news

La semaine passée, en bref (30 sept.–6 oct.)

Par Fred le 08/10/2018 (News)
0


EXMO affiliate program
  • Une semaine calme sur les marchés, sans croissance notable des valeurs, ni grosse frayeur, la majorité des variations s’étalant dans une fourchette de 5%.

  • La qualité de la gouvernance du réseau EOS est à nouveau sujet à débat après qu’un compte Twitter ait affirmé, sans preuves, que l’échange chinois Huobi aurait accepté de l'argent pour son soutien à certains ‘producteurs de blocs’, les entités en charge du réseau EOS. En savoir plus

  • Après la forte progression du Bitcoin Cash il y a 10 jours, revenons sur cet événement généré par l’annonce de l’introduction en bourse de la société Bitmain à Hong Kong. Selon plusieurs analystes, le développement de Bitmain est suffisant pour soutenir les nombreuses crypto-monnaies, mais le Bitcoin Cash est clairement le grand gagnant, plus de la moitié du patrimoine de Bitmain, évalué à 886,9$ millions au 30 juin dernier, étant en BCH. En savoir plus

  • La vulnérabilité grave du Bitcoin Core (dont on parlait ici) qui a été corrigée en urgence a fait au moins une autre victime. En effet, les autres coins qui ont emprunté le code public du Bitcoin au fil des ans, s’ils n’ont pas corrigé le code de leur côté, sont toujours vulnérables.

    De ce fait, un hacker a été en mesure d'imprimer un montant égal à un quart de tous les Pigeoncoins cotés en bourse, soit quelque 235 millions de coins (valeur 15000$), ce qui a conduit la plateforme CryptoBridge à suspendre temporairement les échanges en attendant le déploiement d’une mesure corrective.

  • L’app crypto Abra (présentée ici) lance un nouveau token indiciel, Bitwise 10 (Bit10), développé avec Bitwise Asset Management, qui suit les dix plus grandes crypto-monnaies par capitalisation boursière et sera rééquilibré mensuellement. Comme le dit Hunter Horsley, PDG de Bitwise : « Les investissements indiciels sont extrêmement populaires dans les actions, les obligations et la crypto, car ils offrent aux investisseurs une exposition diversifiée sans avoir à surveiller en permanence l'actualité et avoir à tenter de prédire quels actifs seront les plus profitables. »

  • Les principaux développeurs d’Ethereum ont annoncé un retard pour le lancement de Constantinople, la prochaine mise à niveau d’Ethereum, sur le réseau test Ropsten. La nouvelle date est fixée au 14 octobre, le délai devant permettre de corriger une vulnérabilité.

  • La plateforme de marchés de prévision Augur, dont on parlait ici et ici, va procéder à une série d’upgrades destinés à la rendre à la fois plus performante, moins complexe à l’usage et plus conviviale.

  • StellarX, un exchange décentralisé sans frais basé sur Stellar, a quitté sa phase bêta et a été lancé intégralement le vendredi 28 septembre. StellarX se positionne comme une « véritable passerelle fiduciaire » car il permet aux utilisateurs de déposer des dollars américains directement à partir d’un compte bancaire et permet le trading avec un certain nombre de devises fiat, comme l’euro, le yuan, le dollar de Hong Kong ou la livre sterling.

  • La plateforme Bitcoin Samourai a annoncé la suppression de son portefeuille de toutes les fonctions de conversion vers de la monnaie fiduciaire. Ce faisant, désormais, la valeur du Bitcoin ne s’y mesure plus en termes réels mais en tant que monnaie autonome.

  • Poloniex compte supprimer les produits de marge et de prêt pour ses clients américains et va également retirer trois actifs de son listing - Synereo (AMP), Expanse (EXP), Gnosis (GNO) - le 10 octobre. Les clients sont appelés à ne plus faire de transactions et à retirer leur solde en ces actifs.

  • Analyse des cours : cette semaine, focus sur les MA et MACD, deux indicateurs utilisés afin de vérifier la puissance et le sens d’une tendance, ainsi que pour définir les points de retournement. Lire l’article

  • Le service de partage de fichiers p2p BitTorrent commencera bientôt à encourager les utilisateurs en les payant en TRX. En effet, Tron a annoncé que son futur projet Atlas relierait BitTorrent et Tron, dans l'espoir de rendre le protocole BitTorrent plus rapide pour les pairs et d'encourager les utilisateurs à exécuter le protocole de partage de fichiers pendant de plus longues périodes.

  • Trezor a réduit le prix du Trezor One de 23%, le passant à 83€. En le rendant ainsi plus abordable, la société espère une plus large adoption de son produit de sécurisation phare. Ledger suivra-t-il le mouvement avec son Ledger Nano S ?

  • Afin de réduire le risque de piratage et d’installation non désirée de logiciels miniers, Google va introduire des règles plus strictes pour les développeurs d’extensions Chrome.

