news

Les banques centrales sont-elles prêtes à passer le cap de la blockchain ?

Par Carole le 16/04/2019 (News)
0


EXMO affiliate program

Le Forum économique mondial publie régulièrement des rapports économiques traitant de problèmes impactant notre société. Récemment, une publication a retenu l’attention de la crypto-sphère puisqu’il traite de la façon dont les banques centrales explorent la technologie blockchain.

Le rapport du Forum économique mondial sur les banques centrales et la blockchain

Le titre complet du rapport est Central Banks and Distributed Ledger Technology : How are Central Banks Exploring Blockchain ? Dans ce papier long de 14 pages, la problématique tourne autour des banques centrales qui expérimentent, ou s’apprêtent à expérimenter, la technologie blockchain et les DLT. La question est double : comment s’y prennent-elles et pourquoi.

Le rapport s’article en deux parties, l’une traitant de la recherche et des expérimentations, l’autre de l’introduction des monnaies numériques au sein des banques centrales. Pour rappel, une banque centrale est une institution liée à un ou plusieurs États, qui a pour fonction de superviser la politique monétaire. Leur rôle est donc majeur, et selon le Forum économique mondial, elles seraient plus de 44 à tester la technologie blockchain et à envisager de lancer leur propre crypto-monnaie.

La technologie blockchain et son adoption par les banques centrales

Si les banques centrales s’intéressent de près à la technologie blockchain, c’est indubitablement pour tous les atouts que celle-ci présente. Le Forum économique mondial liste ainsi 10 applications des registres distribués, allant des processus KYC/AML à la sécurité des transactions en passant par l’échange d’informations. Il tire également un tableau comparatif des pour et des contre, avec en premier le potentiel de la blockchain pour des paiements transfrontaliers plus rapides et moins chers, contrebalancé par un risque pour la stabilité financière du fait de la désintermédiation des banques.

Des pays sont pris en exemple au niveau des recherches effectuées, comme l’Angleterre et le Canada, dont les banques centrales ont publiés plusieurs études sur le sujet des DLT. La Banque de France est citée parmi les premières implémentations ayant été mises en place avec le projet MADRE, initié en juin 2016. La Banque Nationale du Cambodge arrive en second exemple puisqu’un système de paiement national reposant sur la blockchain est prévu pour cette année. Le Cambodge sera ainsi le premier pays à franchir ce cap.

En conclusion, le rapport affirme que “D’ici les quatre prochaines années, nous devons nous attendre à voir de nombreuses banques centrales choisir la blockchain et les DLT pour améliorer leurs processus et leur santé économique.“ Il se termine par un appel aux banques à bien prendre en considération les risques liés à la technologie blockchain, qualifiée de “relativement immature“.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.