news

La semaine passée, en bref (18-24 fev.)

Par Carole le 25/02/2019 (Airdrop)
0


EXMO affiliate program
  • Très gros recul des cours en ce lundi matin. Après avoir bondi dans la journée de samedi, les cryptos connaissent une baisse drastique de leurs cours avec un violent décrochage qui a eu lieu dimanche après-midi. Après avoir culminé à plus de 4200$, le Bitcoin est redescendu dans les 3800$ ce matin. Les chutes sont particulièrement importantes : -16,21% pour EOS, -15,07% pour Ethereum, -14,98% pour le Bitcoin Cash, -14,20% pour le Litecoin… Dans le top 20 du Market, seuls 4 tokens ont perdu moins de 10% : le BTC, le XRP, le TRX et le BNB. Pour l’instant, aucun signe de reprise même si la débâcle semble s'être arrêtée. (25/02/2019)
  • C’est officiel, le Samsung Galaxy S10 va bien intégrer une fonctionnalité pour les crypto-monnaies ! Le Samsung Blockchain KeyStore permettra de “sécuriser et gérer vos clefs privées“. Le communiqué de presse de Samsung a précisé “Le Galaxy S10 est conçu avec le système de sécurité Samsung Knox, ainsi qu’avec un stockage sécurisé assisté par du matériel informatique, qui abritera vos clefs privées pour les services mobiles utilisant la blockchain“. Le Samsung Galaxy S10 ne sera pas le premier smartphone conçu pour les cryptos. En octobre dernier est sorti le HTC Exodus 1.
  • L’avenir s’annonce radieux pour la startup CipherTrace, spécialisée dans la sécurisation de la crypto-sphère. Elle vient de lever 15 millions de dollars pour améliorer la sécurité de la technologie blockchain, comprenant la lutte contre le blanchiment d’argent (AML) et la cybercriminalité. La levée de CipherTrace a été effectuée auprès de sociétés de capital-risque comme Galaxy Digital, WestWave Capital et Neotribe Ventures, le tout dirigé par Aspect Ventures. Le CEO de CipherTrace, David Jevans, a expliqué que le but de la startup est de favoriser l’adoption de la crypto-monnaie : “CipherTrace est heureux d’annoncer cette levée de fonds après d’investisseurs de premier plan qui partagent notre vision selon laquelle les crypto-monnaies et les blockchains doivent être sécurisées et réglementées afin de pouvoir évoluer à l’échelle mondiale“.
  • 3 millions de dollars, c’est le montant levé par Solidus Labs pour lutter contre la manipulation des marchés. La startup israélienne a développé un logiciel reposant sur le machine learning et l’intelligence artificielle. Le CEO de Solidus Labs n’est autre qu’un ancien ingénieur de Goldman Sachs, Asaf Meir. Pour lui, le fait que la solution puisse détecter et apprendre de nouveaux schémas de manipulation de marché est essentiel pour agir très rapidement : “Cela facilitera la réponse en temps réel, pas seulement rétroactivement“. La levée de fonds de Solidus Labs a été menée par Hanaco Ventures.
  • La firme d’investissement Pantera Capital à déjà réussi à réunir 130 millions de dollars pour sa 3ème levée de fonds, qui s’arrêtera le 28 mars prochain. La firme, qui avait déjà levé 13 millions en 2013 et 25 millions en 2015, a fixé son nouvel objectif à 175 millions de dollars. Paul Veradittikit de Pantera Capital a reconnu que “la collecte de fonds a ralenti pour l’ensemble du secteur“, la faute au marché baissier qui persiste depuis des mois. Pantera Capital avait déjà récolté 100 millions en août 2018, ce qui signifie qu’en six mois, seuls 25 millions de dollars ont été réunis. Néanmoins, la firme reste positive et prévoit de soutenir 30 à 50 entreprises grâce à ce nouveau tour de table.
  • Pour le magazine MIT Technology Review, la technologie blockchain est vulnérable aux piratages. Entre erreurs humaines, bugs de logiciels mais aussi l’avidité de certaines personnes, les blockchains ne seraient pas à l’abri d’attaques. La revue a abordé les solutions mises en place pour réduire ces risques, comme les bug bounties, qui font intervenir des pirates éthiques (white hat hackers) pour mettre à jour des brèches de sécurité afin de les corriger.
