news

La semaine passée, en bref (20-26 Mai)

Par Carole le 27/05/2019 (News)
0


EXMO affiliate program

Actu des plateformes de trading

  • Après avoir levé 1 milliard de dollars lors de son IEO, Bitfinex propose désormais à la vente son token LEO. Le LEO est échangeable contre du dollar et plusieurs crypto-monnaies, dont le Bitcoin, le Tether, l’Ethereum et l’EOS. Autre nouveauté pour iFinex, le groupe à l’origine de Bitfinex, l’ouverture d’une plateforme consacrée aux IEOs, appelée Tokinex.
  • Jusqu’au 20 juin, il est possible d’acheter des actions Kraken avec un investissement minimum de 1 000$. Les utilisateurs de Kraken ont reçu un mail leur annonçant “Une opportunité exceptionnelle d’investir dans Kraken“. Un appel qui a visiblement fonctionné puisqu’en moins de 24h, 7 millions de dollars ont déjà été récoltés sur l’objectif de 10 millions. Kraken s’est associé à la plateforme Bnk to the Future pour assurer l’émission de ses actions.

Actu des crypto-monnaies

  • Ethereum serait-il en danger ? Si l’on en croit une étude de Security Research Labs, de nombreux clients d’Ethereum n’ont pas été mis à jour alors que des failles ont été découvertes, rendant ainsi le réseau Ethereum vulnérable à une attaque des 51%. Seuls 2/3 des nœuds ont été corrigés selon Karsten Nohl de Security Research Labs, expliquant que ceci est dû à l’absence de mise à jour automatique pour Geth et à la complexité du processus pour Parity
  • Monero compte passer à un nouvel algorithme proof-of-work (PoW). Celui-ci, appelé RandomX, pourrait bien remplacer CryptoNight dès le mois d’octobre si l’audit du code, mené par Arweave, est positif. RandomX serait plus facile à maintenir pour assurer sa résistance aux ASICs et offrirait une meilleure décentralisation. Les résultats de l’audit de RandomX devraient être connus d’ici deux mois.
  • L’USD Coin (USDC) peut à présent être utilisé comme mode de paiement par les marchands utilisant Coinbase Commerce. L’USDC est un stablecoin indexé sur le dollar américain, créé par la firme Circle. Il s’agit du premier stablecoin à être intégré à la solution Coinbase Commerce, qui est compatible avec de nombreux CMS e-commerce comme Prestashop, Shopify ou encore WooCommerce. L’ajout de l’USDC sur Coinbase Commerce devrait participer à l’essor des crypto-monnaies dans le commerce en ligne.
  • Les nations du Vénézuela et de la Russie sont déterminées à stopper tout utilisation du dollar pour commercer entre elles. Pour cela, les accords commerciaux pourraient être conclus en roubles, mais aussi en Petro, la crypto-monnaie du Vénézuela. Peu de temps auparavant, le département du Trésor des États-Unis a ajouté à sa liste de sanctions la banque russe Evrofinance Mosnarbank qui “veut financer le Petro“.