  • Bitmain a racheté la startup responsable du porte-monnaie bitcoin open source Telescope qui fonctionne sur Google Chrome ou Mozilla Firefox en stockant les clés cryptos dans une extension du navigateur, ce qui implique que les transactions sont directement signées par le navigateur de l'utilisateur.

  • Parity Technologies a ajouté une première version du changement de code Casper d'Ethereum à sa plateforme de développement Blockchain, Substrate. Ce code contient un mécanisme de transition vers la mise à niveau ‘Shasper’, qui combine la solution de scalibilité interne de la plateforme, le sharding, et le commutateur de consensus de preuve de participation, Casper.

  • Le projet Hyperledger et l’Enterprise Ethereum Alliance (EEA) ont convenu de collaborer à la mise en place de normes communes dans l’espace blockchain. Un rapprochement important remarquable car EEA et Hyperledger représentent deux des trois plus grandes communautés de blockchains d’entreprise, la troisième étant l’écosystème R3 Corda.

  • Ripple, accompagné par d’autres sociétés ayant des liens vers Ripple, lance un groupe de lobbying à Washington DC. Ils espèrent pouvoir influencer la régulation de la cryptographie dans un environnement où « les décideurs du Congrès et les agences gouvernementales examinent cette nouvelle technologie et luttent avec un régime réglementaire qui doit être mis à jour pour répondre aux besoins de cette transition financière mondiale ».

  • La société de gestion d’actifs numériques Arrington XRP Capital envisage de cesser toute activité aux USA et de les déplacer vers l’Asie ou l’Europe, suite à une nouvelle assignation à comparaître émanant de la Securities and Exchange Commission (SEC). Elle précise ne plus vouloir investir dans une compagnie américaine « tant que la SEC n'aura pas clarifié les règles relatives aux tokens ».

  • Et les lignes bougent sur ce sujet puisqu’un groupe de législateurs américains a demandé au président de la SEC, Jay Clayton, de préciser quand les ICO sont considérées comme des ventes de titres, affirmant que « l’incertitude actuelle entourant le traitement des offres et des ventes de tokens numériques entrave l’innovation aux États-Unis et finira par stimuler les affaires ailleurs ».

  • L'Autorité Européenne des Marchés Financiers a prévu un budget d'1,1€ million pour la surveillance des actifs fintech et crypto. L’AEMF devra « adopter une approche coordonnée de la réglementation et du traitement en matière de surveillance des activités financières nouvelles ou innovantes et fournir des conseils à présenter aux institutions européennes, aux acteurs du marché ou aux consommateurs. »

  • Lors de la conférence du parti conservateur anglais à Birmingham, le ministre des Finances, Philip Hammond, a suggéré une solution au problème du commerce transfrontalier, notamment en Irlande, après le Brexit : un suivi des échanges transfrontaliers via blockchain, ce qui permettrait aux ministères concernés de suivre le mouvement des marchandises de manière transparente, immuable et non invasive.

  • Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) étend ses tests blockchain à la gestion de la chaîne d'approvisionnement en Afrique : ce nouveau projet surveillera les mouvements de produits alimentaires du port de Djibouti vers l’Éthiopie, où se trouvent une grande partie de ses opérations alimentaires.

  • Le PAM prévoit également une initiative visant à éduquer les femmes réfugiées syriennes résidant en Jordanie au sujet de la gestion de leurs données personnelles et du contrôle de l’accès à ces données par des tiers. Ce projet blockchain utilisera Building Blocks, un programme blockchain où les gens scannent leur iris pour prouver leur identité, payer les denrées alimentaires et recevoir de l’argent dans les supermarchés, les transactions étant enregistrées sur une version privée d’Ethereum. En savoir plus

  • Lors d’un discours prononcé à l’occasion de la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, le premier ministre de Malte, Joseph Muscat, a affirmé que la « blockchain fait des crypto-monnaies l'avenir inévitable de la monnaie ». Selon lui, les technologies DLT, dont fait partie la blockchain, vont transformer les systèmes politiques, civiques et d'entreprises.

  • Et avec trois projets de loi importants (sur l'innovation numérique, sur les actifs financiers virtuels et sur les services d'accords technologiques en matière d'innovation) en deuxième lecture au Parlement maltais, Malte compte bien devenir le premier pays à légiférer sur toutes les réglementations nécessaires pour soutenir pleinement le secteur de la crypto-monnaie.

  • La Banque nationale d’Ukraine (NBU), la banque centrale du pays, travaille à la mise au point d’une crypto-monnaie nationale qui sera contrôlée de manière centralisée par la NBU et à parité avec la monnaie fiduciaire de l'Ukraine, le Hryvnia (UAH).

  • La société de gestion d’actifs Bullion Vault Ltd, basée en Suisse, compte lancer un nouvel actif numérique, adossé aux cours du cuivre, de l’aluminium, du nickel, du cobalt, de l’étain, de l’or et du platine. Son PDG, Giuseppe Rapallo explique ce choix : « nous avons choisi une combinaison de métaux technologiques, de métaux stables et de métaux véhicules électriques. Cela donnera au coin une diversification, le rendant plus stable et attrayant pour les investisseurs ».

