news

La semaine passée, en bref (18-24 mars.)

Par Carole le 01/04/2019 (News)
0


EXMO affiliate program

Actu des plateformes de trading

  • Binance Launchpad frustre ses utilisateurs, Changpeng Zhao le reconnait lui-même. Devant l’afflux écrasant de personnes souhaitant participer aux ICOs lancées sur Binance Launchpad, une loterie sera organisée lors de chaque ICO. Si vous souhaitez participer au tirage au sort, il vous faudra garder sur votre compte Binance des tokens BNB. Pour 100 BNB conservés dans votre wallet, vous aurez le droit à 1 ticket de loterie. Un système de pallier par tranche de 100 BNB permet de gagner jusqu’à 5 tickets de loterie. Si l’on se fie à l’un de ses tweets, Changpeng Zhao envisagerait même de fixer le minimum de BNB à 50 pour participer à la loterie.
  • Coinbase vient d’annoncer qu’un milliard de XLM (Stellar Lumens) allaient être distribués auprès de ses utilisateurs. Cela représente 106 millions de dollars ! Pour obtenir un don, les utilisateurs de Coinbase doivent toutefois répondre à deux critères : le premier est de participer à une petite formation sur le protocole de Stellar (cinq courtes vidéos et des quiz) et le deuxième est d’être un citoyen américain. Ce programme de Coinbase Earn est ouvert sur liste d’attente pour les autres nationalités.
  • Pour Bitmain, les choses ne s’arrangent pas. Son IPO qui promettait d’être colossale a expiré, ce qui clôt pour la firme chinoise tout espoir - du moins pour le moment - de faire son entrée en bourse. L’IPO de Bitmain était pourtant évaluée à 18 milliards de dollars, mais depuis la fin de l’année 2018, la façade rutilante de Bitmain se craquèle et ses difficultés sont révélées. Dans un article de blog intitulé 2019’s Focus is on Customers, le géant du minage met l’accent sur son objectif actuel : satisfaire ses clients. Le post a également fait part de l’arrivée de Haichao Wang en tant que CEO, tandis que les co-fondateurs Micree Zhan et Jihan Wu, resteront au sein de l’entreprise. Bitmain compte soumettre une demande d’IPO “au moment opportun dans le futur“.
  • La semaine dernière, la société Bitmise clamait que 95% du volume de trading de Bitcoin s’avérait être faux. Une révélation coup de poing qui n’a pas échappé à CoinMarketCap, un outil de référence pour le suivi des crypto-monnaies. CoinMarketCap reconnait que les volumes d’échange restent manipulés par les plateformes de trading. Pour remédier à ce problème, le site CoinMarketCap devrait faire preuve de plus de transparence dans le futur, en incluant des données sur la liquidé, le solde des wallets des plateformes (portefeuilles à chaud et à froid) ainsi que sur le trafic des sites des exchanges. Selon Carylyne Chan de CoinMarketCap, “notre philosophie est de fournir autant d’informations que possible à nos utilisateurs, de façon à ce qu’ils puissent tirer d’eux même leurs propres conclusions“.
  • Chez Kraken, la sécurité va être de nouveau renforcée. La célèbre plateforme de trading utilise déjà l’authentification à double facteurs (2FA) depuis 2013 mais son utilisation était optionnelle. Elle sera désormais obligatoire pour tous les utilisateurs de la plateforme et cela dès leur prochaine connexion. De plus, des experts en sécurité opèrent désormais au sein du Kraken Security Labs, sous la direction de Nicholas Percoco. Ils ont pour objectif de mettre à épreuve l’exchange ainsi que d’identifier des failles dans “l’ensemble de l’écosystème des crypto-monnaies“ de façon à le rendre plus sûr pour la crypto-communauté.