  • Vitalik Buterin s’est dévoilé dans un thread sur Reddit sous la forme d’un AMA (Ask Me Anything) dédié aux membre de l’équipe d’Ethereum. Le célèbre développeur a reconnu posséder des tokens sans rapport avec l’écosystème d’Ethereum : BCH, BTC, DOGE, ZEC, le tout pour moins de 10% par rapport à ce qu’il possède en ETH. Il détient également des tokens liés à Ethereum : KNC, MKR, OMG, REP. Vitalik Buterin a également parlé des parts importantes qu’il a dans deux sociétés : Clearmatics et Starkware, ainsi que son implication non financière dans plusieurs associations : L4, Plasma Group, EthGlobal et EDCON. Buterin a terminé son post en affirmant qu’il aimerait aider davantage de personnes impliquées dans les protocole de prise de décision.
  • On vous a dévoilé cette semaine la vision d’Elon Musk et de Mark Zuckerberg sur la technologie blockchain et les crypto-monnaies. Voici un autre avis, assez surprenant : celui de Jesse Lund, Vice-Président du pôle blockchain d’IBM, qui pense que le Bitcoin atteindra un million de dollars. S’il n’a pas donné de date précise pour sa prévision, disant juste “Je vois le Bitcoin a un million de dollars un jour“, il estime toutefois que “le BTC pourrait atteindre 5 000 dollars à la fin de l’année“, mais qu’il voit “une trajectoire ascendante bien plus élevée“. Autre information donnée par Jesse Lund, la volonté de la part d’IBM de travailler avec de nombreuses autres devises numériques, y compris des stablecoins, pour former un écosystème complet.
  • Pour les entrepreneurs comme pour les créatifs, les smart-contracts peuvent changer la donne en matière de relations professionnelles. C’est en tout cas ce que propose la plateforme Monax, qui est disponible en version bêta. Les smart contracts permettent d’automatiser la gestion des obligations contractuelles des différents intervenants au sein d’une société ou d’un projet, de façon à optimiser la gestion des risques et la visibilité sur les accords juridiques entre plusieurs intervenants. La plateforme permet de créer simplement des smart contracts, sans avoir besoin de connaissances en programmation.
  • Selon une étude d’eToro, de nombreux millenials (43%) font davantage confiance aux plateformes d’échange de crypto-monnaies qu’aux bourses traditionnelles. Toutefois, selon les chiffres qui concernent les millenials américains uniquement, ils sont 93% à affirmer qu’ils aimeraient investir davantage si les institutions financières traditionnelles le permettaient. Aux États-Unis, selon une étude du cabinet Edelman, 25% de la génération Y a déjà investi dans les crypto-monnaies. Une nouvelle génération qui compte bien contribuer au développement de la technologie dans notre société, et notamment à celle de la blockchain.
  • On vous parlait il y a peu des résultats désastreux de Bitmain. Le gouffre financier du géant chinois du minage est véritablement colossal : au 3ème semestre 2018, la firme a perdu 500 millions de dollars. Pourtant, lors de la première moitié de l’année, Bitmain avait enregistré un chiffre d’affaire de 2,8 millards de dollars et des profits d’un milliard de dollars. La firme est en attente de l’examen de son application pour une IPO par le Hong Kong Stock Exchange (HKEx).
  • Malgré une conjoncture économique difficile, Bitmain vient de sortir des puces ASIC de nouvelle génération en 7 nm, les BM1397. Pour Bitmain, il s’agit de leur puce ASIC la plus performante, conçue pour miner des crypto-monnaies reposant sur le Proof-of-Work (PoW), avec l’algorithme SHA256. C’est le cas notamment du Bitcoin et du Bitcoin Cash. Cette nouvelle puce ASIC de Bitmain équipera les modèles Antminer S17 et T17. Leur date de sortie n’a toutefois pas été révélée.
  • La IOTA Foundation signe un nouveau partenariat, avec cette fois-ci une société spécialisée dans l’incubation de startups : Nova. Celle-ci a accompagné 40 jeunes pousses dans le secteur de la tech ces 5 dernières années. Selon les statistiques de Nova, les chances de réussites des startups qu’elles accompagnent sont 6 fois plus élevées que celles rencontrées habituellement dans le secteur. Nova peut se targuer d’avoir, en plus d’IOTA, des partenaires de poids, comme Google, Amazon et HubSpot pour ne citer qu’eux.
