news

La semaine passée, en bref (21-27 oct.)

Par Fred le 29/10/2018 (News)
0


EXMO affiliate program
  • La semaine passée, les cours des monnaies du top20 sont restés stables, évoluant dans une fourchette de quelques pourcents seulement.
  • On revient un peu plus en détails ici sur le fait que le hard fork d’Ethereum est repoussé à 2019 après l’échec du test de Constantinople. Un des problèmes observés est le fait que le code ait été différent entre deux clients Ethereum, Geth et Parity.
  • Du côté du Monero, en revanche, le hard fork s’est bien passé. Il inclut une avancée significative : l’implémentation de la technologie Bulletproofs, qui réduit la taille des blocs, allégeant ainsi fortement le poids de la blockchain et donc ses frais de fonctionnement. Lire l’article
  • Un type nouveau d’attaque commence à se répandre. Il s’agit des ‘time warp attack’, une forme d’attaque durant laquelle un mineur va volontairement utiliser un horodatage trafiqué dans le but d’abaisser la difficulté de minage. Ainsi, le mineur pourra miner plus rapidement des blocs, ce qui augmentera ses revenus de minage. En savoir plus
  • Coinbase a reçu du département des services financiers de New York (NYDFS) l'approbation réglementaire nécessaire pour pouvoir ouvrir son service de garde Custody Trust. Ce dernier pourra donc agir en tant que dépositaire qualifié pour les cryptos Bitcoin, Bitcoin cash, Ethereum, Ethereum classic, Litecoin et Ripple.
  • Coinbase a officiellement lancé son stablecoin USDC, qui est adossé à un taux de 1:1 au dollar américain. Cette crypto, qui a été développée en collaboration avec la société de technologie de paiements alimentée par blockchain Circle, sera également disponible sur Coinbase Pro dans les semaines à venir. Point important : la sécurité, Circle disposant d’un large contrôle et pouvant geler des fonds, clôturer des comptes et même signaler des comptes aux autorités.
  • Et le 19 novembre prochain, ça sera au tour du stablecoin Novatti AUD Utility de faire son apparition. Il s’agit, cette fois ci, d’une crypto basée sur la blockchain Stellar et adossée à un ratio de 1:1 au dollar australien. Elle est éditée par le distributeur de paiements agréé Novatti, société cotée en bourse en Australie.
  • L’exchange Bitfinex a transféré un montant total de 630 millions d’USDT vers une adresse connue sous le nom de ‘Tether Treasury’. La société Tether a ensuite affirmé avoir détruit 500 millions de ces tokens USDT, ce qui correspond à 52,8% de sa trésorerie et à quasi un cinquième du total existant.
  • Binance a publié un rapport sur certains dons reçus en crypto-monnaies et l’usage qui en a été fait. Ces dons-ci étaient destinés à aider le Japon à la suite des inondations de la mi-juillet, qui ont forcé le déplacement de 8 millions de personnes et causés 225 morts.
  • Toujours dans le registre humanitaire, Binance, soutenu par plusieurs autres participants, a lancé le portail pouvant recevoir les dons de bienfaisance de sa fondation Blockchain Charity Foundation (BCF), avec pour ambition de récolter 100$ millions d’ici un an. Le BCF a aussi pour objectif de supprimer tous les intermédiaires entre donneurs et receveurs. Il est déjà possible d’y faire des dons pour aider les victimes des inondations dans le district de Bududa en Ouganda.
  • Vertex Ventures, la branche de capital-risque de Temasek Holdings, le fonds géré par le gouvernement de Singapour, a réalisé un investissement dans Binance et collaborera avec l’échange afin de créer une nouvelle succursale dans la ville.
  • L'Intercontinental Exchange (ICE), qui exploite six chambres de compensation et douze bourses, dont celle de New York (NYSE), a annoncé que les contrats à terme physiques Bitcoin sur Bakkt (voir l’article ici) seront lancés le 12 décembre prochain. Tout contrat acheté sera réglé le même jour, à 17 heures, puis transféré sur le compte de l’investisseur dans le Digital Asset Warehouse d’ICE, après quoi l’investisseur en question pourra utiliser les bitcoins à sa guise.
