news

La semaine passée, en bref (25nov.-1déc.)

Par Fred le 03/12/2018 (News)
0


EXMO affiliate program
  • Semaine difficile pour les marchés et stressantes pour les investisseurs, les valeurs jouant au yo-yo de manière frénétique toute la semaine. Au total, le bilan est assez négatif, avec des pertes s’échelonnant de 8 (ETH) à 20% (EOS). Quelques monnaies ont cependant bien résisté et sont restées quasi neutres, comme LTC et TRX, voire un peu positive, comme ZEC. Une exception notable à cette tendance générale, le Bitcoin SV (BSV) qui s’est hissé dans le top10 du market cap en affichant une progression sur la semaine de plus de 100%.
  • Alors que, pour le Bitcoin, le mois de novembre s’est achevé avec sa plus piètre performance mensuelle en sept ans (en termes de baisse des prix d'un mois à l'autre), une baisse de 36%, on revient un peu plus en détails sur les causes de cette récente débâcle des valeurs dans notre article Chute des cours des crypto-monnaies : quelques explications
  • Nobuaki Kobayashi, administrateur de faillite de l’échange Mt. Gox, cherche à prolonger le délai de dépôt des demandes de réhabilitation civile jusqu’au 26 décembre. La date limite était fixée au 22 octobre mais il semblerait que certains créanciers aient besoin de temps additionnel afin de rassembler les documents nécessaires pour pouvoir accéder au processus de réclamation.
  • L’explorateur de tendances de Google révèle que le nombre de recherches hebdomadaires dans le monde entier sur le mot clé ‘Bitcoin’ a atteint des niveaux plus vus depuis la première semaine d’avril. On reste cependant très loin du record de décembre 2017.
  • Ripple lance une nouvelle version de son produit, xCurrent 4.0, qui est plus étroitement intégrée à l’autre offre majeure de Ripple, xRapid. Avec xRapid, les entreprises échangent la devise du pays d’origine contre du XRP, qu’elles utilisent ensuite pour acheter la devise du pays de destination. Et ce processus est nettement plus rapide que le système existant où les institutions financières peuvent passer des mois à ouvrir des comptes bancaires dans des pays étrangers et à les financer avec suffisamment de monnaie locale pour fournir des liquidités.
  • Civil déçoit quelque peu. Civil était censé créer un modèle de journalisme plus transparent et démocratique mais, jusqu'à présent, les journalistes travaillant sur sa plateforme n'ont toujours pas reçu toutes les indemnités en tokens (CVL) qui leur ont été promises lors de leur embauche. Selon un de ces journalistes, Jay Cassano, « Civil peut parler tant qu'il veut de son projet de créer un nouvel avenir pour les médias, mais la réalité est qu'il se construit en endettant les journalistes. »
  • Binance a annoncé sur son blog qu’il a « renommé le marché USDT (USDT) pour devenir un marché combiné Stablecoin Market (USDⓈ). Ceci est destiné à prendre en charge plusieurs paires avec différents stablecoins offerts en paire de base ». Il ne s’agit donc pas d’une création d’un nouveau stablecoin, ni (pour l’instant) de combiner le Tether avec d’autres devises stables pour créer un « panier de devises stables ». Dans cette optique, plusieurs paires d’échange incluant le stablecoin PAX comme token de base seront également bientôt ajoutées (BNB, BTC, ETH, XRP, EOS, XLM).
  • L’association entre l’exchange OKEx et la Premier League de football anglaise lui permettra de faire de la publicité lors de grandes rencontres, y compris celles des clubs d'Arsenal, de Chelsea et de Liverpool. Pour dynamiser ces campagnes publicitaires, les spectateurs sont encouragés à prendre des photos des bannières numériques et à les afficher sur la page Twitter d’OKEx, ce qui peut leur valoir une récompense de 50$.
