news

La semaine passée, en bref (28-04 Août)

Par Carole le 05/08/2019 (News)
0


EXMO affiliate program

Actu des plateformes de trading

  • Depuis ce matin, la plateforme Coinbase Pro supporte le token de Tezos (XTZ). La plateforme de trading réservée aux professionnels accepte désormais 23 crypto-monnaies. Si l’ajout du XTZ est effectif sur Coinbase Pro, il ne l’est en revanche pas sur la plateforme Coinbase, qui ne permet d’échanger que 4 cryptos.
  • Kraken vient de rajouter de nouvelles méthodes de dépôt et de retraits en monnaies fiat, à savoir en USD, EUR, CAD, GBP et JPY. Cela a été rendu possible grâce à un partenariat avec l’Etana Custody, dont le wallet se connecte directement aux comptes des utilisateurs de Kraken. L’Etna Custody Wallet l’avantage de supporter quasiment toutes les devises pour les convertir en l’une des monnaies fiat utilisées par Kraken.
  • Le fournisseur de paiement en Bitcoin Bitpay vient de suspendre ses services en Allemagne. La raison vient du fait que le pays demande aux sociétés dont l’activité se rapporte aux cryptos d’acquérir une licence qui sera obligatoire dès 2020. Autre nouvelle concernant BitPay, la mise à jour de son application de wallet, qui permet à présent de réunir plusieurs portefeuilles de différentes crypto-monnaies en un seul et même endroit.

Actu des crypto-monnaies

  • Un nouveau stablecoin vient de voir le jour et a été créé par une banque majeure aux Philippines, l’UnionBank. Le stablecoin en question, le PHX, est indexé sur le peso philippin. Le nom de la plateforme blockchain de la banque, i2i, symbolise la connexion d’île à île, d’institution à institution et d’individu à individu. L’UnionBank espère grâce à ce projet favoriser l’inclusion financière des citoyens philippins.
  • En plus de susciter bien des réactions, le Libra de Facebook fait des émules, à commencer par Walmart. La firme, qui domine le secteur de la grande distribution, s’intéresse depuis longtemps à la technologie blockchain. Le 1er août dernier, Walmart a franchi un cap en déposant un brevet pour une crypto-monnaie sous la forme d’un stablecoin. Son projet fera-t-il couler autant d’encre que le Libra ?
  • Tether prend son envol et fonctionne désormais sur la sidechain de Liquid. Le stablecoin le plus utilisé à travers le monde peut désormais être échangé sous sa forme L-USDT contre du L-BTC sans intermédiaires grâce à la technique de l’atomic swap. Pour Samson Mow, le CSO de Blockstream “L’ajout de l’USDT de Tether est une étape clef dans le développement du Liquid Network.“