  • Bitmain a publié une mise à jour logicielle pour ses machines de minage Antminer S9 (les autres devraient suivre rapidement) en utilisant un code controversé, la fonctionnalité ‘AsicBoost’. Selon certains développeurs de Bitcoin Core, l’utilisation de l’AsicBoost serait assimilable à une pratique déloyale, pouvant nuire au réseau, car il exploite une faille dans l'algorithme de preuve de travail du bitcoin pour augmenter de 20% l’efficacité du minage.
  • Selon CoinDesk, les parties sollicitées pour investir dans la phase initiale de financement du premier appel public à l'épargne (IPO) de Bitmain Technologies, Ltd., auraient reçu de fausses informations laissant entendre que la société avait obtenu le soutien financier de DST Global et de GIC Private Limited. Les sociétés en question ont réfuté toute participation à cette IPO. Aucune explication à ce stade sur la provenance de cette erreur…
  • Ledger a désormais vendu plus de 1,3 million d'unités de ses différentes solutions de stockage hors ligne, dont un favori du public, le Nano S. Un nombre croissant d'investisseurs se rendent compte petit à petit que leurs actifs numériques sont plus sécurisés lorsqu'ils sont stockés dans de tels portefeuilles.
  • Et du coté de Trezor, on annonce qu’il sera désormais possible d’échanger de manière transparente entre différentes crypto-devises sans avoir à quitter le site du Wallet. Il s’agit d’une collaboration avec ShapeShift et Changelly et donc, très prudente, la société SatoshiLabs (créatrice du wallet) dit n'assumer aucune responsabilité quant au processus, aux taux de change, aux frais ou à la fonctionnalité.
  • HTC a annoncé le lancement d’une prévente pour son téléphone Exodus conçu pour la blockchain (voir l’article ici). Selon leur site web il ne peut actuellement être acheté que via Bitcoin ou Ethereum, pour un prix approchant les 1000$, et est disponible aux États-Unis, au Royaume-Uni et à Hong Kong.
  • En Inde, la mise à disposition par l’exchange Unocoin de guichets automatiques où les clients peuvent déposer des roupies sur leur compte crypto subit déjà un premier contrecoup : la police indienne de la ville de Bangalore a effectué une saisie dans un de ces ATM et y ont arrêté le cofondateur de l’exchange, Harish BV, qui s’y trouvait.
  • Le gouvernement du Kenya prévoit d’utiliser la technologie blockchain pour gérer un projet de logement gouvernemental de 500 000 unités, à construire d’ici 2020. Ciblant les personnes gagnant moins de 100 000 shillings kenyans (992 USD), la technologie Blockchain sera utilisée dans ce programme afin d’assurer une distribution adéquate et empêcher les fraudes.
  • Le gouvernement du Venezuela a annoncé négocier avec six bourses de crypto-monnaies et leur avoir fourni une autorisation les autorisant à négocier le Petro. Ces exchanges sont des quasis inconnus, les principaux échanges internationaux évitant le Petro afin de ne pas tomber sous le coup des sanctions américaines en place contre le pays.
  • Le fonds de soutien créé à la suite de la demande du leader Catalan Carles Puigdemont aurait collecté plus 80 000 BTC. Ce fonds est destiné à fournir un soutien juridique aux politiciens catalans en exil, ainsi qu’à assurer la sécurité de certains d’entre eux.
  • L’Association des marchés des capitaux et de la technologie, basée en Suisse, a publié de nouvelles normes anti-blanchiment pour les actifs numériques et les technologies DLT. Le document comprend les normes de conformité applicables aux émetteurs d’actifs numériques ainsi qu’une partie qui s'adresse aux banques et autres intermédiaires suisses qui souhaitent nouer des relations commerciales avec des émetteurs ou des investisseurs en actifs numériques.