Actu des crypto-monnaies

  • La crypto-monnaie Grin, qui met en avant la vie privée de ses utilisateurs tout comme Monero, a lancé un appel au vote concernant son prochain hard fork. Le but est de rendre l’algorithme PoW Cuckoo Cycle de Grin résistant aux puces ASICs, une résistance qui a été rendu possible pour Monero grâce à son dernier hard fork. Les développeurs de Grin s’opposent toutefois entre deux solutions, l’une laissant la place aux ASICs, l’autre l’autre au contraire leur étant défavorable. Le vote interviendra d’ici deux semaines pour un hard fork prévu cet été

Actu des innovations

  • Il est désormais possible de payer en cryptos sur Airbnb ! Ce mode de paiement tant attendu a été rendu possible par Bitrefill, une société spécialisée dans les cartes cadeaux et les recharges téléphoniques, le tout payable en devises numériques. Les utilisateurs américains d’Airbnb ont désormais la possibilité de régler leur réservation en  Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH), Dash (DASH), Litecoin (LTC), ou Dogecoin (DOGE). Pour cela, ils doivent acheter des cartes cadeaux de 25, 50 ou 100 dollars via Bitrefill, utilisables sur le site d’Airbnb.
  • The Tor Project, la fondation à but non lucratif qui se trouve derrière le réseau décentralisé Tor, vient d’ouvrir un portail pour effectuer des donations en crypto-monnaies. 9 cryptos sont disponibles pour effectuer un don au Tor Project, qui a pour but “progresser les droits de la personne et les libertés en créant et en déployant des technologies d’anonymat et de confidentialité gratuites et open-source“. Il est même possible de joindre l’équipe de Tor pour effectuer un don via un altcoin qui n’est pas dans la liste mentionnée, à savoir : Bitcoin (BTC), Bitcoin Cash (BCH), Dash (DASH), Ethereum (ETH), Litecoin (LTC), Monero (XMR), Stellar Lumen (XLM), Augur (REP) et Zcash (ZEC).
  • Un réseau social créé par BitTorrent va bientôt voir le jour. Appelé BitTorrent Live, le projet, qui consiste en une plateforme de streaming vidéo en peer-to-peer (P2P) avait déjà vu le jour dans le passé avant d’être abandonné en 2017. Suite au rachat de BitTorrent par TRON [] et de la création du token BTT, le nouveau BitTorrent Live utilisera le BTT comme moyen de paiement. Le nouveau réseau social de BitTorrent sera bientôt disponible en version bêta.
  • Nous vous avons parlé cette semaine de LVMH, qui développerait une solution blockchain, AURA, pour assurer le suivi de ses produits de luxe. Un autre acteur vient d’annoncer l’utilisation de la blockchain : la distillerie de whisky haut de gamme Ailsa Bay, filiale de William Grant & Sons. La firme espère ainsi lutter contre les contrefaçons et assurer un suivi optimal des bouteilles de whisky qu’elle commercialise. Un procédé qui n’est pas sans rappeler celui de la startup VeChain, qui se concentrait sur la traçabilité du vin.
  • L’African Digital Asset Framework (ADAF) vient de publier son propre guide pour la mise en place d’ICOs. 17 entreprises membres de l’ADAF ont participé à la création de ce manuel à destination des entrepreneurs, des investisseurs et des régulateurs. Cette initiative répond à plusieurs objectifs : la standardisation, la protection des utilisateurs, l’auto-régulation et la mise à disposition de ressources pour les entrepreneurs. Cette version 0.1 du manuel sur les ICOs de l’ADAF sera débattue au sein de la communauté afin d’être améliorée. Une version 0.2 paraîtra le 15 juin 2019. 
  • L’école d’Économie et de Management de l’Université de Nantes (IAE Nantes) permet désormais à ses étudiants de recevoir leur diplôme via la blockchain grâce à une plateforme, Alumni. La solution blockchain, développée par la startup française BCDiploma, repose sur Ethereum. Cette initiative d’utiliser la blockchain pour délivrer des diplômes a déjà été expérimenté dans des établissements en Allemagne, au royaume de Bahreïn et à Malte.
  • Après le FCAS de Flipside Crypto, c’est au tour de Weiss Ratings de développer son propre système de notation pour les cryptos. Dans son rapport “Dark Shadows with a Bright Future“, l’entreprise américaine a noté 120 devises numériques en fonction de leur adoption et de leur technologie. Le trio gagnant est le XRP, EOS et le Bitcoin, qui ont tous les trois obtenu un “A“. L’Ethereum écope d’un “A-“ et est suivi par Cardano, Steem, NEO, Zcash, Litecoin et Stellar, qui récoltent tous les six un “B+“.

