news

Le Venezuela impose en interne l’utilisation de sa crypto-monnaie, le Petro

Par Carole le 26/12/2018 (Monnaie)
0


EXMO affiliate program

La première crypto-monnaie étatique au monde, le Petro, ne fait décidément pas l’unanimité. Moins d’un an après son lancement, le Petro fait de nouveau les titres des journaux avec une nouvelle polémique.

Des pensions payées en Petro causent la colère des retraités

Pour les retraités vénézuéliens, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Alors que le pays s’enfonce un peu plus chaque jour dans une grave crise économique et sociale, le président Maduro vient de leur verser une partie de leurs pensions en Petro. Le problème ? De plus, le cours interne est très fluctuant et la conversion en bolívar soberano, la monnaie nationale, est complexe.

Les primes de fin d’année versées en Petro suscitent la colère des retraités du pays, qui doivent déjà faire face à un coût de la vie très élevé et à une hyperinflation galopante. Selon le FMI, l’inflation devrait atteindre des sommets, avec une estimation à 10 000 000% pour 2019. La décision du gouvernement du Venezuela fait suite à d’autres mesures impopulaires auprès des citoyens, comme l’obligation de régler en Petro l’achat d’un passeport.

Vu de l’extérieur, cet usage étonnant, et contraint, de la crypto-monnaie renforce la croyance avancée par certains experts que le Petro n’est pas une vrai crypto mais juste un autre format adopté par la monnaie fiduciaire nationale…

La crypto-monnaie Petro en proie aux polémiques

Les controverses qui gravitent autour du Petro (voir notre précédent article) ne datent pas d’hier. Le président Maduro ne compte pas pour autant arrêter là la diffusion de la crypto-monnaie au sein de la nation, envisageant même la rémunération des salariés avec cette crypto-monnaie nationale. Les produits alimentaires, les biens courants ainsi que les services seraient également concernés.

La vente de pétrole pour l’export pourrait également avoir lieu en Petro à partir de 2019, selon une déclaration de Maduro : « En 2019, nous avons prévu de ventre du pétrole en petros de façon à nous libérer d’une monnaie que l’élite de Washington utilise ». Toutefois, la Russie a affirmé le 13 décembre, par le biais de son ministre des Finances Sergey Storchak, qu’elle n’accepterait pas de paiements en Petro pour les opérations commerciales qu’elle effectue avec le Venezuela.

Nicolás Maduro ayant remporté les élections de mai 2018, il entamera son second mandat en tant que président du Venezuela le 10 janvier 2019. L’injonction à l’utilisation du Petro ne fait que commercer.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.

A PHP Error was encountered

Severity: Warning

Message: fopen(tmp/ci_session1l0smpc62hve8ke53hedbssu1k7edcss): failed to open stream: No space left on device

Filename: drivers/Session_files_driver.php

Line Number: 172

Backtrace:

File: /var/www/vhosts/cryptos.net/httpdocs/application/controllers/Article.php
Line: 8
Function: __construct

File: /var/www/vhosts/cryptos.net/httpdocs/index.php
Line: 315
Function: require_once

A PHP Error was encountered

Severity: Warning

Message: Unknown: Failed to write session data (user). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (tmp)

Filename: Unknown

Line Number: 0

Backtrace: