news

Quand la blockchain sert de support au développement humain

Par Carole le 02/10/2018 (Technologie)
0


EXMO affiliate program

La technologie blockchain trouve son intérêt dans de multiples domaines. Elle est désormais utilisée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour améliorer les conditions de vie de nombreux êtres humains par des biais innovants.

La blockchain de l’ONU Femmes en Jordanie

Le PNUD, qui est rattaché à l’ONU, veille à améliorer le développement humain à travers le monde. Elle compte parmi ses agences humanitaires le Programme Alimentaire Mondial (PAM) ainsi que l’ONU Femmes. Ces deux entités des Nations Unies ont décidé d’employer la blockchain pour améliorer les conditions de vie de populations en Afrique et au Proche-Orient.

C’est le cas de l’ONU Femmes en Jordanie, qui recourt à la technologie blockchain pour son programme ‘Cash for work’ dans des camps de réfugiés, ceux de Za’atari et Azraq. Des lieux sûrs pour les femmes, appelés oasis, ont été créés pour permettre à ces dernières de rompre leur isolement, d’avoir accès à des aides spécifiques mais aussi de pouvoir travailler. Ainsi des femmes peuvent exercer des activités artisanales (création de vêtements et de sacs) ainsi que réaliser des prestations de services (coiffure, sécurité, cours d’informatique ou de langues…).

Grâce à la blockchain, il est inutile de devoir passer par une banque qui demande des papiers que de nombreux réfugiés n’ont pas. L’argent gagné en travaillant est directement stocké dans un wallet accessible via une identification biométrique (scan de l’iris). Les femmes en bénéficiant peuvent facilement régler leurs achats dans les magasins gérés par le PAM.

La technologie blockchain au secours du développement humain

Pour la présidente de l’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, il s’agit d’une réelle avancée pour les femmes : « Nous savons que les femmes dans des situations de crise et dans les camps de réfugiés ont tendance à avoir moins de connaissances dans le domaine numérique que les hommes, et qu’elles manquent souvent des moyens d’accès aux technologies qui sont pourtant essentielles dans le monde actuel. L’ONU Femmes et son partenariat avec la PAM permet de changer cela en utilisant une technologie innovante […], de façon à accélérer la progression de l’empouvoirement des femmes sur le plan économique à grande échelle. »

Le projet ‘Building Blocks’ de l’ONU Femmes permet de faire bénéficier plus d’une centaine de milliers de personnes des transferts d’argent via une blockchain. Celle-ci utilise une version du wallet Parity Ethereum, avec un consensus Proof-of-Authority (PoA), et ne comporte aucune information personnelle pour assurer la sécurité de chaque utilisatrice.

Du côté du Programme Alimentaire Mondial en lui-même, la technologie blockchain est également appréciée pour les possibilités qu’elle offre, notamment pour monitorer les chaînes d’approvisionnement en Afrique. Il est, par exemple, possible de surveiller en temps réel la nourriture destinée au PAM qui transite par le port de Djibouti, une plateforme clef en Afrique.

Les programmes de l’ONU utilisant la blockchain prouvent donc quotidiennement que cette technologie peut nous apporter beaucoup, tant économiquement qu’humainement.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.