Actu des innovations

  • Les choses se précisent pour Facebook et son Project Libra La firme de Palo Alto vient de fonder en Suisse une société, Libra Networks. Selon les documents officiels, cette entreprise est spécialisée dans “les investissements, les paiements, le financement, la gestion des identités, l’analyse de données, le big data, la blockchain et d’autres technologies“. Facebook a également embauché deux anciens de Coinbase, Mikheil Moucharrafie et Jeff Cartwright.
  • Selon la BBC, Facebook s’apprêterait à tester sa crypto-monnaie, appelée GlobalCoin en prévision d’un lancement dans une douzaine de pays début 2020. Mark Zuckerberg aurait par ailleurs rencontré le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney pour échanger sur les conséquences de la création de cette crypto-monnaie. Le Sénat des États-Unis a quant à lui écrit une lettre ouverte à Zuckerberg afin d’en savoir plus sur la devise numérique en préparation.
  • Si l’on en croit un article publié par Reuters, une douzaine de banques s’apprêteraient à investir 50 millions de dollars pour créer un écosystème blockchain. Le projet, appelé Fnality, comporterait un token, l’utility settlement coin. Celui-ci correspondrait à des monnaies fiat au ratio de 1:1 pour faciliter les échanges entre les organismes financiers.
  • Amazon vient de déposer le brevet d’une solution utilisant le Proof-of-Work auprès de l’USPTO. L’utilisation d’un arbre de Merkle (ou arbre de hachage) en tant que PoW y est détaillée, de façon à réduire la vulnérabilité aux attaques DDoS. La solution élaborée permet de vérifier l’intégrité de données sans que celles-ci ne soient nécessairement réunies.
  • En Corée du Sud, le maire de Séoul, Park Won-soon, a dévoilé l’implémentation à venir de la technologie blockchain dans les cartes de citoyens. C’est lors du Korea Future Forum se tenant au cœur de la mégalopole que l’annonce a été faite. Park Won-soon a rappelé que Séoul utilise déjà la blockchain pour plusieurs de ses services, comme le vote via smartphones ou encore dans l’administration. En tout, la métropole a prévu d’investir plus d’un milliard de dollars dans le secteur de la blockchain d’ici à 2022.

Actu des partenariats

  • PewDiePie, un créateur de contenus comptant plus de 96 millions d’abonnés sur YouTube, s’est lancé dans un partenariat avec la plateforme blockchain DLive. Ayant pour but de “créer une plateforme de streaming qui empouvoire les créateurs et les utilisateurs“ DLive s’érige comme une alternative éthique à YouTube et à Twitch en rémunérant mieux les créateurs de contenus et en récompensant également les utilisateurs. L’arrivée de PewDiePie sur la plateforme a fait bondir son nombre d’utilisateurs de 67%.
  • Le studio de développement de jeux vidéo Epic Games vient de nouer un partenariat avec la plateforme blockchain The Abyss. Les développeurs auront ainsi la possibilité d’utiliser le moteur de jeux vidéos Unreal Engine d’Epic Games en passant par The Abyss, sans avoir de contrat supplémentaire à mettre en place. La plateforme The Abyss, parfois comparée à un concurrent de Steam, devrait amplement bénéficier de cet accord.

Actu des levées de fonds

  • La start-up française BCDiploma a récolté 1,2 millions d’euros pour accélérer son développement. Spécialisée dans la sécurisation de diplômes et de certificats sur la blockchain, BCDiploma ambitionne de faire de sa solution un standard mondial. La jeune pousse utilise la blockchain Ethereum et possède son propre token, le Blockchain Certified Data Token (BCDT).
  • Unstoppable Domains a obtenu 4 millions de dollars lors de son deuxième tour de table mené par Draper Associates. La start-up américaine lutte contre la censure en proposant des noms de domaine décentralisés grâce à la technologie blockchain, en l’occurrence la blockchain Zilliqa. Les noms de domaines en .zil d’Unstoppable Domains sont stockés dans un wallet à la façon de tokens et sont en vente pour 10$ (250$ pour les noms de domaine premium).
  • Le projet Proxicoin a réuni 100 millions de dollars pour permettre au grand public d’investir dans l’industrie audiovisuelle américaine via des IPOs. C’est le réalisateur et producteur Ryan Kavanaugh via sa firme Proxima Media qui est à l’origine du security token Proxicoin. Une plateforme, Entertainment Stock X (ESX), est en cours de création et servira à participer en tant qu’investisseurs au développement de films et de séries télévisées.

