass ou clés privées lors de ces événements, sécurité oblige…
    • Ontology, BitTube, Cresio Round 3, Biwo Exchange, TEN Technology, UHive, Authpaper, Fashion Coin, NOS, mHealthCoin, CBNT, Foresting, Xena Exchange, Vostok round 2, KYC3, Bluebelt, VinDAX, WazirX, Republic, Fesschain, MIXMARVEL, Dayta, Mindexcoin, Morpheus Network, Escher, Ferrum Network, TAP, iProtocol Network.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.