news

La semaine passée, en bref (30-06 Octobre)

Par Carole le 07/10/2019 (News)
0


EXMO affiliate program

Actu des plateformes de trading

  • Coinbase, une plateforme populaire pour l’achat de cryptomonnaies, vient de lancer le programme USDC Rewards. Destiné à ses clients américains, il récompense les détenteurs d’USD Coin (USDC), le stablecoin indexé sur le dollar américain émis par Coinbase. Les intérêts annoncés sont de 1,25% pour chaque USDC détenu sur Coinbase. 
  • Les frais de Coinbase Pro vont subir aujourd’hui de profondes transformations. Une nouvelle qui devrait ravir les gros investisseurs… et déplaire aux petits ! Si les frais appliqués aux premiers, qui réalisent de gros volumes de transaction vont baisser (0,04% au lieu de 0,05% pour les makers avec un volume de plus d’un millions de dollars), les frais facturés aux seconds ont explosé. Pour un volume entre 0 et 10 000$, les frais sont désormais de 0,50% pour les takers et à 0,50% pour les makers alors qu’ils étaient auparavant respectivement fixés à 0,25% et 0,15%.

Actu des crypto-monnaies 

  • Zcash, la cryptomonnaie orientée sur la vie privée, ne serait pas si anonyme que ça… Duke Leto, développeur de Komodo, a mis au jour une faille de sécurité touchant les adresses shieldées (zaddr), qui dévoilerait des méta-données des utilisateurs de Zcash. Adresse IP et même géolocalisation se retrouvent ainsi compromises. De nombreuses cryptos issues du fork de Zcash comme Safecoin, Horizen, VoteCoin ou encore Bitcoin Private présentent cette même faille. 
  • Va-t-on vers la fin de l’inflation pour Stellar ? La Stellar Development Foundation (SDF) a expliqué dans un article pourquoi il serait une bonne chose de supprimer le mécanisme d’inflation pour Stellar. La version 12 de Stellar inclut ce changement et est disponible pour les validateurs qui le souhaitent, servant ainsi de mode de vote pour valider ou non la suppression de l’inflation
  • Le hard fork Istanbul d’Ethereum n’est pas une partie de plaisir pour tout le monde. Outre un problème sur le testnet Ropsten qui a engendré un fork, Istanbul devrait casser 680 smart contracts sur la plateforme Aragon. Jorge Izquierdo, CTO d’Aragon One, a toutefois expliqué comprendre que le hard fork doive avoir lieu, même si Aragon va en subir les conséquences.  
  • Le BTT de BitTorrent, qui avait été lancé en grandes pompes sur Binance Launchpad, a été délisté de Binance. Ce n’est pas le seul altcoin issu d’une IEO via Binance Launchpad a avoir subi le grand ménage de Binance puisque d’autres tokens ont été également retiré de la plateforme. C’est le cas d’Elrond (ERD), Harmony (ONE) et WINk (WIN).

Actu des innovations 

  • Andreessen Horowitz, le fonds de capital risque aussi connu sous le numéronyme a16z, va ouvrir une école d’un nouveau genre. La Crypto Startup School aura pour but “d’encourager les entrepreneurs dans la tech à créer des projets liés aux cryptos“, tout en recourant aux bonnes pratiques du secteur. L’école sera gratuite selon une interview de Chris Dixon donnée au média The Block. 
  • BitGo, une société qui a participé à la création du Wrapped Bitcoin, vient de sortir une plateforme de staking. Appelée BitGo Staking, elle vante un retour sur investissement entre 7 et 13%. Les cryptos supportées, Dash (DASH) et Algorand (ALGO), sont conservées dans des cold wallets assurés à hauteur de 100 millions de dollars auprès de Lloyd’s of London. 

