news

La Monnaie royale canadienne vend son projet sur les monnaies numériques

Par JeanCrypto le 14/09/2014 (News)
0


EXMO affiliate program

Le mercredi 3 septembre la Monnaie Royale Canadienne a annoncé qu’elle avait retenu les services de Boston Consulting Group (BCG) pour l’aider à vendre « Cybermonnaie », projet sur les monnaies numériques.

Comme la Monnaie le fait remarquer dans un communiqué de presse, « Cybermonnaie est en quelque sorte une évolution de l'argent comptant, avec tous les avantages du format numérique… Cybermonnaie repose sur une technologie de pointe et un protocole sécurisé permettant d'effectuer des transferts de valeurs facilement et en toute sécurité. »

« Les efforts en recherche-développement déployés par la Monnaie pour mettre au point Cybermonnaie ont atteint un niveau permettant au projet de passer à sa prochaine étape logique, soit celle d'une commercialisation dans le secteur privé », a indiqué dans un communiqué de presse, Bob Zintel, directeur du projet Cybermonnaie.

Au printemps 2012, la Monnaie avait annoncé la création de Cybermonnaie dans le but de faciliter les paiements de faibles montants en ligne.

En avril dernier, la Monnaie avait indiqué que le développement de Cybermonnaie touchait à sa fin. Selon la porte-parole de la Monnaie, le projet avait évolué relativement vite et la Monnaie Royale Canadienne travaillait alors avec le Ministère des Finances afin d’explorer les options de dessaisissement.

Bob Zintel s’est exprimé sur Ottawa Citizen en déclarant que la Monnaie avait une version de travail sur les monnaies numériques. La Monnaie avait mis en place un projet pilote interne pour lequel le personnel utilisait une application et la technologie Cybermonnaie qui permet d’effecteur les paiements en personne et en ligne via les appareils BlackBerry. « Toutefois, il s’agit d’un domaine de technologie en constante évolution », commente-t-il. « Toutes les autres monnaies numériques font face aux technologies à évolution rapide ».

Néanmoins, avant de passer à l’action et rendre Cybermonnaie publique il y a encore du travail, comme par exemple passer de la plateforme BlackBerry à Android ou autres, explique Ottawa Citizen.

Boston Consulting Group va passer six semaines à évaluer les actifs de Cybermonnaie, y compris l’application et l’un des neuf brevets approuvés sur la technologie Cybermonnaie, afin de déterminer la meilleure démarche pour repérer et solliciter les parties intéressées. Selon Ottawa Citizen, la finalisation de la commercialisation pourrait prendre entre 10 et 18 semaines, ce qui signifie que Cybermonnaie pourrait ne pas se retrouver dans la comptabilité de la Monnaie à la fin de l’année fiscale, soit au moment où le gouvernement fédéral a l’intention de rééquilibrer le budget pour l’année 2015.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.