Actu des innovations

  • Tipper ses tweets préférés pour en récompenser les auteurs devient facile avec Brave ! Cette fonctionnalité, testée depuis mai sur Brave Nightly, est dorénavant disponible sur la version stable du navigateur. Les pourboires donnés aux créateurs de contenus leurs seront reversés en BAT, le token de Brave. À l’heure actuelle, le Basic Attention Token se trouve à la 32ème place dans le Market Cap.
  • L’industrie divertissement pour adultes génère plus de 50 milliards de dollars de chiffre d’affaires par an. Le secteur du sexe brasse énormément d’argent et pourtant, bien nombreuses sont les sociétés qui peinent à ne pas subir les foudres des banques. C’est pour cette raison que la plateforme blockchain SpankChain vient de lancer un nouveau service, SpankPay, afin de permettre aux entreprises de l’industrie pornographique le paiement en crypto-monnaies à leurs clients.
  • La blockchain utilisée pour garantir la traçabilité du vin est une idée qui ne date pas hier et qui a fait ses preuves. De plus en plus de fabricants ont recours à cette solution pour attester de l’authenticité de leurs produits. En Chine, le détaillant Oranco, Inc. vient d’annoncer que sa technologie anti-contrefaçon reposant sur la blockchain est en phase de test finale après un an de travail avec la société Guangzhou Silicon Technology (GSTC).
  • Lightning Labs a dévoilé un nouvel outil de monitoring pour le Lightning Network. L’outil en question, lndmon, repose sur Prometheus et Grafana et permet de surveiller le réseau afin de prévenir tout soucis, le tout avec des graphiques personnalisables. Pour Lightning Labs, “lndmon va contribuer à la stabilité à et l’amélioration du Lightning Network en fournissant des données en temps réel“.
  • Nous vous avions parlé du Samsung Galaxy S10 dans notre article sur l’avènement des smartphones blockchain. Le revoici sur le devant de la scène et pour cause, son crypto-portefeuille, le Samsung Blockchain Wallet, vient d’intègre XWallet de Pundi X. Ses utilisateurs ont ainsi la possibilité d’interagir avec l’ensemble de l’écosystème de la startup fintech Pundi X. 
  • Le milliardaire Alkiviades David voue une passion au cannabis. Après avoir été arrêté en mai dernier pour le transport de l’équivalent 1,5 millions de dollars en marijuana dans son jet privé, le voilà qui vient de lancer une banque un peu particulière : la Swissx Bank of Cannabis. Pour faciliter les transactions liées au cannabis médical, il a mis en place le Swissw Global Hemp Exchange, reposant sur une crypto-monnaie, le SWX Coin, dont le prix fluctue en fonction… du prix du cannabis. Forcément !

Actu des partenariats

  • Fin 2017, il était impossible de passer à côté de la folie du jeu Ethereum CryptoKitties. Dapper Labs, le développeur de ce jeu, vient de signer un partenariat avec la National Basketball Association (NBA) et la National Basketball Players Association (NBPA) pour créer un nouveau jeu de collection ancré dans l’univers du baseball. Ce nouveau crypto collectible devrait voir le jour début 2020.

Actu des levées de fonds

  • La startup Solana vient de récolter 20 millions de dollars pour poursuivre le développement de sa blockchain. Solana se targue d’avoir réussi à créer la première blockchain à l’échelle du Web, avec une scalabilité impressionnante. Pour l’heure, la blockchain supporterait 50 000 tps grâce à sa conception unique, sans sharding, utilisant le Proof-of-History et le parallel processing.
  • Lumachain, une startup blockchain australienne, a réuni 3,5 millions de dollars australiens auprès de Main Sequence Ventures. Sa plateforme est destinée à améliorer la transparence de la supply chain, du producteur au consommateur, en passant par le transport et les points de distribution. La fondatrice de Lumachain, Jamila Gordon, insiste sur un le caractère éthique du projet : mettre fin à l’esclavage moderne, ayant elle-même été forcée de travailler à l’âge de 5 ans.

Actu des régulations

  • Vous vous souvenez sans doute de la taskforce mise en place par la France pour réguler les crypto-monnaies. Une première réunion s’est tenue le 25 juillet dernier à Paris, sous la houlette de la Direction générale des entreprises (DGE). Au programme, une concertation sur l’organisation du groupe de travail et des discussions sur les opportunités ouvertes par la technologie blockchain, notamment par le biais de l’exemple de la Blockchain des Fréquences de l’ANFR.
  • Au Royaume-Uni, un nouveau rapport de la Financial Conduct Authority (FCA) fait le point sur la régulation des crypto-actifs au sein du pays. Pour le régulateur britannique, il existe 3 types de devises numériques : les exchange tokens (pour réaliser des échanges), les utility tokens (pour l’accès à un service) et les security tokens (pour l’investissement). Les exchanges tokens, qui sont décentralisés, ne sont pas soumis à l’autorité de la FCA. Les stablecoins seront étudiés au cas par cas pour déterminer s’ils dépendent ou non de la FCA.
  • Après avoir coupé l’électricité à de nombreux mineurs, le gouvernement iranien revoit sa position envers les crypto-monnaies en autorisant le minage en tant qu’activité industrielle. Les sociétés souhaitant miner des cryptos en Iran doivent obtenir une licence émise par le Ministre de l’Industrie. Pour Abdolnaser Hemmati, gouverneur de la Banque Centrale d’Iran, “l’industrie des crypto-monnaies devrait être reconnue comme une industrie officielle pour permettre au pays de bénéficier de sa taxation“.
  • En Arizona, le cannabis médical est légal et représente une économie de plus de 350 millions de dollars. Cet État américain est aussi le premier à avoir implanté une sandbox pour expérimenter des règlementations. C’est ainsi que l’Arizona est désormais un précurseur à tester une solution de paiement basée la blockchain pour l’industrie du cannabis, le tout grâce à la société Alta.