Actu des partenariats

  • Publicis Media fait un pas vers la blockchain en rejoignant le consortium AdLedger. Publicis est l’un des plus grands groupes de communication au monde. Le consortium Blockchain AdLedger, fondé il y a moins d’un an par plusieurs firmes dont IBM, a pour but “d’étendre la confiance et la transparence dans l’univers des médias numériques“. D’autres entreprises ont rejoint AdLedger en même temps que Publicis Media : The Hershey Company et Gabbcon.
  • La firme Kakao Corp vient de dévoiler un partenariat avec une startup blockchain irlandaise, Festy. Le géant sud-coréen Kakao souhaite ainsi pouvoir développer une solution de paiement via leur plateforme blockchain Klaytn ainsi qu’une application d’analyses de données. Les utilisateurs qui utiliseront la solution pourront ainsi choisir d’être rémunérés pour partager leurs données. La plateforme Klaytn est en cours de développement et l’ensemble devrait être être opérationnel cet été.
  • Si vous êtes un utilisateur assidu de la plateforme de streaming Twitch, vous serez sans doute déçu d’apprendre qu’elle n’autorise plus le paiement en crypto-monnaies. Alors qu’il était possible de payer en Bitcoin et en Bitcoin Cash grâce à BitPay et de recevoir des dons en crypto via Streamlabs, Twitch a marche arrière en retirant ces options. La société, qui a été rachetée par Amazon en 2014, n’a pas commenté cette décision.
  • Un partenariat de taille vient de se concrétiser pour TRIBE Accelerator, un incubateur de startups blockchain basé à Singapour. Celui-ci vient en effet de conclure un accord avec BMW et Intel, qui participeront activement à l’analyse des startups blockchain souhaitant intégrer TRIBE Accelerator. Le pôle asiatique de BMW, BMW Group Asia, donnera également des cours sur les bonnes pratiques dans le secteur de la mobilité tandis qu’Intel aidera les startups participant au programme à améliorer leurs solutions blockchain.
  • Autre partenariat conclu la semaine dernière : celui d’OK Group avec la société fiduciaire Prime Trust. C’est Star Xu, le CEO et co-confondateur d’OKCoin qui en a fait l’annonce. Ce partenariat doit mener à la création d’un stablecoin indexé sur le dollar, l’OKUSD, qui sera utilisé sur l’OKChain, la blockchain qu’OKDEx est en train de finaliser et qui servira de support pour l’exchange décentralisé OKDEx. Le testnet d’OKChain devrait être lancé en juin. On ne sait pour l’instant pas si l’OKUSD lui sera intégré à la même période.
  • Du côté de la firme française Ledger, un partenariat a été signé avec la société Legacy Trust, basée à Hong-Kong. Le Ledger Vault, une solution de sécurisation des crypto-actifs à destination des institutions et des entreprises, est selon Ledger le premier service de garde de qualité institutionnelle. Les utilisateurs du Ledger Vault, en confiant la gouvernance de leurs crypto-actifs à Ledger, peuvent compter sur la sécurité du dispositif développé par Ledger. L’entreprise française fait partie du fleuron d’écosystème des entreprises blockchain en France.

