news

La semaine passée, en bref (4-9 sept.)

Par Fred le 10/09/2018 (News)
0


  • Après un début de semaine optimiste, il a fallu déchanter, le Bitcoin perdant 1000$ en quelques heures avant de se stabiliser vers 6500$, puis de rechuter samedi soir vers 6200$ avant de récupérer un peu. Bilan : en quelques jours, le Bitcoin aura accusé la perte de tout ce qu’il avait lentement gagné depuis la mi-août. 
  • L’Ethereum a subi également un important recul, tombant même sous la barre des 200$, un niveau bas qu’il n’avait plus connu depuis juin 2017.
  • Le marché a perdu près de 50$ milliards depuis son sommet de 240$ milliards au début de la semaine dernière et se rapproche de son niveau le plus bas depuis plus d’un an.
  • Dans ce contexte un peu sombre, voici le premier volet d’une série d’articles introductifs aux cours des cryptos, et à leur bonne compréhension. Pour commencer, on va s’intéresser aux chandelles, un élément essentiel des graphes d’évolution des prix. Lire l’article
  • Cette semaine, un large portefeuille de bitcoins dormant depuis 2014 a repris vie, transférant une part de son contenu vers de grands échanges comme Bitfinex et Binance. Plus de 100$ millions ont déjà progressivement quitté ce wallet, qui contenaient 111 114 BTC, soit plus de 700$ millions au taux de change actuel.
  • Un nouveau stablecoin fait son apparition, son nom : Terra. Mis en place par la société d’e-commerce TMON (évaluée à 1,4$ milliards), il fait étalage de supports de renoms, dont Binance, et servira de support au développement du e-commerce. En savoir plus
  • Le compte saving soulève de nombreuses interrogations de la part de la communauté EOS. Destiné au départ à économiser afin de disposer de fonds pour les améliorations, il ne peut actuellement être débloqué et les montants s’y accumulent, avec plus de 32$ millions à ce jour, divisant la communauté sur les mesures à prendre. En savoir plus
  • Découvrez Bit4you, la nouvelle plateforme d’échange 100% belge. Une plateforme approuvée par les régulateurs belges qui propose le trading de devises numériques avec 10 tokens, en utilisant le Tether comme pivot central. En savoir plus
  • Bittrex a récemment investi dans la société blockchain Palladium, basée à Malte, dont elle a acheté 10% des parts. Palladium veut devenir la première plate-forme unifiée réglementée pour la monnaie fiduciaire, les opérations bancaires et les échanges de cryptos.
  • Bittrex a également annoncé vouloir retirer le Bitcoin Gold (BTG) de ses listings d’ici le 14 septembre. Cette décision est motivée par le piratage via une attaque, de type double spending, du réseau BTG. Cette attaque avait couté 18$ millions en mai dernier à plusieurs exchanges, dont Bittrex.
  • L'échange ShapeShift a introduit un nouveau programme de récompenses, ShapeShift Membership. Actuellement optionnel, il deviendra bientôt obligatoire et nécessitera la fourniture d'informations personnelles de base. Il permettra aux utilisateurs de bénéficier de plusieurs avantages dont une meilleure tarification.
  • Binance entend investir en Afrique, un continent ravagé à de nombreux endroits par une inflation galopante. Benjamin Rameau, directeur de Binance Labs, pense que cela rend le continent mûr pour adopter les cryptos puisque l’approvisionnement en Bitcoin est fixe, contrairement aux devises fiduciaires qui sont imprimées à volonté par les banques centrales, générant ce type d’inflation. Cela signifie, selon lui, que le Bitcoin conservera sa valeur à long terme et permettra aux Africains de réaliser des économies.
  • Adab Solutions, une startup basée aux Emirats Arabes Unis, a lancé le premier échange de crypto-monnaies qui fonctionne conformément aux règles de la Charia, la loi islamique. Aalors que la Charia interdit aux musulmans les pratiques d’usure, les crypto-monnaies, reposant sur une logistique de rareté (comme celle pilotant les matières premières), sont en général acceptées.
  • Kraken a démenti une rumeur qui avait émergé sur les médias sociaux. Cette rumeur affirmait que la société allait fermer ses opérations à Halifax au Canada, en raison d'un problème de sécurité. Sur Reddit, sous le pseudo ‘MysteriousPlankton’, quelqu’un, apparemment employé à Halifax, avait commenté la révélation en affirmant qu’on leur avait demandé d’accepter volontairement la démission avec huit semaines de salaire d’indemnités de départ.
  • L’app Abra est désormais accessibles aux clients européens. Il s’agit d’une application tout-en-un permettant à ses utilisateurs d’effectuer des opérations d’achats, de ventes et de conservation entrer 28 cryptos et de nombreuses monnaies fiat.
  • En réponse aux demandes quotidiennes des traders, l’app de trading Robinhood va ajouter un affichage graphique en chandeliers pour les 16 cryptos actuellement disponibles sur l’application.
