news

La semaine passée, en bref (1-7 juil.)

Par Fred le 09/07/2018 (News)
0


  • Rebond des marchés le week-end du 30 juin - 1er Et la tendance haussière s’est poursuivie au cours de la semaine, le Bitcoin passant plusieurs caps psychologiques importants : 6 300$ puis 6 500$ avant de se stabiliser. En savoir plus
  • En France, le rapport Landau a été publié. Ce rapport avait été commandé par le Ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, afin de faire le point sur les crypto-monnaies et la technologie blockchain et de proposer des recommandations pour l’établissement de règles et de textes légaux en France. En savoir plus
  • Attention à mettre à jour vos anti-virus : un malware surveillerait les adresses Bitcoin de 2,3 millions d’ordinateurs sous Windows. Il peut dérober vos cryptos en substituant votre adresse à celle des pirates lors d’une commande copier/coller. En savoir plus
  • Tezos a annoncé le lancement du bêta test de son réseau. Les participants peuvent désormais s’y connecter et la validation a commencé (càd le processus de maintien du registre, nommée baking). Alors que les Tezos devenaient enfin disponibles, nombreux sont ceux qui en détenaient qui en ont profité pour s’en débarrasser, provoquant une lourde chute des prix en début de semaine, suivie d’une timide remontée vers les 2$.
  • Le trading de Tron a repris sur BJEX, après le switch des actifs ERC-20 détenus par tous les utilisateurs de Tron vers les actifs TRX du nouveau réseau principal. Tron a également bloqué 30% de ses tokens sur 1 000 adresses différentes afin de pérenniser la monnaie et de se préparer à des incidents dommageables, comme un hack.
  • Le hard fork du Bitcoin Gold est, selon ses auteurs, un succès. Le fork, qui ne génère pas de nouveau coin, change l'algorithme en preuve de travail de Equihash à Equihash-BTG. Il a pour effet de renforcer les défenses contre la ‘double dépense’ et d’exiger nettement plus de mémoire pour les ASIC, réduisant le taux de hachage de 90%, ce qui a pour effet de rendre le minage non rentable.
  • Bitfinex et Bitmain ont été élus comme block producers d’EOS. Pour rappel, ces block producers, au nombre de 21, sont élus par un vote public et sont chargés de la gestion du réseau et de la validation des transactions. Plus d’explications sur la saga EOS ici et ici
  • La blockchain VeChain, qui permet de développer des outils destinés à l’analyse et au suivi de divers produits, a quitté Ethereum et lancé son propre réseau. En remerciement au support d’Ethereum, le premier bloc forgé sur la nouvelle blockchain comprend un message de gratitude destiné à la communauté Ethereum.
  • Ripple est à nouveau la cible d’un procès de la part d’un investisseur privé. Le plaignant demande des dommages et intérêts, arguant que Ripple aurait fait de l'argent en enfreignant les lois fédérales américaines sur les valeurs mobilières (securities). La plainte ajoute que le défendeur aurait employé plusieurs tactiques pour faire artificiellement grimper la demande et augmenter le prix du token XRP.
  • Petit à petit, Bitmain se rapproche de la majorité de la puissance de calcul allouée au minage du Bitcoin, ce qui ne manque pas d’inquiéter puisque détenir 51% ou plus lui permettrait de manipuler le code avec toutes les conséquences que cela implique... En savoir plus
  • Binance, soupçonnant un problème avec le réseau de la blockchain Syscoin (SYS, dont 87% sont stockés chez eux) et observant des transactions atypiques, a interrompu ses services durant quelques heures mercredi dernier. Suite à cet arrêt, Binance requiert que ses usagers génèrent une nouvelle clé API avant de reprendre leurs opérations.
  • L’exchange BTCC (anciennement BTC China), fermé depuis septembre 2017, a relancé sa plateforme et annonce le lancement d’un token local (BTCC). Pour célébrer ce retour, les frais de transactions sont nuls durant trois mois et des tokens sont distribués en récompense de certaines actions (inscription, deposit, trading).
  • Un des développeurs du Bitcoin Core, Matt Corallo, vient d’annoncer le lancement d’un nouveau pool de minage (en protocole BetteHash, qui a la spécificité de permettre aux mineurs de choisir eux-mêmes leur modèle de bloc). Cette initiative permettra d’accroitre un peu la décentralisation du Bitcoin, actuellement menacée par Bitmain.
  • Avec le jeu War Field, les cryptos font leur apparition dans les systèmes de monétarisation des jeux en ligne. Ce FPS permet d’utiliser le token local GLDR (War Field’s Golder) afin de parier sur les chances de survie de son propre personnage. D’autres jeux utilisant ce token sont également en cours de conception.
  • La startup CoinText.io a récolté 600 000$ dans le but de développer un portefeuille mobile Bitcoin Cash pouvant prendre en charge les transactions effectuées via des messages texte sans nécessiter d'accès Internet ou d'adresses de portefeuille.
  • Scam : une mise en garde a été publiée par le créateur de smartphones Xiaomi, qui décrète n’avoir aucun lien ni aucune connexion avec l’actuelle ICO russe utilisant son nom pour l’édition d’un token (BMxXMI) dont le prix serait rattaché au cours de l'action Xiaomi après sa prochaine introduction en bourse.
  • Selon TechCrunch, qui a comparé et compilé les listes de Coinopsy et de DeadCoins, plus de 1 000 projets ICO seraient d’ores et déjà morts et enterrés. A ce propos, la SEC encourage « à nouveau les investisseurs à être particulièrement prudents lorsqu'ils les considèrent comme des investissements ».
