news

Le Messari Registry : une base de données pour plus de transparence

Par Carole le 05/12/2018 (Monnaie)
0


EXMO affiliate program

Messari, une startup basée aux États-Unis avait réussi à lever plusieurs millions de dollars en mars dernier pour préparer un outil prometteur, le Messari Registry. Ce dernier est désormais opérationnel.

Une base de données open source et décentralisée

« Messari apporte de la transparence à la crypto-économie ». La startup new-yorkaise a pour ambition de fournir des outils à toutes les personnes s’intéressant aux crypto-monnaies, qu’il s’agisse de régulateurs, du grand public ou encore d’investisseurs. Son dernier outil en date, tout juste dévoilé et mis en service, est une base de données open source et décentralisée, le Messari Registry.

Le projet vient du constat suivant : les initiatives dans le monde des cryptos demeurent parfois opaques du fait de l’absence d’infrastructures donnant des informations fiables et claires, de façon standardisée. Grâce au Messari Registry, les projets sont analysés par des validateurs, les données regroupant leurs profils détaillés sont standardisées et accessibles à tous.

Les informations que l’on peut retrouver dans le Messari Registry concernent les audits sur la technologie, la gestion de la réserve de tokens et leur conception, la trésorerie, les membres de l’équipe, ainsi que les réseaux officiels pour la communication.

L’autorégulation avec le Messari Registry

Pour Ryan Selkis, le CEO de Messari, cette base de données a pour effet de protéger les investisseurs en leur donnant toutes les clefs pour comprendre les différents projets. Selon lui, « La crypto-économie n’atteindra son plein potentiel qu’à partir du moment où les utilisateurs sauront qu’ils participent à des marchés justes, sécurisés et efficaces, et que ces projets partageront notre vision que les informations qu’ils donnent doivent rester librement accessibles à tous les participants. »

Douze partenaires ont déjà rejoint Messari dans cette optique d’autorégulation des crypto-monnaies. On compte Metronome (voir notre article), Aion, Ocean Protocole et Ziliqa pour ne citer qu’eux. Pour Alex Wearn, CEO d’Aurora (IDEX), également partenaire de Messari, l’effet positif du registre est certain : « Nous croyons qu’en renforçant la transparence des standards des projets de tokens et en rendant ces informations accessibles, cela aura une véritable conséquence en réduisant les pratiques opaques que nous voyons actuellement dans le monde des actifs numériques. »

La startup Messari devrait être rejointe par de nombreux nouveaux partenaires dans sa croisade pour la transparence et l’autorégulation.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.