news

Les données de 106 millions de clients de Capital One volées, la crypto-sphère s’interroge

Par Carole le 01/08/2019 (News)
0


EXMO affiliate program

C’est un piratage d’une envergure exceptionnelle que vient de subir Capital One. Cette banque américaine, fournisseur majeur de cartes de crédit, a fait l’objet d’une attaque informatique conduisant au vol des données de 106 millions de ses clients.

Le piratage massif de la banque Capital One

Comment Capital One, une banque qui figure pourtant parmi les plus importantes des États-Unis, a-t-elle pu être victime d’un tel piratage ? Il semblerait que le vol de données ait été commis par une seule et même personne, une ingénieure informaticienne de 33 ans, Paige Thompson. Celle qui était une ancienne employée d’Amazon Web Services selon certaines sources, travaillait notamment sur un serveur de Capital One et a ainsi pu exploiter une faille pour dérober les données de la banque américaine.

100 millions d’Américains et 6 millions de Canadiens ont été touchés ce hack massif. Noms, adresses, codes postaux, numéros de téléphone, revenus, date de naissance et même 1 million de numéros de sécurité sociale ont été récupérée par la hackeuse. Des informations liées à l’utilisation de cartes de crédit sont également concernées par ce piratage.

Capital One, symbole des limites d’un système trop centralisé ?

La banque traditionnelle reposant sur un système centralisé montre-t-elle des signes de faiblesse ? Le scandale de Capital One suscite bien des réactions dans le secteur des crypto-monnaies. Jared Tate, le fondateur de DigiByte, s’est exprimé sur Twitter “Un nouveau jour, une nouvelle faille de données centralisées. La cybersécurité décentralisée via la blockchain empêchera ces failles à répétition“.

La brèche dans le système de sécurité de Capital One qui a conduit à son piratage aurait-elle pu être évitée grâce à la décentralisation ? La question ne manque pas d’être soulevée par les défenseurs de la blockchain, appelant à un système plus résilient, basé sur la décentralisation. La banque américaine n’est toutefois pas étrangère aux atouts de la blockchain. Il y a un an, elle avait déposé un brevet pour utiliser la technologie blockchain au niveau de son système d’authentification.

Si ce malencontreux évènement amènera probablement Capital One à considérer d’autres approches pour protéger ses données comme ses représentants l’ont évoqués, la banque a fait savoir à ses clients qu’elle compte assurer une étroite surveillance pour empêcher toute répercussion suite au vol de leurs données.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.