news

Stellar Lumens, une version plus éthique du Ripple ?

Par Floriane le 18/12/2017
0


Aucun doute, la première quinzaine de décembre 2017 aura été faste dans le monde des crypto-monnaies, avec plusieurs hausses supérieures à 100% ces 7 derniers jours : Ripple, Cardano, Tron, Neo, EOS, QTum... Le Stellar Lumens, qui connaît une progression soutenue depuis son partenariat avec IBM au mois d’octobre, a également vu sa valeur augmenter d’environ 100% cette semaine. Avec un market cap d’environ 5 milliards de dollars (et presque 18 milliards de jetons en circulation), le Stellar Lumens a regagné sa place dans le top 15 de Coinmarketcap, et s’échange aujourd’hui à une valeur avoisinant les 27 centimes de dollars américains. Une occasion de vous présenter cette monnaie, que certains surnomment affectueusement le « mini-Ripple ».

Qu’est-ce que le Stellar Lumens ? 

Stellar Lumens est une plateforme entièrement décentralisée, prévue pour supporter les transactions en n’importe quelle monnaie. Le projet a été développé par Jed McCaleb, Joyce Kim, Patrick Collison, Matt Mullenweg, Naval Ravikant et Sam Altman pour aider les pays en voie de développement à accéder à des services financiers transfrontaliers simples d’utilisation et à moindre coût.

Le protocole Stellar Lumens permet d’envoyer à un tiers une somme d’argent dans la devise de son choix, et de permettre à ce tiers de recevoir également cet argent dans la devise de son choix. Si une personne du continent africain, par exemple, souhaite envoyer des Bitcoins à un tiers vivant en Europe, la plateforme Stellar Lumens est à même de convertir automatiquement les Bitcoins envoyés en Euros, et ce au meilleur taux de change proposé par le marché. Une transaction est validée en 3 à 5 secondes, et le réseau supporte jusqu’à 1000 transactions à la seconde. On comprend ici parfaitement pourquoi le Stellar Lumens est souvent comparé au Ripple.

Tout comme ce dernier, le token XML est d’ailleurs un token préminé, détenu en majorité par la fondation à but non lucratif Stellar.org et distribué progressivement selon la répartition qui suit : 

  • 50% en petites quantités au plus grand nombre de personnes possible,
  • 25% aux entreprises et organisations à but non lucratif,
  • 20% aux détenteurs de Bitcoin,
  • 5% pour le fonctionnement interne de Stellar.org.

Le token XML sert à payer les frais de transactions et facilite l’authentification des utilisateurs (qui doivent posséder au moins 20 XML pour pouvoir réaliser une transaction sur la plateforme).

Faut-il investir dans le Stellar Lumens dans les mois à venir ?

Sur le plan technique, Stellar Lumens s’affirme comme une plateforme rapide et scalable et paraît s’aligner sur les chiffres de Ripple, tant au niveau de la rapidité des transactions (3 à 5 secondes) que du volume de transactions supportées (environ 1000 par secondes). Ces transactions sont multi-signatures et bénéficient d’un niveau de sécurité satisfaisant.

Entièrement open source, Stellar Lumens peut être améliorée par la communauté et correspond mieux à l’idéal de décentralisation de la Blockchain que son aîné, dans la mesure où l’organisation responsable est un organisme sans but lucratif (et non une entreprise), n’ayant choisi de conserver que 5% des tokens minés, et s’étant assuré de répartir ses tokens de manière plus équitable.

Aujourd’hui très utilisé dans les pays en voie de développement, le Stellar Lumens offre une véritable valeur ajoutée dans l’univers Blockchain et se démarque aussi bien par sa qualité technique que par son éthique. Un investissement à conseiller à tous points de vue.

Disclaimer : L’émission et les échanges achat/vente de crypto-monnaies étant hautement spéculatifs, les avis publiées ici ne reflètent que ceux de l’équipe et ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc, et si vous investissez, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.



commentaires

laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.