  • En Iran, afin de neutraliser quelque peu l’effet des sanctions économiques américaines sur le secteur du tourisme, la société IranbyBit propose aux visiteurs du pays la possibilité de payer pour leur expérience de voyage avec des Bitcoins. En savoir plus

  • Lors de la conférence Ripple's Swell à San Francisco, Brad Garlinghouse, PDG de Ripple, a annoncé que pour la première fois que des entreprises utilisaient xRapid à des fins commerciales. Il s’agit de MercuryFX, qui aide les clients à envoyer et à recevoir des paiements internationaux, Cuallix, qui facilite les envois de fonds entre les États-Unis et le Mexique, et Catalyst Corporate Credit Union, qui fournit une gamme de services financiers à environ 1400 caisses populaires, principalement dans l’ouest et le sud-ouest des États-Unis.

  • Le géant américain de la distribution Walmart et sa division Sam’s Club, des points de vente réservés aux membres, exigeront des fournisseurs de légumes verts qu’ils mettent en place d’ici un an un système de suivi des produits sur blockchain, basé sur la technologie IBM, et ce afin de les suivre depuis de la ferme jusqu’au magasin. En savoir plus

  • Le service de messagerie LINE a officiellement annoncé les cinq premières applications décentralisées à venir sur sa plateforme blockchain, visant à créer une « économie de co-création » : Wizball Overview, qui récompense les utilisateurs qui répondent aux questions ; 4CAST Overview, qui crée un marché de prédiction ; Pasha Overview, qui récompense les utilisateurs qui publient des critiques de produits ; TAPAS Overview, qui récompense les utilisateurs pour la publication de commentaires sur les aliments ; STEP Overview, qui incite les utilisateurs à partager leurs histoires d'activités de loisir et de voyage.

  • La société de jeu vidéo Ubisoft est devenue membre du consortium Blockchain Game Alliance, un groupe ayant pour objectif de développer des normes et des pratiques communes pour l’intégration de la technologie blockchain dans les jeux vidéo.

  • La startup de crypto-monnaie LIFElabs sponsorise le tournoi de golf des Masters britanniques. Elle y parraine un concours sur le neuvième trou : le premier joueur à y réussir un trou en un coup remportera 10000£, et 10000£ supplémentaires seront partagées entre l’Association anglaise de Recherche contre le Cancer et l’European Tour Foundation.

  • Un rapport de la société de recherche technologique ReportLinker montre que la technologie blockchain dans le secteur de la confection aux États-Unis devrait connaître une croissance significative d’ici 2020-2025, pouvant atteindre 566$ millions à la fin de la période. Le rapport note cependant qu'un environnement réglementaire incertain et l'absence d'un ensemble de normes uniformes ne peuvent que freiner cette croissance.

  • Selon les experts américains Lourdes Miranda et Ross Delston, la Corée du Nord utilise de plus en plus les crypto-monnaies pour se soustraire aux sanctions imposées par les Etats-Unis. Le processus utilisé s’apparente à celui utilisé dans les opérations blanchiment d’argent : les mineurs et détenteurs locaux transfèrent les crypto-monnaies dans de multiples portefeuilles européens, où elles sont mélangées et déplacées afin de déjouer la surveillance des systèmes de lutte contre le blanchiment de capitaux.

  • Selon le Wall Street Journal, 88,6 millions de dollars potentiellement associés à des activités criminelles ont été blanchis au moyen de 46 échanges de crypto-devises, dont 9 millions par ShapeShift AG, une bourse de crypto-monnaie connue pour permettre aux utilisateurs de conserver leur anonymat. Notons que cet anonymat va prendre fin puisque ShapeShift a annoncé qu'il appliquerait bientôt les règles KYC.

  • Selon le groupe russe de cybersécurité Group-IB, on observe une nette augmentation des cryptojackeurs amateurs, le dark web étant « inondé de logiciels miniers bon marché », que l'on peut souvent acheter pour moins d’un dollar. Ce que confirme les chiffres de Kaspersky Labs : le nombre de victimes de crypto-piratage sur ordinateur est passé de 1,9 million en 2016/17 à 2,7 millions en 2017/18. Et le cryptojacking serait une menace réelle même pour les Macs. En savoir plus

  • Et, enfin, notre petite liste hebdomadaire d’Airdrops. On vous rappelle au passage de ne jamais donner vos pass ou clés privées lors de ces événements, sécurité oblige…

    • Airdrops récents : Archetypal Network, Axonomy, B21, Beleza Network, Berminal 2, Bistox Exchange, BrikBit 2, Buying, CoinJax, Consensus, Crypt-ON, CryptoPepes, DX.Exchange, Earnet, Eterbase, EurekaPro, FortFC, Gallactic, GoFind, Instant Sponsor, Mycro Jobs, NanoHealthCare, Virtuse

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.