  • La blockchain permet de stocker et d’échanger des informations de façon sécurisée, offrant de multiples perspectives en terme d’application. C’est le secteur immobilier qui fait l’objet d’une étude par la County Auditors’ Association d’Ohio (CAAO), assistée par la startup blockchain SafeChain, qui intervient pour apporter ses conseils techniques. L’objectif est d’utiliser la technologie blockchain pour gérer non seulement les transactions financières liées à l’immobilier mais également le transfert des titres de propriétés et titres fonciers.
  • En Indonésie, l’agence Bappebti, un régulateur opérant pour le Ministère du Commerce a invité des sociétés spécialisées dans le trading de contrats à termes sur les crypto-monnaies, les futures, à remplir des documents leur permettant d’obtenir une licence pour opérer légalement dans le pays. Une avancée précédée par une loi venant d’être promulguée en Indonésie, qui reconnaît les cryptoactifs comme étant des commodités. L’Indonésie poursuit donc ses efforts pour réguler les crypto-monnaies en leur offrant un cadre légal qui protège les investisseurs. La lutte contre le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme est bien sûr au programme.
  • Si l’Indonésie s’ouvre un peu plus aux crypto-monnaies, la Corée du Sud en fait tout autant. Le gouvernement de la Métropole de Séoul vient d’annoncer sa volonté d’investir plus d’un milliard de dollars dans les startups travaillant dans le secteur de la fintech et sur la technologie blockchain. L’argent proviendra de fonds réservés pour dynamiser la croissance de l’innovation au sein de la capitale. Jo In-dong, membre du gouvernement de la Métropole de Séoul, cet investissement a pour objectif de “stimuler le marché de l’investissement au niveau des startups et de créer un éco-système entrepreneurial.“
  • Toujours en Corée du Sud, le géant de la téléphonie KT Corporation compte “développer l’industrie blockchain en Corée du Sud“, selon Seo Young-il, le Vice-Président de la société. KT Corporation ambitionne de sortir d’ici le mois prochain une solution Blockchain-as-a-service (Baas). Le principe d’une plateforme Baas est de permettre à ses utilisateurs de configurer leur propre infrastructure blockchain de façon simplifiée. Un outil semblable à celui mis en place par Amazon Web Services avec son AWS Blockchain Template.
  • KT Corporation compte également lancer sa propre crypto-monnaie à Gimpo, une ville de Corée du Sud, située à l’Ouest de Séoul. Le K-Token sera disponible dès le mois d’avril et ne sera utilisé que dans la ville de Gimpo, auprès de commerçants équipés de QR Codes pour effectuer les transactions. La conversion en monnaie fiat ne comportera pas de frais. Un premier test sera mis en place le mois prochain. La ville de Gimpo prévoit d’investir l’équivalent de 9,7 millions de dollars dans son K-Token, qui agira comme une monnaie locale, avec tous les avantages inhérents aux crypto-monnaies.
  • Le groupe bancaire espagnol BBVA vient de mettre en place la première plateforme blockchain conçue spécialement pour les obligations vertes. Celles-ci sont utilisées par des entreprises pour financer leurs projets liés à la transition énergétique. La plateforme utilise les registres distribués (DLT) pour “simplifier les processus et de rationaliser les délais de négociation“ selon Juan Garat, le directeur de la stratégie commerciale du groupe. La première transaction effectuée sur la plateforme fut celle de la société d’assurance Mapfre, à hauteur de 35 millions d’euros. BBVA, qui est la deuxième banque espagnole, a vu ses bénéfices augmenter de 51,3% en 2018.
  • Cap sur l’Amérique du Sud avec la banque d’investissement brésilienne Banco BTG Pactual SA. Cette dernière espère lever 15 millions de dollars via une STO, une Security Token Offering. Nous vous avions déjà parlé du concept des security tokens, ces actifs financiers tokénisés. Le token en question de la BTG Pactual, le ReitBZ, sera disponible sur “une structure peu coûteuse et fiscalement avantageuse“. Pour créer la future plateforme, la banque brésilienne s’est associée à la firme new-yorkaise Gemini Trust Company, spécialisée dans les échanges de devises numériques.