  • OKEx a également annoncé qu'il retirait une deuxième série de paires de trading en raison de leur « faible liquidité ». Après avoir supprimé un premier lot le 31 octobre, ce second lot de suppressions comprendra 49 paires. Pour ceux qui utilisent l’échange, le transfert ou le retrait des cryptos concernées est donc à l’ordre du jour.
  • Et, enfin, OKEx a lancé la version bêta privée de son nouveau produit de prêt, OK PiggyBank. Les prêts en question permettent aux utilisateurs de prêter leurs crypto-monnaies à la bourse afin que les négociants sur marge puissent emprunter leurs avoirs pour négocier. Et en échange, les utilisateurs perçoivent un revenu d’intérêt sur les crypto-monnaies. En savoir plus
  • Coinbase Pro a ajouté le Zcash à ses listes de trading. L'échange n'a pas annoncé quand les utilisateurs de coinbase.com ou de ses applications mobiles pourraient commencer à échanger la crypto-monnaie.
  • L’exchange japonais Coincheck, qui avait subi un piratage de 533$ millions en janvier dernier, a maintenant rétabli ses services de dépôt et d’achat pour toutes les cryptos répertoriées sur sa plateforme.
  • Gibraltar Blockchain Exchange (GBX), une filiale du Gibraltar Stock Exchange (GSX), a reçu sa licence de « fournisseur de technologie DLT » de la Gibraltar Financial Services Commission. GBX offre aux utilisateurs la possibilité d’échanger en USD et dans six crypto-devises, notamment BTC et ETH, ainsi que via le Rock Token (RKT), natif de la plate-forme.
  • Bitstamp lance sa plateforme Irisium Surveillance, afin de surveiller les activités suspectes et les manipulations de marché. Irisium, déjà utilisé par les régulateurs européens, fournit des outils pour surveiller les comportements manipulateurs et le respect des exigences réglementaires européennes.
  • Huobi, a lancé le bêta-test de son Huobi Derivative Market (Huobi DM), une solution d’investissement dérivé qui permet aux clients de trader des contrats de négociations. Ce type de contrat permet aux utilisateurs d’acheter et de vendre des cryptos à un moment précis dans le futur et ce à un prix déterminé au moment de la passation du contrat.
  • Tether Ltd., l’émetteur controversé de l’USDT (lire l’article) a annoncé la réouverture de la vérification des comptes de nouveaux clients ainsi que la réouverture des échanges entre Tether et monnaies fiat. Les retraits restent soumis à un minimum très élevé (100 000$) et à des frais importants.
  • Selon un rapport de Bloomberg, l’opérateur américain Nasdaq aurait toujours l’intention de lancer des contrats à terme sur bitcoins au début de l’année prochaine, et ce malgré la faiblesse actuelle des marchés. Les contrats avec Nasdaq seraient basés sur le prix au comptant du bitcoin sur de nombreux échanges et seront établis par la société de gestion d’investissement VanEck.
  • Le président de la SEC des États-Unis, Jay Clayton, a déclaré que l’approbation d’un ETF de crypto-monnaie nécessitait au préalable d’apaiser les craintes de manipulation du marché et que les préoccupations en matière de garde sont également un problème à résoudre avant l'approbation de tout type d’'ETF.
  • Les actions de Galaxy Digital Holdings Ltd (GLXY), un important fonds de couverture orienté sur la crypto-monnaie, ont dégringolé en bourse, perdant 18,6% en deux heures, ce qui a amené à la suspension de sa cote. Depuis son entrée en bourse début août 2018, le fonds a cédé près de 70% de sa valeur.
  • Bitmain fait face à un recours collectif de plus de 5$ millions. Selon les termes de la plainte : « Jusqu'à ce que les procédures d'initialisation compliquées et fastidieuses soient terminées, les dispositifs ASIC de Bitmain sont préconfigurés pour utiliser l'électricité de ses clients afin de générer de la crypto-monnaie au profit de Bitmain plutôt que pour ses clients. »
  • La plateforme de vente en ligne russe Youla a fait état d’une augmentation de 24% des ventes d’appareils de minage de crypto-monnaie d'occasion au cours de cette semaine, ce qui indique que de nombreux mineurs amateurs du pays ont cessé leur activité minière et liquident leur matériel pour compenser leurs pertes.
