news

Ontology, la DLT pensée pour les entreprises

Par Floriane le 07/05/2018 (Technologie)
0


EXMO affiliate program

Si la blockchain présente de nombreux avantages techniques pour les entreprises, certaines sont encore réticentes à utiliser une technologie de chaîne de blocs publique. Les questions d’anonymat peuvent notamment poser problèmes aux sociétés ayant besoin de comprendre leurs utilisateurs, vérifier leur identité et contrôler les autorisations de chacun. Ontology propose une plateforme publique se concentrant sur les solutions BtoB d’Onchain afin de faciliter la transition des entreprises vers la technologie de blockchain. L’occasion pour nous de distinguer les technologies de registres distribués, ou DLT (Distributed Ledger Technologies), de la blockchain en elle-même, et d’expliquer l’originalité d’un écosystème unique.

Distinguer les DLT de la blockchain

Les Distributed Ledger Technologies, ou registres distribués en français, sont un type de base de données réparties sur plusieurs sites, pays ou institutions. Les registres de la base de données sont décentralisés, ce qui élimine le besoin d’une autorité centrale. Chaque transaction peut donc être traitée sans avoir à passer par un intermédiaire. Il n’est pas systématique que chaque nœud du réseau comporte l’entièreté de la base de données. Les données ne sont pas forcément synchronisées non plus.

La blockchain fait partie des DLT, mais toutes les DLT ne sont pas des blockchains. Dans le protocole Bitcoin, les données sont répliquées, partagées et synchronisées en continu, et chaque nœud du réseau possède l’intégralité des données du registre. Cela permet à toute personne, intérieure ou extérieure au réseau, d’accéder facilement à tout l’historique des transactions.

Selon l’équipe d’Ontology, l’utilisation de la blockchain peut poser plusieurs problèmes aux entreprises, ce qui expliquerait aujourd’hui que certaines aient des réticences à l’adopter dans le cadre de leurs activités. L’équipe Ontology s’explique en soulignant que « c’est un pari trop risqué pour les entreprises, institutions financières et gouvernements d’utiliser NEO (ou Bitcoin, ou Ethereum) pour stocker des informations sensibles comme les identités. Sans parler de respecter les lois et régulations conçues pour un monde pré-blockchain ».

Ontology estime que les DLT constituent la première étape de la transition blockchain, pour bénéficier des avantages technologiques et logistiques d’une décentralisation des registres, tout en gardant le contrôle d’un certain nombre d’éléments.

La solution Ontology (ONT)

Ontology est une solution développée par Onchain, dont les fondateurs Da HongFei et Erik Zhang sont également à l’origine de la blockchain NEO. Bien que complémentaires, les deux projets sont indépendants.

L’ambition d’Ontology est d’encourager les entreprises à passer sur un système de DLT. La solution vise à fournir un écosystème complet permettant le contrôle de l’identité digitale et des actions des utilisateurs grâce à un réseau hybride composé de blockchains privées et publiques, pour bénéficier des avantages de l’une et de l’autre.

A terme, le but est de permettre à chaque entreprise de personnaliser sa solution en fonction de ses besoins et d’interconnecter plusieurs blockchains entre elles de manière à trouver le parfait équilibre entre l’accès à l’information, le contrôle des utilisateurs, et la confidentialité des données.

Pour cela, le white paper prévoit deux types de blocs de construction : Ontology Common, qui propose une base de modules communs pour développer les applications, et Ontology Custom, pour permettre à chacun de personnaliser sa solution en choisissant sa gouvernance, son consensus et ses spécificités de cryptage. Dans le domaine de la santé, un tel écosystème est particulièrement adapté et permet, par exemple, de respecter les exigences du secret médical tout en assurant la traçabilité d’un dossier médical d’un hôpital à un autre.

Ontology est donc un écosystème très judicieux pour aborder la transition blockchain avec pragmatisme. Complémentaire avec NEO, la solution peut également fonctionner avec d’autres chaînes de blocs publiques, notamment EOS ou Qtum.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.