  • Les fermes de minage constituent-elles un danger pour les crypto-monnaies ? On explore dans un long article les différents aspects du minage : obsolescence du matériel, risque pour la décentralisation, impact écologique… Lire l’article
  • Le navigateur Firefox commencera bientôt à bloquer automatiquement les scripts des programmes malveillants, comme ceux lançant une opération discrète de crypto-minage, et ce dans le cadre d’un upgrade visant à améliorer ses performances.
  • Le fabricant de hardware wallet, Bitfi, a officiellement fermé son programme de primes (lire toute l’histoire ici), en plus de supprimer de son matériel de marketing l’affirmation que sont wallet était « unhackable ».
  • La société de service de paiements TransferGo a annoncé qu’elle allait lancer entre l’Europe et l’Inde un corridor de remise de fonds utilisant la technologie Ripple pour des transactions en temps quasi-réel, ce qui permettra à ses clients d'envoyer sans délai de l'argent à leurs proches.
  • Goldman Sachs Group Inc. a mis un frein à son plan d’ouvrir un bureau de trading de crypto-monnaies, justifiant cela par le manque de clarté des règles actuelles. Par contre, la banque envisage un produit de conservation pour les crypto-monnaies, ce qui lui permettra d’en détenir pour le compte de grands clients.
  • Les frères Winklevoss, les fondateurs de Gemini, ont obtenu de l’Office des brevets américain un brevet pour une méthode de stockage à froid impliquant des ordinateurs ventilés, des chambres fortes géographiquement éloignées, des cartes en plastique et, éventuellement, du papyrus.
  • Après le Bitcoin, l’Ethereum a désormais sa place dans l’outil d’analyse BigQuery de Google. Ceci ouvre la voie à des analyses poussées, jusqu’ici impossible, au niveau des données de la blockchain Ethereum dans son ensemble. En savoir plus
  • L’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) belge a ajouté 28 nouveaux sites à sa liste noire de fraudes liées aux marchés des crypto-actifs.
  • Cette liste n’étant, bien entendu, pas exhaustive, le FSMA appelle le public à fournir des informations supplémentaires sur toute autre entité opérant illégalement en Belgique.
  • En Iran, les choses bougent positivement : le minage devrait être bientôt approuvé et une nouvelle crypto-monnaie nationale, liée au rial, pourrait même faire son apparition. En savoir plus
  • Le président de la Colombie, Ivan Duque, a récemment promis de réduire les taxes sur les startups de crypto-monnaie et de blockchain. Selon lui, l'utilisation de telles technologies pourrait aider l'État à lutter contre la corruption, en suivant les fonds publics afin de détecter les anomalies, tout en améliorant des domaines tels que la sécurité, la justice et la médecine.
  • Le maire de Naples, Luigi de Magistris, a publié sur Twitter un plaidoyer passionné envisageant de lancer une crypto-monnaie municipale autonome qui, dans le cadre d’un plan d’action revendiquant l’autonomie politique et fiscale de Naples, permettrait aux régions du sud de l’Italie de se libérer de la « discrimination anti-sud » et de la dette « injuste » résultant des politiques gouvernementales successives.
  • En Chine, dans la ville de Zhongshan, les détenus en liberté conditionnelle seront désormais placés sous le contrôle d’un système blockchain qui peut surveiller leurs mouvements, et ce afin d’améliorer la qualité de la « correction communautaire ».
  • Le gouvernement de l’Ouzbékistan tente d’attirer les échanges de crypto-monnaies en leur proposant des conditions intéressantes : les revenus ne seront pas taxés, les échanges sous licence ne seront pas soumis aux règles en vigueur en matière de devises et ne seront même pas soumis aux réglementations du pays... Seul bémol, ladite licence est émise sous de strictes conditions, comme des procédures anti-blanchiment, la localisation des serveurs dans le pays, le maintien des données clients durant cinq ans et un capital déposé équivalent à 700 000$.
  • IBM achève le beta test de sa Blockchain World Wire (BWW) qui utilise de la monnaie numérique sur la blockchain de Stellar pour faciliter les règlements internationaux entre les banques « en temps quasi réel ». Voilà donc un sacré concurrent pour le Ripple…
  • Mitsubishi UFJ Financial Group teste actuellement sa crypto maison, Mufg, dans son magasin de proximité situé au siège de l’entreprise à Tokyo. Mufg est un stablecoin rattaché au yen à un ratio de 1:1. Le test a pour objectif d’examiner comment la blockchain peut améliorer les transactions telles que les paiements et les retraits.
  • LINE est devenu l'une des premières sociétés cotées en bourse à avoir lancé un mainnet blockchain propriétaire avec sa propre crypto-monnaie. Un milliard de tokens devraient être produits. 4/5ème seront distribués aux utilisateurs publics, comme incitant à utiliser les applications décentralisées (dApps) construites sur le réseau LINK Chain. Le cinquième restant sera réservé aux entreprises.