  • Ledger a mis à jour son appareil Nano S qui, désormais, accepte le Monero (XRM). Selon le PDG de la société, Eric Larchevêque : « Grâce à cet ajout, les appareils Ledger couvrent désormais 90% de la capitalisation totale du marché des cryptos. »
  • Trezor a annoncé sur son blog l’apparition d’un clone, un « faux dispositif Trezor, fabriqué par un fournisseur différent et inconnu ». En cas de doutes, reportez-vous à leur annonce où vous pourrez trouver des conseils sur « Comment vérifier si votre appareil est authentique ». Et si vous voulez en acheter un, passez par le site officiel !
  • Le Coinbase Wallet a lancé la prise en charge de l’Ethereum Classic (ETC). En plus d’ETC, le Coinbase Wallet dit prendre en charge le stockage, l’envoi et la réception d’ETH et de « plus de 100 000 tokens ERC-20 ».
  • SIRIN Labs a lancé son premier smartphone blockchain, le FINNEY. Basé sur le système d’exploitation open source d’Android et de SIRIN, le FINNEY devrait proposer un portefeuille crypté de stockage à froid et des communications cryptées sécurisées. Annoncé pour ce décembre au prix de 1 000$, il contiendra également un service de conversion de tokens (TCS) qui, pour les tokens pris en charge, éliminerait le besoin de visiter des échanges externes.
  • Aux Etats-Unis, le juge Gonzalo Curiel du district sud de Californie a déclaré qu'un classement par la Securities and Exchange Commission (SEC) de l’ICO de Blockvest en tant que valeur mobilière n'était pas justifié. Ayant faussement affirmé être enregistré et avoir eu son ICO approuvée par la SEC, Blockvest n’est cependant pas tiré d’affaire...
  • La SEC a mis à l’amende le boxeur professionnel Floyd Mayweather Jr. et le producteur de musique DJ Khaled pour ne pas avoir révélé qu’ils avaient été payés pour promouvoir des ICOs. En outre, il leur est interdit de promouvoir « toutes valeurs mobilières, numériques ou autres » pendant respectivement trois et deux ans.
  • Toujours aux USA, l'État de l'Ohio a officiellement commencé à accepter le Bitcoin pour le paiement des taxes, via OhioCrypto.com, devenant historiquement le premier état américain à accepter cette crypto à des fins fiscales.
  • Pour la première fois, le département du Trésor américain a ajouté officiellement des adresses cryptographiques à sa liste de sanctions individuelles. Cet ajout vise deux résidents iraniens, Ali Khorashadizadeh et Mohammad Ghorbaniyan, qui sont ajoutés à la liste pour leur rôle dans la facilitation des transactions financières liées au ransomware SamSam.
  • En Angleterre, la Financial Conduct Authority a indiqué qu'elle surveillait actuellement 50 entités liées à la crypto-monnaie qu'elle soupçonne d'offrir des services financiers sans son autorisation. Ce chiffre est plus de deux fois supérieur à celui annoncé par la FCA en mai dernier.
  • Pourra-t-on bientôt acheter des bitcoins dans un bureau de tabac en France ? D’une certaine manière, oui, puisqu’à compter du 1er janvier 2019, il sera possible d’acheter des tickets à échanger contre du Bitcoin dans certains bureaux de tabac. En savoir plus
  • En Belgique, le site d’immobilier Immoweb lance une nouvelle plateforme, nommée Homestamp, destinée à simplifier et sécuriser l’état des lieux grâce à la blockchain. La plateforme permet l’ajout d’une fonction de TimeStamping, c’est-à-dire l'association d'une date et d'une heure à un événement, permet de consigner divers documents, comme les photos et le rapport d’état dûment signés par les parties, sur une blockchain infalsifiable.