Actu des régulations

  • L’ETF SolidX-VanEck, ce n’est pas pour tout de suite. La SEC a de nouveau reporté sa décision sur le dossier qui avait été retiré en janvier dernier suite au shutdown. Déposé à nouveau en février, le dossier de cet ETF Bitcoin repartait à zéro au niveau de la procédure du régulateur américain. La SEC dispose de nouveau 90 jours pour donner sa décision, ou la reporter une nouvelle fois. Sa réponse devra être donnée avant le 18 octobre 2019, dernier carat.
  • Le Zimbabwe serait-il sur le point d’adopter les crypto-monnaies et la technologie blockchain ? Si la Reserve Bank of Zimbabwe (RBZ) avait déclaré le Bitcoin illégal il y a un an, le Zimbabwe Stock Exchange (ZSE) s’intéresse à la blockchain et serait en faveur d’une régulation. Une nouvelle qui a dû relancer l’espoir dans le pays, fortement touché par l’hyperinflation.   
  • En Europe, le mixeur Bestmixer.io vient de tomber. Ce mixeur qui était utilisé pour anonymiser des transactions en Bitcoin, en Bitcoin Cash et en Litecoin a été saisi par des autorités néerlandaises (FIOD), en collaboration avec Europol. Selon le communiqué d’Europol, Bestmixer.io “était probablement utilisé pour camoufler et blanchir des flots d’argent criminels“. Les données récupérées sur le site sont en cours d’étude et pourraient donner lieu à des arrestations.

Actu des piratages

  • Une partie des fonds volés sur l’exchange Cryptopia ont été identifiés par Coinfirm. 30 790 ETH ont été déplacés tandis que 10 ETH ont été déposés sur le hot wallet d’une plateforme de trading. D’autres mouvements ont été relevés par le compte Twitter de Whale Alert, qui affirme que 500 ETH ont été transférés sur EtherDelta et que 1 000 ETH ont été transférés vers un wallet inconnu. Pour rappel, Cryptopia est en liquidation judiciaire et a fermé définitivement ses portes le 15 mai dernier.
  • Pour éviter que des sites mal intentionnés utilisent la puissance du processeur des ordinateurs de leurs visiteurs, Mozilla a mis au point une fonctionnalité spécifique, en association avec le firme Disconnect. Dans la nouvelle version de Firefox, une case “cryptominers“ est à présent disponible dans la partie Vie privée et Sécurité. Pour paramétrer Firefox à bloquer les scripts minant des crypto-monnaies à votre insu, il suffit de cocher la case pour être en sécurité.

Actu des déclarations

  • Pour Jeremy Allaire, CEO de Circle, “le climat de régulation restrictif aux États-Unis“ a obligé en partie la firme à se séparer de 10% de ses employés, soit 30 personnes. Dans un post appelant à une évolution des lois aux USA, Allaire a partagé la volonté de Circle de se battre pour apporter du changement dans le secteur des crypto-monnaies. Parallèlement à cela, Poloniex, une plateforme de trading appartenant à Circle, a été obligée d’arrêter de proposer 9 cryptos à ses utilisateurs américains (ARDR, BCN, DCR, GAME, GAS, LSK, NXT, OMNI et REP).

Les chiffres à retenir

  • 5 millions de dollars pour négocier avec la SEC, c’est ce que la start-up canadienne Kik a dépensé en 18 mois. La jeune pousse, qui a levé 98 millions de dollars en 2017 lors d’une ICO, est accusée par le régulateur d’avoir violé les lois américaines. Pour faire reconnaître son token kin comme un monnaie, et non pas comme une security, Kik doit encore s’armer de patience.
  • Des white hackers se sont partagés la somme de 32 000 dollars ces deux derniers mois grâce à leur découverte de failles et de bugs. En tout, ce sont 30 rapports qui ont été fournis à 15 sociétés. Tron a par exemple récompensé 3 500$ un white hacker qui avait trouvé une faille critique qui aurait mis en péril la blockchain. En 2018, les bugs bounties ont rapporté 878 504$ aux pirates éthiques.
  • Le Bitcoin Pizza Day a fêté ses 10 ans le 22 mai dernier ! Quelques mois après la création du Bitcoin, le développeur Laszlo Hanyecz avait réussi à convaincre une pizzeria de lui vendre deux pizzas en échange de 10 000 BTC. Dix ans plus tard, le prix d’un BTC équivaut à 7 000€. De quoi s’acheter un nombre incalculable de pizzas !
  • Et, enfin, notre petite liste hebdomadaire d’Airdrops. On vous rappelle au passage de ne jamais donner vos pass ou clés privées lors de ces événements, sécurité oblige…
    • Roobee, BITZOOM, Tryvium, Reserve, DVMarketplace, SOCIAL CHAINS, Bitbook, P2PS, BULLEX.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.