news

RaiBlocks, la flèche des micro-paiements

Par Floriane le 08/01/2018 (Monnaie)
0


EXMO affiliate program

Ces dernières semaines, une crypto-monnaie a su grimper les marches du Top 100 pour se positionner à la 16ème position du classement (05/01/2017, 11h56), devant le Qtum. Il s’agit du Raiblocks : à moins de 10 cents de dollars en novembre, elle passe à 75 cents le 9 décembre et est aujourd’hui à plus de 32 dollars ! Une montée pour le moins impressionnante, en particulier au regard de sa totale stabilité entre mars et fin novembre.

Alors, quel est le projet derrière la crypto hype du mois de décembre ?

RaiBlocks, un challenger du IOTA

Tout comme IOTA, RaiBlocks est destiné à être utilisé pour les micro-paiements en IOT. Mais l’architecture choisie est tout à fait différente. En effet, RaiBlocks opère sur une architecture appelée « block lattice » (qu’on pourrait traduire par « maillage de blocs »).

RaiBlocks n’utilise ni une grosse chaine de blocs, comme Bitcoin ou Ethereum, ni un Tangle mais fonctionne sur une base de données de chaines de blocs sur laquelle chaque utilisateur dispose de sa propre chaine de blocs et est le seul à pouvoir la modifier. Les mises à jour de chaque chaine de compte se font donc de manière asynchrone, pour permettre une bien meilleure rapidité et scalabilité du réseau.

L’envoi de fonds nécessite la création de deux blocs : un bloc d’envoi sur leur chaine personnelle et un bloc de réception sur la chaine du destinataire. Le déblocage des fonds reçus se fait par simple signature du destinataire, via un procédé que Raiblocks appelle « pocketing ».

Le principal intérêt de la technologie de block lattice est l’incroyable scalabilité avec laquelle le réseau est géré : chaque transaction constitue un bloc à part entière et chaque nouveau bloc remplace le précédent sur la chaine de compte de l’utilisateur.

Mais alors, comment conserver l’historique des transactions ? RaiBlocks a fait simple : le nouveau bloc prend en compte le solde du compte et retranscrit sa modification par calcul dans la transaction de traitement. L’inconvénient ici est que l’on ne peut garder un historique complet des transactions, comme sur un ledger traditionnel. Seules les informations relatives au solde sont conservées et sans cesse actualisées. La contrepartie de cet allègement des informations est l’amélioration considérable de l’efficacité du réseau, qui prévoit des transactions en temps réel.

Une roadmap bien avancée

Comme on peut le voir dans l’image ci-dessous, le RaiBlocks est à un stade avancé de développement de son produit :

L’année 2018 donnera la priorité à l’amélioration des fonctionnalités et à l’intégration du RaiBlocks dans les services aux consommateurs.

Pour se développer, un gros effort reste à faire auprès des plus grandes plateformes : aucune d’entre elles ne propose la monnaie pour l’instant. L’intégration de la monnaie devra peut-être patienter pour que les exchanges gèrent, dans un premier temps, leur migration sur de plus gros serveurs, pour pouvoir enfin gérer correctement l’importance de leur trafic. Mais à l’heure actuelle, RaiBlocks est d’ores et déjà une référence et se positionne comme la plus rapide des chaines de blocs destinées aux paiements.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.