Actu des partenariats 

  • ConsenSys a travaillé main dans la main avec le WWF pour développer Impactio, une plateforme blockchain reposant sur Ethereum. Impactio rend plus transparents et efficients les dons effectués auprès de projets caritatifs, qui doivent s’inscrire dans les 17 objectifs de développement durable de l’ONU. Un système de vote utilisant le Token Curated Registry (TCR)  est mis en place pour sélectionner les projets qui seront listés sur Impactio. 
  • Le Crypto Rating Council (CRC) compte bien lever le doute sur une question récurrente : quelles sont les cryptomonnaies devant être considérées comme des valeurs mobilières (security) ? Nouvellement formé, le CRC est né sous l’impulsion de plusieurs firmes majeures dans le secteur des cryptos, dont Coinbase, Circle, Bittrex ou encore Kraken. Un système de notation allant de 1 à 5 permet d’estimer la qualification juridique de certains crypto-actifs, même si la décision finale ne ressort que de la SEC
  • Ripple poursuit ses partenariats et vient de mettre la main sur Logos Network qui rejoint Xpring. Logos Network est une plateforme spécialisée dans les paiements décentralisés. Son équipe, en intégrant Xpring, travaillera à l’élaboration d’un système financier décentralisé (DeFi), utilisant le XRP. 
  • Alors que PayPal a officiellement fait marche arrière, Visa, Mastercard et Stripe montreraient des signes d’hésitation vis-à-vis du  projet Libra de Facebook. Les géants du paiement seraient en effet inquiet des potentielles répercussions sur leurs relations avec les régulateurs du fait de leur alliance avec Facebook. Si rien d’officiel n’a filtré, les frais de participation de 10 millions de dollars, nécessaires pour adhérer au projet, ne seront pas à régler dans l’immédiat. De quoi laisser le temps aux différentes firmes d’y voir plus clair. 

Actu des levées de fonds 

  • La startup fintech Rapyd a réuni 100 millions de dollars pour financer ses projets. Le principal consiste en une plateforme de services de paiements destinée au commerce et reposant sur un cloud. Rapyd compte également concevoir le Rapyd Global Payment Network, un réseau décrit comme conçu pour être utilisé par 4 milliards d’individus. Rapyd avait déjà levé 40 millions de dollars un peu plus tôt dans l’année. Ce nouveau tour de table a été mené par Oak HC/FT.
  • SKALE Network a récolté 17,1 millions de dollars dans un tour de table qui a réuni plus de 40 investisseurs dont Arrington XRP, ConsenSys Labs et Winklevoss Capital. Les fonds serviront à financer le lancement du réseau, qui est open-source et compatible avec Ethereum. Selon les informations fournies par la société, chaque blockchain du SKALE Network, les SKALE Chains, peuvent supporter 2 000 transactions par secondes et servir de support pour des smart contracts.
  • À Malte, la Founders Bank ne sera pas une banque comme les autres. Proposant des services financiers à destinations du secteur de la tech, la Founders Bank compte faire le lien entre finance traditionnelle et cryptomonnaie. Le projet, prévu pour un lancement en 2020, a déjà récolté 10 millions de dollars auprès d’investisseurs comme Binance et Polychain Capital et espère réunir 30 millions de dollars supplémentaires.
  • Les 2,5 millions de dollars réunis par la startup Verisart serviront à étendre son activité et à intensifier son programme de partenariats selon son CEO, Robert Norton. Verisart, comme son nom le laisse entendre, est une jeune pousse spécialisée dans la certification d’œuvres d’art par le biais de la blockchain. Toujours dans le monde de l’art, l’artiste français Pascal Boyart a dévoilé la semaine dernière une nouvelle fresque tokénisée

Actu des régulations 

  • Block.one a été condamné à payer 24 millions de dollars par la SEC. La raison ? Block.one n’avait pas enregistré auprès de la SEC son ICO qui lui avait permis de récolter près de 4 milliards de dollars pour son token EOS. Selon le régulateur américain, le token initialement proposé, de type ERC-20, était une valeur mobilière (security). EOS a migré l’an passé sur sa propre blockchain. 
  • Dans notre tour de la régulation des cryptomonnaies en Amérique, nous ne nous étions pas penchés sur le cas de Cuba. L’île n’a pas pour le moment pas de position tranchée sur les cryptos, mais la Banque Centrale de Cuba s’intéresse de près aux risques et atouts potentiels du secteur. Selon la communauté CubaCripto, 10 000 cubains utilisent déjà les cryptomonnaies, que ce soit pour contourner les sanctions économiques qui pèsent le pays ou pour s’adonner au trading. 