Actu des régulations

  • Le géant du e-commerce Rakuten vient d’obtenir sa licence de la part de la FSA du Japon. Le Rakuten Wallet peut désormais opérer en tant que plateforme de trading officiellement reconnue par les autorités japonaises. La firme Rakuten avait racheté en août 2018 la plateforme de trading Everybody’s Bitcoin. Renommée Rakuten Wallet, la plateforme sera ouverte dès le mois prochain.
  • Au Canada, les citoyens d’Innisfil, une ville située dans l’Ontario, peuvent payer leurs taxes en crypto-monnaies. Pour le moment, l’expérience se limite au paiement en Bitcoin, mais d’autres devises pourraient se rajouter par la suite, comme l’Ethereum, le Litecoin, le Bitcoin Cash et le Ripple. Ce programme pilote fonctionnera avec une conversion automatique pour que la ville reçoive les taxes sous la forme de dollars canadiens. En Australie, il est possible de payer ses factures en cryptos.
  • Bing, le moteur de recherche de Microsoft a bloqué plus de 5 millions de publicités relatives aux crypto-monnaies en 2018. Dans son rapport “La qualité de la publicité durant l’année 2018“, Bing a dévoilé avoir décidé ce blocage massif pour protéger ses utilisateurs : “Il n’y avait pas beaucoup de régulation et le pseudo anonymat des devises comme le Bitcoin a fait des crypto-monnaies une cible de choix pour les fraudeurs et les scammeurs pour arnaquer les utilisateurs finaux“. Bing n’est pas le seul moteur de recherche à avoir opté pour un blocage des publicités liées aux cryptos puisque Google avait également fait ce choix il y a un an.

Actu des piratages

  • La plateforme de trading DragonEx à Singapour, a subi une attaque le 24 mars, attaque qui a été aussitôt été prise en charge par l’équipe l’exchange. Le montant des fonds dérobés est pour l’instant inconnu. Toutefois, DragonEx a réussi à retrouver une partie des tokens volés (20 cryptos sont concernées) et tente de récupérer le reste. La plateforme a d’ores et déjà affirmée “qu’elle prendrait la responsabilité dans tous les cas“. Cette nouvelle attaque survient deux mois après celle de l’exchange néo-zélandais Cryptopia.
  • Bithumb, une célèbre plateforme de trading sud-coréenne, vient de subir un piratage avec 19 millions de dollars dérobés en EOS et XRP. Ce hack massif n’est pas le premier que subit Bithumb puisque la plateforme avait déjà été piratée en juin 2018. Nous consacrerons demain un article sur ce nouveau piratage.
  • Le groupe de hackers nord-coréens Lazarus continue à faire des siennes et adopte de nouvelles tactiques. Il utilise désormais Powershell, un langage développé par Microsoft, de façon à exécuter des commandes via un malware qui touche les ordinateurs fonctionnant sous Windows et sous MacOS. Pour prévenir toute attaque, Kaspersky recommande de ne jamais activer “enable content“ sur les documents Microsoft Office reçus de sources potentiellement peu fiables.
  • La plateforme YouTube a malencontreusement autorisé une publicité pour le wallet Electrum. Problème : cette annonce était en réalité frauduleuse et dirigeait vers un site qui, au lieu d’être le site officiel d’Electrum, enclenchait directement le téléchargement d’un fichier en .EXE comportant un malware. L’équipe de YouTube a rapidement supprimé la publicité malveillante. Toutefois, on ne sait pas si des utilisateurs sont tombés dans le panneau ou non.

Actu des déclarations

  • La Banque mondiale reste sceptique quant à l’utilisation de la technologie blockchain. Lors de la 20ème conférence sur le Territoire et la Pauvreté qui se déroulait la semaine dernière, la spécialiste Aanchal Anand a exprimé ses doutes sur la blockchain, affirmant qu’il ne faut pas succomber à la “hype“ qui gravite autour de cette nouvelle technologie. Pour elle, “Nous nous perdons parfois dans des choses fantastiques, alors qu’une tech basique peut obtenir les mêmes résultats“.
  • Et, enfin, notre petite liste hebdomadaire d’Airdrops. On vous rappelle au passage de ne jamais donner vos pass ou clés privées lors de ces événements, sécurité oblige…
    • Streamex, Delio, Aussie Digital, Contentos, BitForex, Betinance, AERUM, Tipestry, Miracle Tele, WaykiChain, Coinquista, VitBlock, Futurepia, Contentos, OOOBTC Round 2, Relex, Swissborg, Amplify Exchange,WaykiChain by Cointiger.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.