  • Le gouvernement de Corée du Sud compte tester en décembre un système de vote électronique en ligne basé sur la technologie blockchain.
  • En Malaisie, Le ministre des Finances a déclaré que toute partie qui envisage d’émettre de la crypto-monnaie en Malaisie doit obtenir l’approbation de Bank Negara Malaysia (BNM), la banque centrale du pays. Notons qu’il existe également là-bas un projet qui envisage de lancer une crypto-monnaie, le Harapan Coin, gérée par la banque centrale.
  • Aux Philippines, les habitants de Manille peuvent être compensés en Ethers pour nettoyer les plages de la ville des déchets plastiques qui les recouvrent. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un programme ConsenSys intitulé « Primes pour les océans : projet pilote aux Philippines - Des nettoyages durables et vérifiables du plastique ».
  • L’African Digital Asset Framework est désormais fonctionnelle. Ce projet s’inscrit dans une optique visant à dynamiser l’économie africaine en mettant en place des standards pour unifier les différentes blockchains actives sur le terrain. En savoir plus
  • La banque Al Hilal, une branche d'investissement du gouvernement d'Abou Dhabi, a effectué une transaction basée sur une blockchain pour une obligation conforme à la charia, ou sukuk, d’un montant de 500$ millions. Cette obligation arrivera à échéance en septembre 2023. La banque a indiqué qu'elle souhaitait transformer le marché des sukuk en utilisant la blockchain et en intégrant la technologie dans son infrastructure afin d'émettre des sukuk « intelligents » aboutissant ainsi à des transactions plus efficaces et à des frais généraux réduits.
  • La startup Lition, avec sa solution décentralisée, approvisionne désormais 700 foyers allemands en énergie renouvelable, et ce grâce à un concept blockchain connectant directement les consommateurs avec les producteurs d’énergie verte. En savoir plus
  • Amazon lance un service blockchain, nommé Amazon Managed Blockchain, pour aider ses clients à développer des réseaux blockchain sans devoir subir les coûts de création de leur propre plateforme. Ce service est intégré au réseau de services cloud de la société, Amazon Web Services.
  • Selon plusieurs de ses modèles webcams, la startup porno SpankChain leur permet de gagner significativement plus d'argent que n'importe quel site porno traditionnel. SpankChain se caractérise par le fait qu’il ne prélève que 5% des gains de leurs « artistes-interprètes », contre 50% en moyenne dans cette industrie.
  • IBM et CLS, éditeur d’un utilitaire bancaire de trading de devises, ont lancé leur service de compensation de paiement basé sur la blockchain, CLSNet. Goldman Sachs et Morgan Stanley sont les premières entreprises à l’utiliser et six autres participants d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Asie, dont Bank of China, devraient rejoindre le groupe au cours des prochains mois.
  • Autre succès pour IBM : Modern Terminals, le deuxième plus grand terminal de conteneur de Hong Kong, a rejoint TradeLens. Ce dernier est un projet de blockchain d'IBM et de Maersk visant à modifier la tenue des registres et autres documents relatifs à la DLT, ce qui peut réduire jusqu'à 40% le temps d'expédition des marchandises.
  • Le groupe Birks, qui vend des bijoux de luxe au Canada, accepte maintenant les paiements en bitcoins dans certains magasins, et ce via un partenariat avec BitPay. Une manière de « satisfaire ses clients internationaux haut de gamme et d’acquérir de nouveaux clients tout en offrant une option de paiement innovante et sécurisée », selon Sonny Singh, directeur commercial chez BitPay.
