news Bitcoin

Un procès autour de la paternité du Bitcoin

Par Carole le 12/09/2018 (Monnaie)
0


L’identité de Satoshi Nakamoto ne cesse de faire l’objet de théories plus ou moins vraisemblables. L’identité du fondateur du Bitcoin - ou du groupe de fondateurs - reste toujours un mystère mais un procès actuellement en cours pourrait dévoiler une piste intéressante.

Le procès de Craig Wright, créateur supposé du Bitcoin

C’est un procès qui suscite un vif intérêt au sein de la communauté du Bitcoin et plus largement des crypto-monnaies. Depuis février 2018, Craig Wright fait face à des poursuites judiciaires lancées par Ira Kleiman. Ce dernier n’est autre que le frère de Dave Kleiman, un expert en informatique et cybercriminalité, qui aurait eu un rôle à jouer dans la création du Bitcoin. Problème : Dave Kleiman est décédé depuis avril 2013…

Ce sont justement ses héritiers qui ont intenté le procès, arguant que Craig Wright, qui a publiquement affirmé être le créateur du Bitcoin, aurait volé beaucoup d’argent à Kleiman : ce serait en tout 1,1 million de BTC qui seraient en jeu et que la famille de Kleiman cherche à récupérer.

Le flou autour de l’implication de Kleiman et Wright dans la création du Bitcoin

Il est à l’heure actuelle impossible de dire si Craig Wright a effectivement conçu le Bitcoin. Ce que l’on sait, c’est qu’il fut proche de Dave Kleiman et qu’ils se sont échangés des BTC le 12 janvier 2009, quelques jours après que le premier bloc ait été miné.

Les deux hommes, qui se connaissaient depuis 2003, aurait pu avoir travaillé ensemble sur la création du Bitcoin. C’est tout du moins ce que laisse entendre des échanges de mails où Wright demandait de l’aide à Kleiman pour créer une monnaie numérique.

Selon les éléments du procès, Craig Wright et Dave Kleiman aurait miné 1,1 millions de BTC ensemble, mais les héritiers de Kleiman n’auraient rien perçu de cette abondante manne financière. Dernièrement, un développeur néo-zélandais, Phil Wilson, a revendiqué avoir fait partie du groupe formé par Kleiman et Wright, ce que Wright a formellement réfuté, l’accusant même d’avoir eu accès à des données volées en 2015.

Pour l’instant, rien ne permet d’affirmer de manière définitive qui peut revendiquer la paternité de la plus célèbre des crypto-monnaies. En l’absence de preuves tangibles, rien ne laisse imaginer que l’énigme sera résolue de sitôt, à moins que le procès ne statue sur la ‘vérité judiciaire’ à ce propos.

Ce qui est sûr, en revanche, c’est que le compte de Satoshi Nakamoto comporte près d’un million de BTC… Et pour en savoir plus sur Satoshi Nakamoto, lisez donc cet article.

Disclaimer : ce type d'investissements étant hautement spéculatifs, les divers contenus publiés ici ne constituent en rien une incitation à investir, ni une garantie de succès. Prudence donc. Et si vous décidez de vous lancer, ne le faites qu’avec des montants que vous pouvez vous permettre de perdre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et ne ratez aucune de nos actualités !



laisser un commentaire

Vous devez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir publier des commentaires.