  • Le géant japonais du commerce électronique Rakuten prévoit l’acquisition d’un échange de bitcoins local, Everybody's Bitcoin, justifiant cela par le fait que « le rôle des paiements basés sur la crypto-monnaie dans le commerce électronique, la vente au détail hors ligne et les paiements P2P augmentera à l'avenir ».
  • La startup blockchain Fishcoin prévoit d’appliquer la technologie DLT aux chaînes d’approvisionnement des produits de la mer, apportant une traçabilité à cette industrie et créant un écosystème permettant aux producteurs et aux intermédiaires d'obtenir des récompenses via des microtransactions.
  • Walmart envisage d’utiliser la blockchain afin de développer un réseau de drones de livraison autonomes communiquant et s’identifiant entre eux sans fil et pouvant effectuer des livraisons en se relayant pour transporter des objets.
  • La startup argentine Ripio a mis à la disposition de ses 200 000 utilisateurs de portefeuille bitcoin des microcrédits entre pairs. Ce service de prêt est disponible en Argentine, au Mexique et au Brésil. Les emprunteurs reçoivent leur prêt sous forme de monnaie fiat, le réseau étant alimenté par un token basé sur l’Ethereum, appelé RCN. Les prêteurs envoient les fonds en RCN, une partie des tokens est remise aux tiers impliqués dans le processus de prêt et Ripio convertit les RCN en fiat avant de décaisser l'argent à l'emprunteur.
  • Civic, le projet blockchain destiné à faciliter l’identification en ligne tout en garantissant sécurité et confidentialité, alloue 43$ millions (1/3 de ses tokens CVC) pour couvrir les coûts des contrôles d’identité pour les utilisateurs et les partenaires commerciaux jusqu’à la fin de l’année. L’objectif est de faciliter l’agrandissement de son réseau d’utilisateurs.
  • Selon un rapport publié sur ResearchandMarkets.com le marché des machines de trading crypto-automatisées (ATM) devrait atteindre 114,5$ millions d’ici à 2023 (actuellement 16,3 millions), ce qui implique un taux de croissance annuel de plus de 50%. Un facteur essentiel conditionnant cette progression est la mise en place de guichets automatiques bidirectionnels, qui permettront aux clients de changer leurs cryptos en monnaies fiat, et inversement, en utilisant une seule machine.
  • Une étude publiée par Thomas Reuters montre que le conglomérat de holding chinois Alibaba a déposé plus de 10% du nombre total de demandes de brevets blockchain en 2017, avec 43 demandes sur 406. Les données recueillies indiquent également que la Chine est responsable de 56% des demandes en 2017, suivie par les États-Unis avec 22%.
  • L’extension MEGA, qui prétend améliorer les performances du navigateur, en version Chrome39.4, a été compromise et peut désormais voler le Monero de l’utilisateur en plus d’autres informations sensibles.
  • L’œuvre ‘14 Small Electric Chairs’ d’Andy Warhol (1980) a été vendue de manière fractionnelle à 100 participants qualifiés sur Maecenas, une plate-forme d’investissement artistique basée sur la blockchain. Une participation de 49% dans le tableau avait été mise à la disposition des acheteurs via des certificats numériques sur blockchain représentant la propriété fractionnée de la peinture. Ces certificats étaient achetables en utilisant des crypto-monnaies comme le Bitcoin, l’Ethereum et la crypto-monnaie de Maecenas, ART.
  • On trouve de tout en ligne… Dernier exemple en date, la collection de White Papers concoctée par le juriste John van Rijcksur qui compte désormais plus de 1600 documents accessibles en ligne sur son site « All Crypto Whitepapers ».
  • Le propriétaire d’un compte Twitter comptant 82 000 abonnés, @Crypto_Bitlord, indique avoir vendu ce compte pour 672 Bitcoins, soit plus de 4,5$ millions.
  • Croquer un bitcoin ? C’est ce que semble proposer Walmart avec ses chocolats bitcoins vendus à 1$ pièce. Ces friandises sont fabriquées par Frankford Candy & Chocolate Company à partir du chocolat belge Callebaut et sont conditionnées dans un emballage doré en forme de pièce.
  • Et, enfin, notre petite liste hebdomadaire d’Airdrops. On vous rappelle au passage de ne jamais donner vos pass ou clés privées lors de ces événements, sécurité oblige…
    • Airdrops récents : Ai Zeus, Balehu Protocol, BCoin, Centaure, Chynge, Coinolix, Crypto Circle X, EMI Foundation, FasTrader, LogisticsX, Miner Edge, Myanmar Gold Coin, Open Packaging Network, PlayGame, Powerchain, Pure Diamond Coin 2, REDi, Remiit, Renaissance Engineering, Social Media Pay, SPIN Protocol, Storiqa, Xenia, Your Data Safe

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.