Actu des piratages et poursuites judiciaires

  • On pensait que c’était chose fait mais la réalité est toute autre. La CFTC n’a encore approuvé l’offre des contrats à termes sur le Bitcoin de LedgerX. Contrairement à ce qu’elle avait annoncé quelques jours auparavant, la startup LedgerX a dû revenir sur ses propos et confirmer que ses futures n’étaient pas encore validés par la CFTC. LedgerX n’est pas la seule société à vouloir mettre en place des futures sur le Bitcoin puisque c’est également le cas du NASDAQ.   
  • La plateforme d’échange BTC-e, désormais fermée, et son ancien responsable, Alexander Vinnik, ont été lourdement condamnés par le Financial Crimes Enforcement Network  (FinCEN). Entre manque de régulation et blanchiment d’argent, les charges sont lourdes. Selon un document daté du 25 juillet 2019, émanant du Tribunal du district nord de Californie, BTC-e et Vinnik ont respectivement été condamnés à payer des amendes de 88,5 millions de dollars et 12 millions de dollars.
  • Alors que l’exchange Bitfinex est poursuivi par la procureure générale de l’État de New-York, une déclaration anonyme pourra empirer les choses. Un utilisateur de la plateforme a prouvé qu’il était très simple de créer un compte sur Bitfinex en étant un résident américain, ce qui est pourtant interdit à l’exception des citoyens new-yorkais. Bitfinex n’a pour l’instant pas fait de commentaire à ce sujet. 

Actu des déclarations

  • “Je pense que nous devrions faire attention à croire que la blockchain est la réponse à toutes les questions, et que le Bitcoin est la réponse à tout“. Pour Raoul Pal, CEO de Real Vision et de Global Macro Investor, le Bitcoin doit être utilisé avec prudence, notamment à cause de sa forte volatilité. Toutefois, l’ancien employé de Golman Sachs, interviewé par Stephan Livera ne cache pas que le Bitcoin a une attractivité toute particulièrement pour le trading “Si cela porte ses fruits, la récompense sera spectaculaire“.

Les chiffres à retenir

  • 85% des bitcoins ont été minés, soit 17 850 000 unités. Il faudra attendre 2140 pour que l’offre totale de 21 millions de tokens soit entièrement minée, les récompenses des mineurs étant régulièrement divisées par deux. D’ici là, de nombreux tokens seront sans doute perdus, des utilisateurs n’arrivant plus à remettre la main sur leurs clefs privées. En 2017, Chainalysis avait estimé à 4 millions le nombreux de bitcoins perdus.
  • 1 million de dollars de transaction au mois de juillet, c’est la performance de S7 Airlines. Si cette somme mérite que l’on s’y attarde, c’est qu’elle a transité via le système de paiement reposant sur la technologique blockchain de la compagnie aérienne. Un beau succès pour cette plateforme qui repose sur le framework Hyperledger Fabric.
  • Et, enfin, notre petite liste hebdomadaire d’Airdrops. On vous rappelle au passage de ne jamais donner vos pass ou clés privées lors de ces événements, sécurité oblige…
    • Arena Match, RHOVIT, Bitpanda, Minglechain Round 2, MyContainer, CIA x SaTT Rouen 2, USDX Wallet, Discovery, EzyStayz, MeconCash, Captain Bitcoin, Netkoin, Felixo, Stratis.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.