  • A Malte, l’Autorité des services financiers (MFSA) a mis en garde contre la plateforme de Primetradingbot qui « n’est pas agréée, ni autorisée de quelque manière que ce soit par la MFSA à fournir des investissements ou d’autres services financiers ».
  • La Deutsche Bundesbank, la banque centrale allemande, et Deutsche Börse, propriétaire de la bourse de Francfort, ont mené à bien un essai de blockchain. Selon un communiqué de presse, les tests ont montré que « les prototypes sont capables de faciliter le fonctionnement productif d'une infrastructure réaliste du marché financier ».
  • La création de la nouvelle infrastructure de la multinationale d’investissement américaine Fidelity, Fidelity Digital Asset, va développer les investissements en cryptos des institutions financières, dont les hedge funds et les intermédiaires de marchés. En savoir plus
  • MasterCard et Visa devraient regrouper sous peu les juridictions ICO et crypto dans une nouvelle catégorie « à haut risque » avec les options binaires, les CFD et le forex. La nouvelle classification signifie également que les rétro-facturations peuvent maintenant être exécutées jusqu'à 540 jours après la date initiale de la transaction.
  • La société Visa a également annoncé qu’elle allait intégrer les actifs essentiels de sa prochaine plateforme de paiement financier, B2B Connect, à la plateforme blockchain d’IBM. B2B Connect est une solution évolutive de paiement sécurisée par blockchain destinée à un usage inter-entreprises. Elle offre une sécurité accrue contre la fraude tout en maintenant les opérations en conformité avec les dernières réglementations gouvernementales.
  • La banque en ligne Swissquote, qui propose déjà cinq crypto-monnaies (Bitcoin, Bitcoin Cash, Ether, Litecoin, Ripple) dans ses services financiers, y ajoute désormais la possibilité de participer à des ICOs. Et la première ICO proposée sera Lakediamond, une société qui entend développer, entre autres, des réacteurs capables de produire des diamants artificiels purs.
  • La startup norvégienne Empower a eu une brillante idée pour dépolluer les océans : offrir des tokens en échange du recyclage de déchets en plastique. Le système fonctionne grâce à des collecteurs qui échangent les bouteilles en plastique qui y sont déposées contre des tokens du stablecoin EMP. En savoir plus
  • Le port de Rotterdam s'est associé à la banque ABN AMRO et à la filiale informatique de Samsung afin de tester une solution blockchain destinée à l'expédition. Un test prévu pour janvier 2019 portera sur l’expédition de conteneurs depuis une usine en Asie vers le port de Rotterdam. Actuellement, un tel envoi nécessite l’implication d’au moins 28 parties.
  • TaTaTu, la plateforme multimédia qui récompense les utilisateurs qui regardent son contenu avec ses tokens TTU, a signé l’acteur Johnny Depp pour un nombre non divulgué de films. Pour son PDG, Andrea Lervolino, « Johnny sera un collaborateur clé pour nous et nous sommes extrêmement heureux de soutenir sa vision et son flair pour des histoires à concrétiser. »
  • Alibaba Cloud, la branche de cloud computing d’Alibaba, a étendu sa plateforme blockchain en tant que service (Baas) à l'Asie du Sud-Est, aux États-Unis et à l'Europe. Ce type de services permet de créer des environnements blockchain et de gérer leur développement, leur déploiement, leur fonctionnement et leur sécurité.
  • L’éditeur de software Oracle a publié une suite d'applications logicielles destinées à améliorer la traçabilité et la transparence. Basée sur son service Oracle Blockchain Cloud, il s’agit d'applications logicielles en tant que service (SaaS), elles comprennent quatre types d’application : suivi et traçage intelligents, lignage et provenance des lots, chaîne du froid intelligente et suivi de la garantie et de l'utilisation.
  • Alors qu’au moins trois équipes de la Premier League de football anglaise utilisent des produits ou des sponsors blockchain cette saison, des experts anticipent que les très importants frais de transfert entre clubs pourraient être payés en bitcoins dans un avenir proche.
