news

L'Enterprise Ethereum Alliance dévoile deux nouvelles spécifications

Par Carole le 14/11/2018 (Technologie)
0


EXMO affiliate program

L’Enterprise Ethereum Alliance poursuit ses recherches sur la voie de l’interopérabilité de la blockchain Ethereum. Deux nouvelles spécifications ont été dévoilées : la Client Specification version 2 et la Off-Chain Trusted Compute Specification version 0.5.

L’interopérabilité, le but de l’Enterprise Ethereum Alliance

Nous vous en avions parlé dans notre point sur les cinq axes d’amélioration pour l’adoption de la blockchain (voir ici), un des freins à la généralisation de cette technologie est le manque de standards et d’interopérabilité entre les plateformes. Combattre ce défaut est le but de l’Enterprise Ethereum Alliance (EEA), créée en 2017.

L’EEA est une organisation à but non lucratif qui comptait au début 30 membres et qui en regroupe désormais 550, dont des entreprises de la liste Fortune 500, des start-ups et des groupes de recherche. Son objectif est de parvenir à une interopérabilité de la blockchain Ethereum afin de permettre aux entreprises d’adopter des standards au niveau de leurs versions privées de la blockchain.

Le secteur privé est très porteur pour des technologies d’avenir comme la blockchain, et il convient de préparer le terrain en amont pour faciliter la mise en place de solutions blockchain à grande échelles dans les entreprises. En examinant les besoins de ses membres, l’Enterprise Ethereum Alliance définit des standards et des spécifications.

Deux nouvelles spécifications de l’EEA pour plus d’interopérabilité

Lors de la conférence Devcon4, qui rassemblait les développeur d’Ethereum à Prague, le consortium a réalisé plusieurs interventions et annoncé deux nouvelles spécifications. La première, la Client Specification version 2 met en œuvre une certification de respect des normes par les développeurs grâce à des tests qui débuteront début 2020. Pour Ron Resnick de l’Enterprise Ethereum Alliance, cette nouvelle spécification permettra un rapprochement plus aisé avec un autre consortium, celui d’Hyperledger.

La seconde spécification, la Off-Chain Trusted Compute Specification version 0.5, concerne, comme son nom l’indique, des calculs hors blockchain, qui sont parfois jugés trop longs. Cette nouvelle spécification fonctionne également avec les services Oracle. Elle permet de s’assurer notamment de l’interopérabilité de données transférées en dehors de la blockchain et améliore la performance du processus mais également la confidentialité des données.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.