  • Et pourtant, selon un rapport cosigné par la firme de consultance PwC et la Swiss Crypto Valley Association, les ICOs ont toujours le vent en poupe. Ainsi, le montant engrangé par les ICOs sur les six premiers mois de l’année (13,7$ milliards dans 537 ICOs) est déjà le double de celui de toute l’année 2017 (7,0$ milliards dans 552 ICOs).
  • Reprenant plusieurs arguments du récent document de la BRI (Banque des Règlements Internationaux), la Banque Centrale de Finlande a, à son tour, publié un document critique relatif aux crypto-monnaies. Elle y développe plusieurs scénarios d’usage et conclut à leur inutilité et à leur inefficacité. Les crypto-monnaies sont, selon elle, « essentiellement des systèmes de comptabilité pour des actifs inexistants ».
  • Plus positif, le Parlement européen a demandé, via un rapport (Virtual currencies and central banks monetary policy: challenges ahead), aux législateurs des états membres de ne pas bannir ni ignorer les crypto-monnaies. Une position résumée ainsi : « Les monnaies virtuelles répondent à une demande réelle du marché et, très probablement, resteront un certain temps avec nous. »
  • L’Autorité Bancaire Européenne (ABE) a également publié un rapport analysant l'impact de la fintech et de l’utilisation de la technologie de registre distribué (DLT) sur les institutions financières. Y sont notés des points positifs, comme les gains d'efficacité potentiels et les faibles risques de duplication de financement et de manipulation de documents, et négatifs, comme l’immaturité de la technologie et les incertitudes légales liées aux différentes réglementations.
  • L'Internal Revenue Service (IRS) américain a lancé un groupe de travail international en collaboration avec les autorités fiscales de quatre autres pays pour prendre en charge les crimes liés aux crypto-monnaies. Ce ‘Joint Chiefs of Global Tax Enforcement’ (J5) inclut les USA, le Canada, l’Australie, le Royaume-Uni et les Pays-Bas.
  • Un tribunal du district de Floride, présidé par le juge Andrea Simonton, a publié une analyse expliquant en quoi un token crypto est une valeur mobilière (security). Vu la place accordée aux précédents dans le système juridique américain, ce rapport pourrait avoir une forte influence sur le jugement d’autres procès.
  • Le gouvernement des Bermudes prévoit d’apporter des modifications à la loi sur les banques afin de créer une nouvelle catégorie de banques pouvant rendre des services spécifiques aux organisations locales de technologie financière et de blockchain.
  • La Haute Cour indienne a confirmé l’interdiction décrétée par la Banque Centrale du pays qui empêche les plateformes d’échange locales de faire des affaires avec des sociétés financières.
  • L’Australie a signé un accord d’un milliard de dollars australiens avec IBM pour la fourniture de technologies (blockchain, automatisation et intelligence artificielle) aux Ministères fédéraux australiens, y compris ceux de la défense et des affaires intérieures.
  • La société ConsenSys a dévoilé un projet d’accélérateur pour Ethereum. Nommé Tachyon, ce service aura pour objectif d’aider les jeunes entreprises à se développer pour gagner rapidement en maturité, et ce grâce à un panel de services adaptés. En savoir plus
  • Un groupe de banques européennes a procédé à un test live d’échanges financiers entre dix sociétés. Ces échanges financiers ont été réalisés via la plateforme blockchain we.trade, construite grâce à la plateforme blockchain d’IBM et sa technologie Hyperledger Fabric.
  • L’agence alimentaire anglaise, Food Standards Agency (FSA), a testé avec succès un système de monitoring basé sur la blockchain et destiné au suivi des produits de la chaine alimentaire. Le pas suivant sera de donner aux agriculteurs l'accès aux données relatives à leurs animaux.
  • Le géant pharmaceutique Merck a déposé une demande de brevet relative à une utilisation de la blockchain pour suivre les produits pharmaceutiques tout au long de la chaine de distribution.
  • L’équipe de baseball des Sacramento Kings s’est lancé dans le minage d’Ethereum, en collaboration avec la société de minage MiningStore. Les fonds ainsi récoltés sont destinés à financer des bourses scolaires.
  • Prenez garde si vous utilisez le site de téléchargement The Pirate Bay: une ligne de commande discrète vous fera miner du Monero tant que l’onglet du site sera ouvert, pouvant accaparer 40% de la puissance du processeur.
  • Sorti de nulle part fin juin, le site web ‘Nakamoto Family Foundation’ annonce la possible parution d’un livre écrit par celui (ou ceux) se cachant derrière le pseudonyme Satoshi Nakamoto. Le titre évoqué, « Honne and tatemae », est une expression japonaise qui exprime le contraste entre l'être et le paraître… En savoir plus
  • Et, enfin, notre petite liste hebdomadaire d’Airdrops. On vous rappelle au passage de ne jamais donner vos pass ou clés privées lors de ces événements, sécurité oblige…
    • Airdrops récents: Airstayz, Aniko, Asian Develop Coin, AsobiCoin, Attrace, BigBang, Blackbox Foundation, Bloxia, Bytemine, CareerChain, Color, DNeT, Dream Real, Easy Trading Platform, Ethx, Everipedia, GStar, Guarium, Habibicoin, HurtleCoin, HydroCoin 2, Little Phil, LoveBlock, Meritt protocol, MyOS, Mytc, OPTin, Propy, Qtum, Rays Network, RockerChain, Starflow, Svper, TNcoin, Tokenize, TycoonCoin, UMC, Universal Reward Protocol, W Green Pay, YINC, Zeon

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.