  • Bonne nouvelle si vous appréciez la plateforme de trading Coinbase ! L’exchange, qui comporte un portefeuille de stockage pour crypto-monnaies, le Coinbase Wallet, va accepter le Bitcoin Cash. La mise à jour de l’application Coinbase Wallet, fonctionnant sous Android et iOS, sera effective d’ici quelques semaines. Le Bitcoin Cash est actuellement la 6ème crypto du Market Cap, avec un cours tournant aux alentours des 150$. Le Bitcoin ABC, résultant du hard fork du Bitcoin Cash, est dorénavant reconnu comme étant le nouveau Bitcoin Cash.
  • Toujours chez Coinbase, une autre actualité, qui se rapporte cette fois à une acquisition. La plateforme américaine vient d’acheter, pour un montant qui n’a pas été divulgué, la startup Neutrino. Cette dernière est spécialisée dans les solutions intelligentes appliquées à la technologie blockchain. Neutrino examine les blockchains publiques afin d’identifier les transactions suspectes, de façon à prévenir la fraude et les vols. La startup Neutrino continuera à exercer de façon indépendante dans ses bureaux londoniens.
  • Du côté de la plateforme d’échange OKEx, le Bitcoin SV est désormais proposé au trading. Le BSV fait partie d’une liste de 4 altcoins qui ont été rajoutés sur OKEx. La plateforme maltaise permet dorénavant le trading de QTUM, DASH et NEO. Les paires sont formées avec le BTC et l’USDT. OKEx est la 3ème plateforme d’échange de crypto-monnaies la plus importante en monde en terme de volume échangé.
  • La firme Blockchain.com, qui possède déjà des bureaux dans différentes villes d’Europe, continue son expansion. La société Blockchain, connue pour son wallet, vient d’ouvrir de nouveaux bureaux en Lituanie, à Vilnius plus précisément. Si son siège est basé au Luxembourg, elle possède également des bureaux à Londres, à New-York ainsi qu’à San Francisco. Blockchain.com opère dans 140 pays et compte plus de 33 millions de portefeuilles, pour plus de 100 millions de transactions. La firme avait levé des fonds auprès d’investisseurs comme Virgin et Google Ventures, pour un total de 70 millions de dollars.
  • Votre ordinateur tourne sous Windows ? Un malware cible ce système d’exploitation pour miner du Monero à l’insu du propriétaire du PC. Il a été repéré par une société japonaise spécialisée dans la cybersécurité, Trend Micro. Le malware utilise pour se propager deux outils : MIMIKATZ et RADMIN, tout en en exploitant des vulnérabilités pour arriver à ses fins : miner du Monero (XMR), sans être détecté. La firme conseille de mettre à jours vos logiciels afin d’éviter tout soucis avec ce type de malwares.
  • Si vous utilisez le navigateur Chrome de Google et que vous êtes un adepte de Twitter, cette nouvelle risque fort de vous intéresser ! Une extension pour Chrome en version bêta, appelée Tippin, vous donne la possibilité d’envoyer des BTC via le Lightning Network sur Twitter. À côté des boutons “aimer“ et “retweeter“, vous trouverez un bouton pour “tipper“ l’auteur d’un tweet, c’est-à-dire lui donner un pourboire. Pour Sergio Abril de la startup Tippin, “Tipper va devenir très populaire grâce au Lightning Network. C’est la première fois que nous pouvons envoyer des petites sommes quasiment sans frais, et que nous pouvons le faire très rapidement“.
  • Et, enfin, notre petite liste hebdomadaire d’Airdrops. On vous rappelle au passage de ne jamais donner vos pass ou clés privées lors de ces événements, sécurité oblige…
    • FNB Protocol, Daily Coin News, Hubi, QuiGig, CryptoMood, BitValve round 2, ARCC, Verity, Belacam, Ferrum Network, Metadium.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.

A PHP Error was encountered

Severity: Warning

Message: fopen(tmp/ci_sessionli5dcslaun8amq06ibaf48tf7o06u3fe): failed to open stream: No space left on device

Filename: drivers/Session_files_driver.php

Line Number: 172

Backtrace:

File: /var/www/vhosts/cryptos.net/httpdocs/application/controllers/Article.php
Line: 8
Function: __construct

File: /var/www/vhosts/cryptos.net/httpdocs/index.php
Line: 315
Function: require_once

A PHP Error was encountered

Severity: Warning

Message: Unknown: Failed to write session data (user). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (tmp)

Filename: Unknown

Line Number: 0

Backtrace: