news

Un hacker anonyme réalise en live une attaque des 51%

Par Carole le 19/10/2018 (Hack)
0


EXMO affiliate program

L’attaque des 51% a de quoi faire frémir la communauté des crypto-addicts. Quand un hacker anonyme a annoncé sur la toile qu’il comptait mener une attaque sur une crypto-monnaie, la menace a été prise au sérieux. D’autant plus qu’elle a été mise à exécution !

Le piratage insolite d’un hacker “éthique“

Le 8 octobre dernier, un anonyme se cachant derrière le pseudo GeoCold “Mischief-Maker“, a fait part sur Twitter et sur la plateforme Twitch de sa décision de mener une attaque des 51% cinq jours plus tard sur une crypto-monnaie, Einsteinium. Non content de l’annoncer publiquement, le hacker a affirmé haut et fort vouloir diffuser en live son piratage sur Twitch.

Le 13 octobre à 20h, le hacker a bel et bien commencé à diffuser son attaque par streaming sur Twitch, suivi par plus de 750 personnes, avant d’être banni de la plateforme. Du côté de la crypto-monnaie Einsteinium, la communauté s’était mobilisée pour multiplier la puissance de calcul sur la blockchain, rendant les coûts de l’attaque plus élevés. Il s’est alors dirigé vers la crypto-monnaie Bitcoin Private, réussissant à réaliser une attaque des 51% en prenant le contrôle d’environ 70% de la puissance de calcul du réseau.

Une attaque des 51% pour mettre en exergue la faiblesse des crypto-monnaies

Pourquoi avoir mené une telle attaque ? Le hacker GeoCold affirme avoir agi ainsi non pas pour en profiter financièrement, en recourant à la technique du double-spending, mais pour prouver la vulnérabilité des crypto-monnaies aux attaques des 51%. Il a ainsi démontré qu’avec très peu de moyens, il est possible de forker des blockchains d’altcoins au hashrate peu élevé, fonctionnant avec un système de validation par preuve de travail (PoW).

Le hacker “éthique“ n’a pas détourné d’argent ou forké la blockchain de Bitcoin Private, sa démonstration se voulant purement éducative, dévoilant les failles importantes des crypto-monnaies reposant sur le Proof-of-Work.

Cette vulnérabilité est connue des développeurs depuis longtemps et suscite bien des questions. Récemment, l’équipe d’Horizen a affirmé avoir trouvé la solution aux attaques des 51% (lire l’article ici). Mais, dans l’immédiat, cela laisse d’importantes questions en suspens : les développeurs vont-ils pouvoir remédier rapidement à ce type de faiblesse ?  Et l’ensemble des cryptos seront-elles bientôt plus sécurisées ? Ou va-t-on continuer à fermer les yeux sur ces défauts graves, en attendant passivement la prochaine catastrophe ?

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.