Actu des piratages et poursuites judiciaires

  • Le 28 septembre dernier, le Fusion swap wallet a été hacké. La clef privée a été compromise, ce qui a conduit au vol de 10 millions de tokens FSN et 3,5 millions de tokens de type ERC-20 FSN, soit environ 6,4 millions de dollars. Afin d’éviter toute tentative de blanchiment d’argent, les dépôts et retraits de FSN ont été stoppés sur de nombreuses plateformes. Le piratage a entraîné une chute importante du cours du FSN, qui a enregistré -66% en une journée. 
  • ESET, une société spécialisée dans les solutions de sécurité informatique, a sonné l’alerte sur un nouveau crypto-malware. Le virus, appelé Casbaneiro ou Metamorfo, touche tout particulièrement l’Amérique Latine et est également présent au Portugal et en Espagne. Il recourt à la technique de l’ingénierie sociale pour obtenir des informations sensibles. Touchant les banques, il s’attaque également aux wallets en substituant l’adresse d’un portefeuille par un autre

Actu des déclarations 

  • “Le Venezuela travaille dans le monde de la cryptomonnaie“. Nicolás Maduro, le président controversé du Vénézuela, espère pouvoir utiliser les devises numériques au sein de son pays comme “méthode pour des paiements nationaux et internationaux gratuits“. Après la débâcle du Petro, la banque centrale du Venezuela envisagerait l’utilisation du Bitcoin et de l’Ethereum, qui pourraient servir à la négociation avec les créanciers du Vénézuela si l’on en croit une précédente déclaration de Nicolás Maduro.
  • En parlant des cryptomonnaies en général par rapport à la Libra, Mark Branson, directeur de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA), a révélé “Je suis bien plus nerveux du fait des projets qui se développent dans des coins sombres du système financier“. Selon lui, le projet Libra a l’avantage d’être “fait de façon transparente“. Toutefois, il a assuré que la cryptomonnaie de Facebook ne bénéficierait pas de passe-droit et devra être en pleine conformité avec la règlementation suisse
  • “Ne prêtez pas attention à la chute du prix du Bitcoin. Je suis fermement d’accord avec Peter Brandt dans sa prévision de prix à moyen terme de 50 000 dollars. Je reste également ferme sur mon prix de 1 million de dollars d’ici la fin de 2020“.  John McAfeecélèbre pour ses frasques et ses annonces chocs, ne change pas de cap quand il parle du prix du Bitcoin. Pour l’heure, le Bitcoin est tombé en dessous de la barre symbolique des 8 000$.

Les chiffres à retenir 

  • 5,6 millions de chiffre d’affaires pour la première moitié de l’année 2019. Carton plein pour la firme d’investissement KR1 ! Une des raisons de son succès : le lancement réussi du Cosmos Network, décrit comme “l’Internet des Blockchains“. KR1 a pu récolter près de 150 000$ de gains en l’espace de trois mois grâce au staking d’ATOM, le token de Cosmos. Le projet est à l’heure actuelle un des plus rentables pour KR1 parmi ses différents investissements. 
  • -14% en une heure pour le Bitcoin le 24 septembre dernier et globalement, un mois un septembre qualifié de bain de sang pour les cryptomonnaies. Pour expliquer la chute brutale du BTC, Binance Research a émis l’hypothèse du rôle du lancement médiocre de la plateforme Bakkt. Du côté de la société Arcane Research, l’échéance de contrats à terme (futures) du CME a pu impacter le cours du Bitcoin. 
  • Et, enfin, notre petite liste hebdomadaire d’Airdrops. On vous rappelle au passage de ne jamais donner vos pass ou clés privées lors de ces événements, sécurité oblige…
    • Crypto Adventure, SynchoBit, Lider Token, QANplatform, Diagon, Distichain, TRON by TronLink, ReFork, Apollo, Cryptocells, Escher.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.