  • Le groupe de hip-hop Wu-Tang Clan compte publier sa propre crypto-monnaie, sous le nom d'Ol Dirty Bastard, d’après un membre du groupe décédé en 2004. L’ODB Coin fera partie d’un certain nombre d’offres IAO (Initial Artist Offerings) basées sur la musique qui seront disponibles sur l’échange AltMarket. Les IAOs ressemblent aux ICOs mais se concentrent sur le marché de niche des artistes.
  • Selon un rapport publié par la société d’audit Ernst & Young, une énorme majorité de tokens, près de 86%, issus d’une ICO sont en dessous de leur prix de listing. Et parmi tous les projets proposant un prototype ou un produit fonctionnel, 71% de ces projets n’ont plus aucune offre sur le marché. En termes monétaires, un investisseur détenant un portefeuille comprenant tous les tokens ICO mis sur le marché durant l’année 2017 aurait perdu les deux tiers de son investissement initial.
  • Ce net revers pour les ICOs pourrait bien ouvrir la porte à un nouvel instrument d’investissement, le STO. Ces derniers proposent également une nouvelle crypto, comme le font les ICOs, mais chaque unité de cette nouvelle crypto représente une part de la société émettrice, donnant donc aux investisseurs une garantie de fonds propres ou de dividendes, ainsi que des droits de vote. Etant de véritables valeurs financières, très similaires aux actions, les STO sont donc nettement plus susceptibles d’être approuvées par la SEC.
  • Selon le gouverneur adjoint de la Banque du Japon, Masayoshi Amamiya, les monnaies numériques émises par une banque centrale (CBDC) ne peuvent pas améliorer les systèmes monétaires existants. Et, selon lui, la théorie économique justifiant les CBDC n’est pas fondée. En savoir plus
  • Cependant, selon une étude conjointe d'IBM Blockchain World Wire et du Forum des institutions monétaires et financières officielles (OMFIF), une majorité des institutions financières mondiales interrogées estiment que les banques centrales devraient développer des Monnaies numériques émises par les banques centrales (CBDC).
  • Selon un rapport publié par Group-IB, des mineurs mal intentionnés ont récolté cette année plus de 19,5$ millions via des attaques des 51% (qui consistent en la prise de contrôle de 51% du hashrate d’un réseau afin de pouvoir le manipuler à sa guise). Ces attaques sont le plus souvent dirigées contre des petits projets de crypto-actifs utilisant un algorithme de consensus en preuve de travail.
  • Selon le fabriquant de processeurs AMD, les ventes de cartes graphiques aux mineurs de crypto-monnaies sont négligeables, en baisse à 6% ce trimestre par rapport aux 10% du trimestre précédent. AMD s’attend à ce que cette tendance à la baisse se poursuive.
  • Trade.io, une entreprise suisse de blockchain qui se présente comme une « institution financière de nouvelle génération », a été piratée pour 50 millions de tokens TIO de sa réserve de liquidité. Afin de limiter les dégâts, les ventes ont été suspendues sur plusieurs échanges, dont Kucoin et Bancor, et l'entreprise envisage un fork d’urgence destiné à sauvegarder ses avoirs.
  • Twitter a temporairement bloqué le compte d’Elan Musk après que ce dernier ait publié un tweet disant « Voulez-vous acheter des bitcoins ? » illustré d’une image extraite de Cryptocurrency Girls, un site dédié à la transformation des crypto-monnaies les plus populaires en personnages de dessins animés. Il faut dire que l’on peut comprendre Twitter sur ce coup, Musk étant l’une des célébrités les plus fréquemment imitées sur Twitter, et pas toujours avec des intentions honnêtes…
  • Et, enfin, notre petite liste hebdomadaire d’Airdrops. On vous rappelle au passage de ne jamais donner vos pass ou clés privées lors de ces événements, sécurité oblige…
    • Airdrops récents: 4th Pillar, Allive, Alpha-X, Clear Foundation, Crypto Circle X 2, Datafund, Fructus, Fusea Network, KingSlayer, Miracle Tele 2, Mitoshi, Monart 2, Namacoin, Qubay, Rewards 2, SureRemit, Trippki, Varius World Tech, Wellmee

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.