news

Quand les villes décident de doubler les États pour s’emparer des crypto-monnaies

Par Carole le 25/07/2019 (News)
0


EXMO affiliate program

Si les gouvernements ont encore des réticences à se mettre aux cryptos, des initiatives à plus petite échelle éclosent peu à peu. Et si les villes prenaient le pas sur les États avec des projets de crypto-monnaies locales ?

Des villes lancent leur propre projet de crypto-monnaie

Les banques centrales commencent doucement à lorgner du côté des crypto-monnaies, se rendant compte des incroyables opportunités que celles-ci ont à offrir. À l’échelle mondiale, il n’existe qu’une poignée de projets de cryptos étatiques, dont le catastrophique Petro au Vénézuela. Mais des villes sont bien décidées à couper l’herbe sous le pied des États.

Parmi les projets de crypto-monnaies locales, nous vous avons déjà détaillé le token CITY de Liberstad. Un projet qui peut paraître utopique et de faible envergure, mais cette petite ville anarchiste n’est pas la seule à vouloir fonctionner à partir d’une devise numérique reposant sur la technologie blockchain. La luxueuse ville de Dubaï à son propre projet crypto avec son stablecoin emCash, prévu pour 2020. La ville métropolitaine de Busan en Corée du Sud chercherait également à créer son propre stablecoin.

Les atouts des crypto-monnaies locales

Pourquoi utiliser des crypto-monnaies locales ? Plusieurs raisons expliquent ce choix. L’utilisation d’une monnaie numérique fonctionnant sur la blockchain a de nombreux atouts : sécurité accrue, lutte contre la fraude et le blanchissement d’argent, rapidité des transactions… Des avantages inhérents à la blockchain déjà bien connus.

Mais ce n’est pas tout ! En créant des partenariats avec des commerçants locaux, les cryptos municipales incitent les citoyens à acheter local. Les municipalités peuvent se servir de tokens pour récompenser des actions citoyennes, comme c’est le cas au Limbourg avec le LimbU, une crypto-monnaie communautaire.

Selon l’économiste Jane Jacobs, cela offre également la possibilité aux villes en déclin économique de renouer avec la croissance en stimulant leur communauté. Cette vision optimiste est bien sûr à contrebalancer avec les avis beaucoup plus nuancés d’autres experts en la matière. 

Selon Pavel Bains, le CEO de Bluzelle, Glasgow sera la première ville de taille importante à créer sa propre monnaie. Arrivera-t-elle à concrétiser son projet avant Dubaï ?

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.