news

Multiven Open Marketplace (MOM), la révolution du "blockchain commerce“ + interview de Peter Alfred-Adekeye

Par Carole le 05/08/2019 (News)
0


EXMO affiliate program

Multiven ambitionne de révolutionner le marché de l’IT. Pour cela, la firme vient de lancer une marketplace reposant sur la technologie blockchain : Multiven Open Marketplace, aussi appelée MOM

Multiven lance MOM, une marketplace blockchain destinée au secteur de l’IT

Née en 2005 à Palo Alto sous l’impulsion de Peter Alfred-Adekeye, Multiven est une société dont l’objectif est de “simplifier la façon dont nous achetons et vendons des produits de technologie de l’information“. Après un procès remporté contre Cisco en 2008, la firme devient leader en services de gestion de logiciels, de maintenance et de cyberdéfense pour les réseaux Internet à travers le monde.

Afin de faciliter l’achat et la vente de matériel informatique et le transfert de licences software, Multiven a développé MOM, une marketplace blockchain reposant sur une crypto-monnaie, le Multicoin Token (MTCN). Pas de commissions, pas d’intermédiaires, pas de contrefaçons et une sécurité à toute épreuve. MOM vise tout particulièrement les entreprises pour leur offrir une solution de transférabilité et de monétisation de leurs licenses software, des dépenses annuelles que la firme estime à plusieurs millions d’euros pour les sociétés du CAC 40.

Nous avons eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Peter Alfred-Adekeye, le fondateur de Multiven, où il occupe la place d’architecte des technologies en chef. Il décrypte pour nous la stratégie de MOM et nous parle de son rapport à la technologie blockchain.

Peter Alfred-Adekeye, vous êtes le fondateur de Multiven et un ancien responsable technique de Cisco. Comment avez-vous découvert l'existence du Bitcoin et de la technologie de blockchain? Quel impact cela at-il eu sur Multiven ? 


Notre mission principale chez Multiven a toujours été de simplifier la façon dont le monde achète, entretient et vend tous ses produits activés sur Internet. Nous avons commencé par nous attaquer à la maintenance et nous avons mis fin en 2010 au monopole des OEM (N.D.L.R. Original Equipment Manufacturer) sur ce marché de plusieurs milliards d'euros, offrant aux clients un choix sans précédent et une valeur à moindre coût.

En 2007, j’ai fondé Pingsta en tant que réseau intellectuel où des experts partageaient leurs connaissances pour alimenter l’intelligence artificielle de Multiven, qui à son tour résout les problèmes de réseau rencontrés par nos clients. Nous avons invité 1 000 experts en ingénierie Internet, chercheurs en sécurité et cryptographes. Le membre numéro 62 de Pingsta était Hal Finney, cryptographe renommé. Hal, à mon avis, était Satoshi Nakamoto, le créateur de Bitcoin et de sa technologie de blockchain sous-jacente.

En 2014, nous avons remporté une victoire avec un jugement clef de la Commission de la concurrence suisse (N.D.L.R. COMCO), qui a légalisé le transfert gratuit de licences de logiciels. Cela fut pour nous le déclencheur pour mener notre mission à bien sur le long terme et c'est ainsi qu'en 2017, nous avons commencé à développer un marché qui exploite la technologie blockchain et les transactions peer-to-peer. En juillet 2019, le Multiven Open Marketplace (MOM) a été mis en ligne sur le réseau principal Ethereum.

Pourriez-vous faire une brève présentation de Multiven Open Marketplace (MOM) ?

Multiven Open Marketplace est la première place de marché au monde reposant sur une blockchain qui est dédié à l’industrie du secteur des technologies de l'information (IT), évaluée à 5 trillions d’euros, et qui permet des transactions peer-to-peer sans précédent, reposant uniquement sur des smart contracts et utilisant le Multicoin (MTCN) comme monnaie d’échange. Cela signifie que les fabricants, les entreprises et les particuliers du monde entier peuvent désormais acheter et vendre des smartphones, des ordinateurs portables, des serveurs, des pare-feu, des licences de logiciel, des routeurs, etc. en peer-to-peer, sans intermédiaires.

Vous avez comparé MOM à un Amazon pour l’industrie informatique. Pourriez-vous expliquer pourquoi ?

Amazon est une application centralisée sur la couche Internet, tandis que MOM est une application décentralisée sur la couche blockchain, située au sommet de la couche Internet. Les atouts principaux de MOM par rapport à Amazon sont les suivants :

  1. Les transactions sont peer-to-peer, ce qui entraîne un coût d’acquisition inférieur pour les clients.
  2. Il n’y a pas de commissions sur MOM.
  3. Toutes les transactions sont enregistrées sur la blockchain de façon immuable, créant ainsi le premier registre de propriété au monde pour tous les produits enregistrés sur la blockchain.

Quelle est votre vision pour l'avenir de MOM?

Ma vision est qu’un jour, dans un avenir proche, tous les objets sur terre seront compatibles avec Internet, c’est-à-dire connectés à Internet et, via MOM, connectés à la blockchain.

Vous travaillez également sur un projet de cyberdéfense de nœuds publics blockchain. Pourriez-vous nous en dire plus?

Une partie des frais de transaction en Multicoin sur MOM est mise de côté par des smart contracts dans un fonds qui indemnisera les ingénieurs qui surveillent et défendent Bitcoin, Ethereum et d'autres noeuds blockchain publics contre des cyberattaques avancées qui pourraient les centraliser sous le contrôle d'une seule personne. Une action qui, si elle aboutissait, serait fatale au Bitcoin et à l’ensemble de l’écosystème des crypto-monnaies. Pour sécuriser davantage l'avenir du Bitcoin, nous devrions lancer des nœuds complets Bitcoin en orbite terrestre basse au cours des 4 prochaines années.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.