  • Le logiciel Bail Bloc, créé par une association américaine, permet d’aider des immigrants en situation difficile aux États-Unis en minant du Monero, et ce afin de payer leur caution et ainsi de lutter contre l’aspect injuste du processus de libération sous caution qui pousse souvent des innocents à plaider coupables. En savoir plus
  • Le logo du réseau décentralisé SAFE apparait au côté de noms connus de l’Internet, comme McAfee par exemple, dans un arrière-plan du film d’animation Ralph 2.0. De manière amusante, les développeurs de SAFE ne semblent avoir aucune idée de la façon dont leur logo s'est retrouvé là.
  • Aux Etats-Unis, une récente épidémie de E. coli dans la laitue a convaincu la Food and Drug Administration (FDA) de mettre en place une meilleure traçabilité des aliments en utilisant des outils tels que la blockchain dans la chaîne d'approvisionnement.
  • Selon l’expert Wander Cunha, l’avènement de l’informatique quantique pourrait briser de manière décisive les hachages cryptographiques du Bitcoin. Pour éviter cela, la taille des clés devra augmenter significativement et de nouvelles méthodes de cryptage devront être développées à l'avenir afin de contrer la puissance de calcul quantique.
  • Selon un bulletin de sécurité publié par Kaspersky Labs, les réseaux d’ordinateurs zombies (botnets) sont moins utilisés pour les attaques en déni de services (DDoS) et de plus en plus pour distribuer des logiciels de crypto-mining illicites. Ces malwares sont conçu pour réallouer en secret la puissance de traitement d'une machine infectée pour servir à des opérations de minage au profit du hacker.
  • Nouvelle escroquerie sur Facebook où une annonce sponsorisée contenait un faux article de la chaine de news américaine CNBC. L’annonce redirigeait vers une fausse page CNBC puis vers d’autres fausses pages, dont celles copiant les échanges Roiteks et CoinPro Exchange où les utilisateurs étaient invités à s’inscrire et à fournir leurs données personnelles et à faire un dépôt via leurs cartes bancaires.
  • Le portefeuille Copay de BitPay a été compromis par un pirate informatique, une bibliothèque JavaScript tierce utilisée par les applications avait été modifiée pour permettre le chargement d’un code malveillant. Le logiciel malveillant a été déployé sur les versions 5.0.2 à 5.1.0 et pourrait être utilisé pour capturer des clés privées.
  • Un hacker semble avoir piraté la base de données de la société Jiurong, une plateforme de financement automobile basée en Chine, et vend maintenant les données divulguées pour 1 Bitcoin sur le Dark web.
  • Le FBI a mis en accusation Jared Rice Sr, le PDG de la plate-forme de crypto-monnaie AriseBank, pour avoir trompé des centaines d'investisseurs pour un montant de plus de 4$ millions. Il aurait frauduleusement prétendu à ses investisseurs qu'il offrirait des comptes bancaires assurés par la FDIC ainsi que des cartes de débit et de crédit liées à Visa, en plus de crypto-services basés sur son propre token, l’AriseCoin.
  • La gendarmerie bulgare a arrêté trois pirates informatiques impliqués dans le vol de 5$ millions de dollars en cryptos. Trois millions en cryptos ont été saisis ainsi que du matériel informatique et une voiture de luxe achetée avec des fonds volés.
  • Relativisant la régression actuelle des marchés, l’investisseur Anthony Pompliano a rappelé que le Bitcoin « est la classe d'actifs la plus performante des dix dernières années ». Et concernant ses performances sur ces 10 années : « Il a connu deux baisses de 85% au cours de cette période, mais est toujours en hausse de plus de 400% au cours des deux dernières années. »
  • Et, enfin, notre petite liste hebdomadaire d’Airdrops.  On vous rappelle au passage de ne jamais donner vos pass ou clés privées lors de ces événements, sécurité oblige…
    • Airdrops récents : Anbi, Bethereum, BetKing, c0ban, Cosmos CR, Dacc, EndChain, Faba Invest, Flame Token, Gamb, lceChain 2, Idap 3, Indochain, Integrity, Levolution, Liquid, MusicLife, Pareto Network, Rento, Solarex, Spectrum, Stasia, Triffic

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.